Les annonces de Free Mobile et leurs tarifs devraient engendrer une vague de migration vers le nouvel opérateur. Numerama résume les différentes procédures pour garder son numéro, dévérouiller son téléphone ou mettre simplement fin à son contrat actuel.

Avec l’arrivée de Free Mobile et de son offre illimitée à 19,99 euros par mois, nombreux sont ceux qui se demandent comment quitter leur opérateur actuel.

La première étape est de vérifier la durée de son engagement. Pour cela les opérateurs ont mis en place des serveurs téléphoniques qui servent à obtenir son Relevé d’Identité Opérateur (RIO), nécessaire à la portabilité des numéros. Ces serveurs donnent également la durée restante de son engagement. Chez Orange, il faut composer le 527, chez SFR le 933 et chez Bouygues Telecom le 658. Un SMS est ensuite envoyé récapitulant ces informations.

Si l’abonné veut garder son numéro, il faudra communiquer ce RIO au nouvel opérateur et être libre de tout engagement. Au passage, le Code de la consommation précise que « la consommateur n’est engagé que par sa signature« . Les reconductions du contrat mobile par téléphone ne sont donc pas valides si l’abonné n’a rien signé. Une fois ce RIO en possession du nouvel opérateur, c’est lui qui prend en charge la résiliation et les démarches auprès de l’ancien fournisseur.

Certains téléphones étant simlockés et ne pouvant donc fonctionner qu’avec une carte SIM de l’opérateur qui l’a vendu, il faudra procéder au dévérouillage de l’appareil. 3 mois après l’achat du terminal, cette opération est gratuite mais doit être effectuée avant de porter le numéro.

Si une simple résiliation suffit, sans que l’abonné ne souhaite garder son numéro, la procédure est plus simple.

  • Chez Orange, il faut appeler le 700 et choisir l’option correspondante dans les menus. Un courrier avec accusé de réception est tout de même préférable à Orange Service Clients Mobile, Service Résiliation, 33734 Bordeaux Cedex 9.
  • Chez SFR, il est possible de réaliser la résiliation en ligne, dans son espace client. Un outil permet même de connaître ses frais de résiliation anticipée, si son contrat n’est pas terminé.
  • Chez Bouygues Telecom, il est également possible de résilier depuis l’espace client du site Internet de l’opérateur.

Il est important de noter que la loi Chatel permet de résilier à partir du 13ème mois et avant le terme de son engagement, en payant 25 % des sommes restantes dûes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés