Free Mobile est désormais disponible. L'offre, composée de deux forfaits, est séduisante et a déjà convaincu de nombreuses personnes. Mais depuis le lancement commercial de Free Mobile, les concurrents ont modifié leurs offres pour rester dans la course. Numerama fait le point.


>> Consulter le comparatif
(hébergé sur Google Documents) – Mis à jour le 13 février pour tenir compte de la modification des offres de Zero Forfait.

Xavier Niel l’avait annoncé : « il y aura un avant et un après 10 janvier« . Trois jours après le lancement commercial de Free Mobile, la petite phrase du directeur de la stratégie d’Iliad, la maison-mère de Free, prend tout son sens. Depuis la présentation de ses deux forfaits, l’ensemble du marché de la téléphonie mobile est en train d’évoluer, de s’adapter, pour contenir le nouvel entrant.

Ces dernières heures, les annonces se sont multipliées du côté des opérateurs mobiles. D’abord prudents face au décollage de la fusée Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom ont ensuite communiqué en annonçant des ajustements au niveau de leurs formules low cost, à l’image de Sosh, B&You ou RED. Même les opérateurs de réseau mobile virtuel, comme Virgin Mobile, ont été bousculés.

Face à la multitude des annonces, Numerama fait le point. Nous avons synthétisé dans un tableau les changements apportés par les opérateurs aux forfaits s’approchant de ceux proposés par Free Mobile. Bien sûr, cette sélection n’échappe pas à un certain arbitrage. Nous avons cherché à retenir que les opérateurs et les MVNO vraiment représentatifs et significatifs de la quarantaine d’acteurs recensés par l’Arcep.

Les forfaits que nous avons comparé sont Sosh (Orange), Red (SFR), B&You (Bouygues Télécom), Virgin Mobile, Zero Forfait, Universal Mobile et M6 Mobile. Nous avons également évoqué les offres de NRJ Mobile, CIC Mobile et La Poste Mobile, qui présentent une offre équivalente au forfait principal de Free Mobile, mais qui affichent un prix sans aucun rapport.

Dans la mesure où ces gammes ont été dévoilées en urgence pour répondre au buzz Free Mobile, certains détails manquent. C’est particulièrement flagrant dans la catégorie « Usages Internet mobile », qui s’intéresse aux permissions et aux restrictions de l’opérateur : peer to peer, modem, newsgroups, voix sur IP (VoIP)… Nous tâcherons de mettre à jour le tableau dès que de nouvelles données seront fournies.

Autant que possible, nous avons tenté de couvrir toutes les facettes de chaque offre mobile : réseau, prix mensuel, temps d’appel, communications à l’étranger, SMS, MMS, Internet mobile, volume de données, situation en cas de dépassement, usages, période d’engagement et remarques. Si vous estimez qu’une rubrique manque ou si vous remarquez une erreur, les commentaires vous sont ouverts.

Avec ce comparatif, nous espérons que vous aurez suffisamment de cartes en main pour trancher. Conserverez-vous votre forfait actuel ? Allez-vous opter pour une autre offre chez le même opérateur ? Passez-vous chez un concurrent ? Si vous comptez résilier, nous vous rappelons l’existence de notre petit guide qui permettra d’y parvenir sans encombre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés