Après avoir mis fin à ses contrats d’exclusivité avec OCS et Canal+, le groupe Warner Bros. Discovery a annoncé, à la surprise générale, s’allier avec Prime Video en France. Ce contrat, unique à l’échelle planétaire, place Amazon dans une position dominante sur le secteur de la télévision française.

Amazon a-t-il tué le game ? Après avoir mis la main sur la Ligue 1 et la Ligue 2 (football), ainsi que sur Roland Garros (tennis), le géant du web a annoncé jeudi 12 janvier la signature d’un contrat d’exclusivité avec Warner Bros . Discovery, le détenteur des contenus Warner Bros, Discovery, HBO, Eurosport, TCM, CNN, Adult Swim, Cartoon Network et Boomerang.

Cette signature hors norme transforme Amazon en un géant du paysage audiovisuel français, au détriment de groupes historiques comme Canal+ ou OCS, grands perdants de ce rapprochement dont personne n’avait mesuré l’ampleur.

L’alliance Amazon/Warner est une exclusivité française

L’exclusivité entre Amazon et Warner Bros. Discovery a quelque chose de contre-nature. Ailleurs, c’est-à-dire dans tous les autres pays du monde, les deux groupes ne sont pas vraiment amis. Pour cause, la Warner a son propre service de streaming nommé HBO Max, un concurrent de Prime Video.

Aux États-Unis, où HBO Max est bien implémenté, personne ne pourrait imaginer qu’un programme comme The Last of Us atterrisse sur Prime Video. C’est comme si Disney décidait de vendre le dernier Star Wars à Netflix, et que ce dernier avait le droit de le présenter comme un « Netflix Original ». En France, The Last of Us sera un « Amazon Exclusive ». La France est, à notre connaissance, le seul pays où The Last of Us sera diffusé sur un service de streaming concurrent à HBO Max et disponible dans le monde entier. C’est pour ça que des médias comme Variety suivent particulièrement le marché français.

En récupérant les droits The Last of Us, pourtant convoités par tous (Canal+, OCS…), Amazon se place dans une position unique. Son statut est si fort en France qu’un de ses concurrents prend le risque de le renforcer en lui vendant les droits de sa nouvelle série phare. Une vente à Canal+, qui a un statut plus télévisuel et des liens historiques avec Warner Bros . Discovery, aurait été beaucoup plus logique.

À titre indicatif, sachez qu’il est possible aux États-Unis de s’abonner à HBO Max sous la forme d’une Amazon Channel. Toutefois, le contenu n’est pas présenté comme exclusif à Amazon et reste intégré à un univers présenté comme celui de « HBO Max ». La comparaison avec la France n’est donc pas possible.

The Last of Us en exclusivité Amazon, une exception française. // Source : Amazon
The Last of Us en exclusivité Amazon, une exception française. // Source : Amazon

La Warner a lâché OCS et Canal+ en 2 semaines

Comment en est-on arrivé là ? Pour bien comprendre la nature de ce contrat, qui concerne The Last of Us mais aussi les autres propriétés du groupe Warner Bros. Discovery, il faut revenir sur la situation des droits du géant américain fin 2022 :

Pourquoi Warner Bros. Discovery n’a-t-il pas renouvelé son contrat avec OCS ? Initialement, le groupe prévoyait de lancer son service de streaming HBO Max d’ici à la fin de son contrat avec les chaînes d’Orange, mais un changement de direction a bouleversé ses plans. Puisqu’OCS n’est pas dans une très bonne situation économique (Canal+ va le racheter), la signature d’une prolongation semblait improbable.

Depuis plusieurs mois, les médias spéculent régulièrement sur le point de chute des contenus HBO en France, mais aucune information n’avait fuité malgré la rumeur Amazon. Ce qui se murmurait était l’arrivée de contenus comme The Last of Us et Game of Thrones sur Prime Video, pas l’exclusivité totale de l’intégralité du catalogue Warner Bros. Discovery sur la plateforme d’Amazon. En proposant une option payante au tarif pour l’instant inconnu (le Pass Warner, dès mars 2023), Amazon met un coup sur la tête de ses concurrents, à commencer par Canal+. Le service de streaming récupère un immense catalogue et devient le diffuseur de 12 chaînes de télévision que l’on retrouve habituellement sur Canal+, ce qui rappelle fortement ce qu’il s’est passé avec le foot en 2021. Canal+ est la nouvelle cible d’Amazon. Pas de bol, l’Américain dispose d’un budget quasi illimité pour lui faire du mal.

Tous les groupes qui arrivent en exclusivité sur Prime Video. // Source : Warner Bros . Discovery
Toutes les chaînes qui arrivent en exclusivité sur Prime Video. Oui, il y a de très gros noms. // Source : Warner Bros . Discovery

La France est-elle un laboratoire pour la Warner, avant de lancer « MAX » en France ?

Selon Variety, le contrat entre Amazon et Warner Bros . Discovery est valable jusqu’à la fin de l’année 2024, même si le studio prévoit de lancer son propre service de streaming en Europe la même année.

Toutefois, rien ne dit que le Pass Warner disparaîtra de Prime Video le jour où HBO Max, ou son remplaçant, sera lancé en France. Comme aux États-Unis avec les Channels, la Warner pourrait parfaitement commercialiser son service de streaming sur Amazon, sans laisser au géant du e-commerce l’exclusivité sur ses programmes. Paramount+ a la même approche et commercialise son catalogue chez Apple et Amazon, en plus de sa propre application.

HBO Max, à son lancement. Depuis, la stratégie a changé. // Source : HBO
HBO Max, à son lancement, devait concurrencer Netflix partout. Depuis, la stratégie a changé. // Source : HBO

À vrai dire, ce qui se passe en France pourrait servir d’expérimentation pour le groupe Warner Bros. Discovery.

À l’heure où la multiplication des services de streaming commence à montrer ses limites et où HBO Max s’apprête à mourir aux États-Unis (on parle d’un nouveau service nommé « MAX », moins ambitieux, qui regrouperait les programmes issus de toutes les filiales du groupe), cette intégration exclusive à Amazon pourrait être une expérimentation pour la Warner, qui pourrait y voir une nouvelle manière de monétiser ses services. Le fait que le prix du Pass Warner ne soit pas communiqué laisse supposer qu’il n’est pas fixé. Un modèle de diffusion exclusive sur les plateformes mondiales (Netflix, Amazon, Disney, Apple…) est-il le moyen le plus rentable de vendre ses programmes à l’étranger ?

Au vu de la diversité des programmes HBO, nul doute que le Pass Warner devrait rencontrer un franc succès. Encore plus s’il coûte moins qu’OCS, ce que nous ne saurons pas avant mars.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur

Construisez avec nous l’avenir de Numerama en répondant à ces questions !