Sony continue de sabrer le champagne. Le constructeur nippon a encore vendu plus de 3 millions de PlayStation 4 en autant de mois.

Le premier trimestre de l’année fiscale 2017/2018 est terminé et les constructeurs publient leurs résultats financiers. Du côté de chez Sony, on observe un chiffre d’affaires de 1 858 milliards de yens, correspondant à une hausse de 15,2 % par rapport à la même période il y a douze mois. Une fois n’est pas coutume, c’est le département Game & Network Services qui tire le goupe japonais vers le haut, toujours grâce au rythme de vente assez élevé de la PlayStation 4.

Le carton continue

Sony a donc distribué 3,3 millions de PlayStation 4 entre le 1er avril et le 30 juin, portant le parc total à 63,3 millions de consoles. Durant la même période l’année dernière, le volume était à peine supérieur (3,5 millions d’unités). On peut donc s’étonner de voir que le rythme de croisière ne fléchit pas trop avec le temps, signe d’un joli succès pour la PS4. Cette dernière permet à Sony Interactive Entertainment de générer 348,1 milliards de yens de recettes (+5,4 %).

La firme note aussi une hausse des ventes de jeux (notamment via le PlayStation Store) et la contribution du PlayStation VR (1 million de ventes au dernières nouvelles). Néanmoins, le résultat d’exploitation est en nette baisse (17,7 contre 44 milliards de yens), la faute à la baisse de prix de la PS4 (moins de profit) et l’absence d’une exclusivité de taille sortie durant le trimestre (il y avait Uncharted 4 : A Thief’s End l’année dernière). L’augmentation du prix du PlayStation Plus permettra de compenser ces désagréments à l’avenir.

D’ici au 31 mars 2018, Sony espère toujours atteindre un parc de 78 millions de PlayStation 4. Malgré le lancement de la Xbox One X en novembre prochain, c’est clairement envisageable. Après tout, la PS4 résiste au carton de la Switch.

Partager sur les réseaux sociaux