Nintendo a levé le voile sur les DLC de The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Ils seront réunis dans un Expansion Pass qui fera un peu rager.

Les épisodes canoniques de la franchise Zelda y avaient échappé jusque-là. Mais nous sommes en 2017 et la pratique est devenue beaucoup trop monnaie courante pour que Nintendo se prive d’une telle manne financière, facile qui plus est. Ainsi, The Legend of Zelda : Breath of the Wild aura bel et bien droit à son Season Pass.

Eiji Aonuma, producteur de la franchise, s’est fendu d’une vidéo — inutile et ridicule — pour nous expliquer le pourquoi du comment (1 608 dislikes pour 3 641 likes au moment où nous écrivons ces lignes…). Il justifie l’existence de DLC à venir par un « Hyrule immense » et une «  envie de proposer aux joueurs une variété d’expériences amusantes durant l’exploration. » Personne pour lui rappeler qu’un jeu n’a pas besoin d’un Season Pass pour ça ?

Un mode difficile payant

Vendu 19,99 € à compter du 3 mars prochain sur Wii U et Nintendo Switch, l’Expansion Pass se divisera en deux extensions distinctes, indisponibles à l’achat séparément, ce qui ne manquera pas de faire grincer quelques dents supplémentaires. Le premier DLC, attendu pour cet été, ajoutera des nouveaux défis, une fonctionnalité pour la carte affichée dans le jeu ( ? ?) et, comble du comble, un mode difficile.

Le second sortira pour la fin d’année et le menu réunira une histoire originale, un donjon inédit et quelques challenges. En sommes, nous sommes loin des contenus additionnels de The Witcher 3 : Wild Hunt, proposant des dizaines et des dizaines d’heures de gameplay en plus.

Bien sûr, Nintendo récompensera les acheteurs du Season Pass de The Legend of Zelda : Breath of the Wild par trois coffres au trésor contenant des objets utiles ou une pièce de personnalisation exclusive (un t-shirt avec un logo Switch que pourra porter Link). Le genre de bonus à même d’attirer les fans, cible idéal de cet opportuniste signé Nintendo. Mais autant faire comme les autres après tout.

Partager sur les réseaux sociaux