Alors que la PlayStation 4 avait mis 69 semaines à atteindre 1,5 million de ventes au Japon, la Nintendo Switch n'en a eu besoin que de 15. Le carton continue pour Nintendo.

Dans l’industrie vidéoludique, on aime bien comparer tout et n’importe quoi. Cela permet de faire des projections. Par exemple, certains s’interrogent sur la capacité de la PlayStation 4 à éventuellement battre la PlayStation 2, console de salon la plus vendue à à ce jour  (plus de 155 millions d’exemplaires).

Et la question peut semble-t-il se poser aussi pour la Nintendo Switch, qui explose les charts depuis mars dernier malgré des gros soucis de stocks partout dans le monde.

D’ailleurs, la machine hybride de Nintendo est en avance sur le produit siglé Sony. Du moins au Japon.

La Switch prend de l’avance

En 26 semaines de commercialisation, la Nintendo Switch s’est donc écoulée à très exactement 1 527 962 unités selon les données partagées par Kotaku. Il en a fallu 69 à la PlayStation 4 pour franchir un tel seuil.

Dans cette course effrénée, la console de Sony en était à un parc de 665 760 exemplaires à cette même étape des 26 semaines. Cela ne dit rien sur le nom du vainqueur du marathon à long terme, mais souligne un peu plus l’immense succès de la Switch : ce qui est fait n’est plus à faire.

Et on se demandera toujours quel serait le rythme de croisière de la Switch si Nintendo était capable d’ajuster la production à l’immense demande mondiale. Visiblement, la hype l’entourant n’est pas près de retomber et on s’attend déjà à ce qu’elle orne le sapin de Noël de nombreux foyers le 25 décembre prochain.

Avec en point de mire les 63,3 millions de PS4 vendues ? Arrêtons les comparaisons pour le moment.

Partager sur les réseaux sociaux