Selon un rapport de données de l’American Lung Association, la transition vers les véhicules électriques et la fin des véhicules à combustion polluants pourrait sauver près de 90 000 vies aux États-Unis d’ici à 2050.

C’est un nouveau rapport qui met en avant les effets positifs de la voiture électrique sur l’environnement, mais aussi sur la santé. D’après l’American Lung Association, le fait d’abandonner les véhicules à combustion polluants et d’effectuer une transition vers les véhicules électriques pourrait sauver environ 90 000 vies aux États-Unis d’ici à 2050.

Selon les chiffres mis en avant dans cette étude publiée en juin 2023, le fait de vendre uniquement des véhicules électriques et à zéro émission d’ici à 2035 permettrait d’éviter près de 90 000 décès prématurés liés à des maladies respiratoires comme le cancer du poumon ou encore l’asthme.

Des milliards d’économies pour le système de santé

Les auteurs évoquent également des économies drastiques pour le système de santé américain : près de 978 milliards de dollars d’économies. Ce n’est pas tout. Les décès liés à l’asthme seraient en par ailleurs en baisse, avec une chute libre du nombre de crises d’asthme : près de 2,2 millions de crises en moins, selon l’American Lung Association.

Les asthmatiques pourraient bénéficier de meilleures conditions de vie // Source : Sahej Brar/Unsplash
Les asthmatiques pourraient bénéficier de meilleures conditions de vie avec la transition vers les véhicules électriques. // Source : Sahej Brar/Unsplash

L’organisation rappelle également que près d’un Américain sur trois vivrait dans une région fortement affectée par la pollution aux particules fines, ce qui augmente les risques de contracter de graves maladies respiratoires ou de provoquer des infarctus. C’est pour cela que la transition vers la voiture électrique devient importante, selon l’ALA : « Il est impératif que les États et le gouvernement fédéral mettent en œuvre des normes plus strictes et tirent parti de nouveaux programmes de financement pour accélérer la transition des véhicules à combustion vers une technologie à zéro émission », a-t-elle indiqué dans son rapport.

Récemment, une étude menée par les chercheurs de l’Université de Californie du Sud avait déterminé que la voiture électrique était bien plus propre qu’un véhicule à combustion classique. Elle avait également permis de constater que le nombre de passages aux urgences respiratoires était en baisse en présence de ces véhicules verts, mais également avec l’utilisation de vélos électriques ou encore le choix de la marche à pied. Une étude précédente était arrivée à une conclusion similaire en 2021.

Accélérer la transition vers l’électrique au plus vite

Pour accélérer la transition et l’électrification du parc automobile américain, certains États ont mis en place diverses mesures afin de faciliter l’accès aux véhicules électriques à la population. C’est notamment le cas en Californie, où des aides permettent de bénéficier de remises pour l’achat d’un véhicule. Cette mesure permettrait à l’État californien de vendre seulement des véhicules électriques d’ici à 2035.

Quid de la France ? Dans l’Hexagone, des mesures ont déjà été prises afin de faciliter la transition vers les véhicules électriques et réduire la pollution, dont le bonus à la reprise ou encore le bonus écologique, qui devrait évoluer dans les prochains mois.

Du côté des entreprises étrangères, et notamment chinoises, certaines ont prévu de s’installer sur le continent européen dans le but de réduire leur empreinte carbone due à l’importation de composants nécessaires pour la production de véhicules. C’est également un excellent moyen d’être éligible à certaines aides gouvernementales pour l’achat d’une voiture électrique, ce qui augmenterait les ventes.

Bientôt une usine BYD en France ? // Source : BYD
BYD souhaite, par exemple, implanter une usine en France. // Source : BYD

Mais, avant d’espérer une vente généralisée des véhicules électriques, les constructeurs devront rendre leurs engins accessibles à la plus grande partie des automobilistes. Ce, alors que la question du profit d’une voiture électrique pour les constructeurs est sans cesse remise en avant. Une priorité à sacrifier pour le bien-être de la population ?

De plus, une telle transition ne serait pas non plus une solution miracle face aux nombreux enjeux environnementaux, notamment dans un pays comme les États-Unis, parmi les plus grands pollueurs au monde. Il faudra bien plus que des voitures électriques pour venir à bout du problème de la pollution favorisant les maladies respiratoires.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !