Xavier Niel a de grandes ambitions dans la téléphonie mobile. Alors que l'opérateur doit lancer ses offres commerciales dans les prochaines semaines, le vice-président de la maison-mère de Free a donné son objectif de parts de marché, 25 %, alors que les opérateurs concurrents estiment que Free Mobile sera à 15 % dans dix ans.

Tandis que le lancement de Free Mobile n'est plus qu'une question de semaines, Xavier Niel continue de communiquer sur les objectifs du groupe dans la téléphonie mobile. Cette fois, c'est sur la part de marché future de Free Mobile que le vice-président de la maison-mère de Free, Iliad, s'est exprimé. Visiblement, le quatrième opérateur est bien décidé à ne pas faire de la figuration.

Interrogé par le Financial Times, cité par Génération NT, Xavier Niel a fait savoir que Free Mobile comptait récupérer près de 25 % du marché de la téléphonie mobile. S'il l'opérateur mobile y parvient, cela lui donnerait la même importance que celle acquise sur le marché de l'Internet fixe. Free dispose en effet d'environ 4,8 millions d'abonnés.

Le chef d'entreprise n'a pas indiqué à quel moment il pensait que Free Mobile allait atteindre ce palier très ambitieux. Est-ce dans cinq ans ? Dans dix ans ? Les concurrents – et c'est bien normal – en tout cas ne voient absolument pas le nouvel entrant à un tel niveau. Ils estiment que Free Mobile décrochera près de 15 % du marché français en l'espace de dix ans.

Difficile de savoir si Xavier Niel croit vraiment que Free Mobile pourra atteindre un tel seuil. L'homme d'affaires aime en tout cas jouer avec les nerfs d'Orange, SFR et Bouygues Télécom et faire monter la pression à mesure que la date du lancement de Free Mobile se rapproche. Cela s'est vu notamment au niveau des tarifs dans le mobile. Xavier Niel compte en effet diviser par deux la facture téléphonique.

Pour l'heure, les forfaits définitifs de Free Mobile ne sont pas connus. Les dernières informations à ce sujet ont été rapportées par Le Figaro, qui croit savoir qu'une offre mobile tout compris à 29,99 euros sera proposée. Cette solution, si elle se confirme, a le mérite de ressembler au fameux forfait ADSL proposé lors de la sortie de la première Freebox.

En attendant le lancement commercial de Free Mobile, l'opérateur apporte les dernières touches à son projet. Selon les informations rapportées il y a quelques jours par le journaliste François Sorel, le réseau de Free Mobile est désormais fonctionel tout comme l'accord d'itinérance signé avec Orange au printemps dernier. La couverture effective de Free Mobile aurait dépassé le niveau de couverture minimal de 27 %.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés