À peine livrées aux premiers acheteurs, certaines Citroën Ami Buggy se retrouvent déjà sur Leboncoin à des prix indécents.

En ne commercialisant que 50 exemplaires de l’Ami Buggy, Citroën se doutait forcément qu’il y aurait de la spéculation autour du modèle. Mais la marque n’imaginait peut-être ps qu’autant d’acheteurs iraient revendre immédiatement leur acquisition, en tentant de multiplier par 2,5 son prix d’achat. Les livraisons débutent seulement depuis quelques jours, et pourtant, lorsque nous avons consulté les sites d’annonces le 21 septembre, il y avait déjà 4 Ami Buggy en ligne. Le lendemain, 22 septembre, 3 de plus avaient rejoint les annonces.

Les 50 Ami Buggy ont été vendus en 18 minutes sur le site de Citroën. Un petit succès pour la marque française qui a su créer un engouement surprenant autour de Citroën Ami. Il est par contre toujours dommage que l’appât du gain et la spéculation privent les acheteurs, réellement passionnés, d’acquérir cet engin atypique. Quoique l’on pense de l’Ami Buggy, il faut être assez culotté pour l’afficher à plus de 20 000 € sur les sites d’annonces, alors qu’on ne l’a payé que 9 790€…

Des Ami buggy entre 20 000 et 25 000 € au lieu de 9 790 €

Les spéculateurs ont vu une opportunité de faire une plus-value immédiate avec leur achat en partant du principe que : « Tout ce qui est rare est cher ». On ne parle quand même que d’un quadricycle électrique bridé à 45 km/h, au confort et aux finitions plus qu’approximatives.

ami_buggy_speculation
Citroën Ami Buggy en vente sur leboncoin // Source : Capture du site Leboncoin

On veut bien que Citroën Ami soit un engin électrique attachant pour sa communauté de fans, mais à un moment, cela fait cher le kilo de plastique. Voir le prix autant grimper, pour une voiture à laquelle on a retiré les portières et une partie du toit, semble toujours quelque peu paradoxal.

Il ne faut pas oublier qu’en dehors de quelques évolutions esthétiques pour cette version limitée, Citroën Ami Buggy partage exactement la même base technique que la Citroën Ami.

À ce prix-là, les 7 exemplaires affichés sur Leboncoin ne sont pas encore partis. Nous avons d’ailleurs essayé de contacter certains vendeurs, pour comprendre leur motivation et la raison pour laquelle ils ont fixé le prix jusqu’à près de 2,5 fois la valeur initiale du modèle. Sans succès. Visiblement, les spéculateurs n’aiment pas trop se vanter de leurs « bons coups ».

ami_buggy_landscape
Citroën AMI Buggy // Source : Citroën

Une pénurie de Citroën Ami qui fait gonfler les prix sur l’occasion

Il n’est pas dit, de surcroit, que Citroën Ami Buggy ne restera qu’une édition limitée à 50 exemplaires. Selon l’Argus, Citroën réfléchit à une version plus aboutie de l’Ami Buggy. Il est donc urgent de ne pas satisfaire la spéculation de certains acheteurs mal intentionnés.

En dehors de cette édition limitée, ils sont encore nombreux à souhaiter acquérir une des versions de Citroën Ami, mais certains se retrouvent face à des délais qu’ils n’avaient pas envisagés pour ce genre d’engin. Il y a en effet en ce moment 32 semaines d’attente pour espérer avoir la livraison de son modèle de Citroën Ami, toutes finitions confondues.

citroen_ami
Citroen AMI // Source : Citroën

Encore une fois, certains y voient une manière de réaliser une plus-value sur la revente d’occasion de leur Citroën Ami. Comme pour tous les véhicules d’occasion, la revente des occasions récentes a le vent en poupe. De là, à proposer l’Ami à plus de 10 000 € pour plus de 10 000 km au compteur, c’est encore une fois assez osé, voire clairement abusé.

Les Citroën Ami neuves ont vu leurs tarifs augmenter de 13 %. C’est une moyenne que l’on a pu observer également sur tous les véhicules électriques sur ces douze derniers mois. De 6 900 € à son lancement, Citroën Ami est désormais disponible à partir de 7 790 € et jusqu’à 8 990 € pour la finition la plus chère. Autant dire qu’un véhicule qui affiche 10 000 km au compteur, à plus de 10 000 €, n’est vraiment pas une bonne affaire.