L’épisode 2 de House of the Dragon comprenait enfin un générique, comme Game of Thrones. Mais pour ce spin-off, HBO a laissé tomber la mappemonde de Westeros, tout en reprenant la même musique de Ramin Djawadi.

Lors de la diffusion du premier épisode de House of the Dragon, nombre de fans étaient terrifiés d’une chose : la disparition du générique. Le pilote se contente de présenter le logo de la maison Targaryen en guise d’ouverture. On était bien loin de cet ingrédient iconique de Game of Thrones (ou même de HBO de manière générale).

C’était un choix des showrunners qui, expliquaient-ils, voulaient proposer une sorte d’ouverture « à chaud » pour entrer directement dans le vif du sujet. Mais cette fois-ci, nous sommes servis : l’épisode 2, disponible depuis cette nuit du 29 août via OCS, dispose de son générique dès l’introduction. Que montre-t-il ?

Générique de House of the Dragon. // Source : HBO
Générique de House of the Dragon. // Source : HBO

L’arbre généalogique des Targaryens est dans le générique

Le générique nous place dans une ville de pierre — qui n’est pas sans rappeler Port Réal (King’s Landing en VO, la capitale des Sept Couronnes) — où une rivière de sang nous guide dans des mécanismes. Ces derniers s’activent dans un sens différent selon la direction que prend la vague d’hémoglobine.

Cette ouverture reprend les codes de Game of Thrones à la lettre : il s’agit de l’exacte même musique de Ramin Djawadi et de la même animation 3D. Mais dans GoT, le générique était une carte de Westeros. Dans House of the Dragon, en revanche, la rivière pourpre fait écho au titre de l’œuvre de George R.R. Martin (Feu & Sang), pour nous signifier que le préquel se concentre sur le destin d’une seule et même famille — unie par le sang. Chaque personnage est un rouage, dans un générique faisant office d’arbre généalogique un peu gore.

Les plans correspondent à l’histoire des Targaryens :

  • Le tout premier plan du générique représente des dragons crachant du feu et un château. Cette représentation peut correspondre à deux événements cruciaux de cette famille, l’un ou l’autre : soit un vieil épisode historique appelé le Fléau de Valyria, un cataclysme déterminant quelques siècles avant la série ; ou alors le château de Peyredragon (Dragonstone en VO, lieu originel où trônaient les Targaryens) forgé les flammes des dragons.
Le Fléau de Valyria ?  // Source : HBO
Le Fléau de Valyria ? // Source : HBO
  • La suite représente l’arbre généalogique des Targaryens, dans l’ordre chronologique. Tout commence avec Aegon I, dit le Conquérant, comme le montre cette première représentation en arrière-plan — une armée, avec un dragon chevauché par un homme.
Le début de la conquête des Targaryens avec Aegon I. // Source : HBO
Le début de la conquête des Targaryens avec Aegon I. // Source : HBO
  • Une séquence, ensuite, montre deux couronnes, suivies de 9 coulées de sang. Il s’agit de Jaehaerys I Targaryen, et de son épouse Alysanne (sa sœur). Ensemble, ils ont eu 13 enfants, mais 9 ont survécu : 9 lignées… donc 9 embranchements.
9 lignées après Jaehaerys I Targaryen // Source : HBO
9 lignées après Jaehaerys I Targaryen // Source : HBO
  • L’arbre généalogique se poursuit. On aperçoit par exemple un peu plus tard deux lignées (sous la forme d’une pointe), les frères Daemon et Viserys, avant de suivre celle de Viserys. On voit alors deux couronnes, la sienne (reconnaissable esthétiquement comme celle portée par le personnage dans la série) et celle de sa première femme, qui se remplit de sang étant donné son destin dès l’épisode 1.
La couronne de Viserys montre sa place dans l'arbre généalogique. // Source : HBO
La couronne de Viserys montre sa place dans l’arbre généalogique. // Source : HBO
  • Toujours dans cette même dynamique, vous verrez ensuite l’emblème de Rhaenyra, entraperçu à quelques reprises dans l’épisode 1 sous forme de collier lors de son couronnement comme héritière officielle du trône.
Si l'on en croit le déroulé du générique et cet emblème, c'est Rhaenyra. // Source : HBO
Si l’on en croit le déroulé du générique et cet emblème, c’est Rhaenyra. // Source : HBO
  • Juste après l’apparition du nom de George R.R. Martin comme producteur exécutif, vous apercevrez 9 blasons, surplombés par un dragon : cela représente la domination des Targaryens sur Westeros et les 9 familles (Arryn, Greyjoy, Lannister, Stark, Baratheon, Bronn, Tully, Martell, Targaryen).
9 emblèmes, 9 maisons... dominées par les Targaryens à cette époque. // Source : HBO
9 emblèmes, 9 maisons… dominées par les Targaryens à cette époque. // Source : HBO
  • Une dernière image montre l’intégralité de l’arbre généalogique, vu du ciel, s’achevant par le feu, vers lequel un zoom montre alors le logo.
Tout l'arbre généalogique, représenté par les rivières pourpres, vu d'en haut à la fin du générique. // Source : HBO
Tout l’arbre généalogique, représenté par les rivières pourpres, vu d’en haut à la fin du générique. // Source : HBO

Le générique présente donc tous les événements qui mènent à l’époque que nous suivons dans House of the Dragon, le « sang et le feu ». Cette ouverture pourra sans doute évoluer à mesure que l’on avancera dans l’arbre généalogique des Targaryens dans la série.

La reprise du même thème musical est cohérente avec l’analyse que nous proposions des 6 premiers épisodes : House of the Dragon est une ode nostalgique à Game of Thrones, dont elle constitue essentiellement un complément qui ne s’émancipe pas à l’heure actuelle.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.