Les appels internationaux seront supportés par Free Mobile. Le quatrième opérateur a fait savoir que des accords d'itinérance ont été conclus avec de nombreux opérateurs dans le monde. Seuls quelques pays ne seraient pas encore concernés.

Quatrième opérateur mobile à avoir décroché une licence 3G, Free a prévu de lancer ses offres commerciales au plus tard au cours du premier semestre 2012. Ce délai de deux ans entre la date d’obtention de la licence et l’arrivée effective de Free Mobile sur le marché a été très utile, permettant à l’opérateur d’atteindre d’une part le seuil de couverture minimal exigé par l’Arcep et de tisser d’autre part des accords d’itinérance.

En France, c’est vers Orange que Free Mobile s’est tourné. L’opérateur historique et le quatrième entrant ont en effet signé en mars un accord d’itinérance qui autorise Free à utiliser jusqu’en 2018 les antennes-relais 2G et 3G de l’opérateur historique afin de couvrir tout le territoire national. Au-delà, Free devra s’appuyer sur son propre réseau d’antennes-relais, qu’il aura eu le temps de bâtir (sept ans).

Sur le plan international, les choses ont également bien progressé. Selon une information obtenue par Univers Freebox, Free Mobile a signé des accords d’itinérance avec de nombreux opérateurs télécoms dans le monde, de façon à atteindre une couverture pratiquement parfaite. Seule une poignée de pays manque encore à l’appel, sans autre précision.

Rappelons que le lancement des offres commerciales est attendu dans les prochaines semaines ou au tout début de l’année 2012. Les dernières rumeurs sur les forfaits du quatrième opérateur laissent entendre que Free pourrait lancer une offre mobile tout compris à 29,99 euros, exactement comme l’opérateur l’avait fait dans les offres ADSL avec son premier modem, lui permettant d’être un FAI majeur en France.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés