L'Apple Watch Series 7 n'est pas une révolution. La nouvelle montre connectée d'Apple s'attache seulement à améliorer l'ergonomie de la référence d'un marché qui aurait peut-être bien besoin de concurrence.

Depuis sa toute première génération, l’Apple Watch est disponible en deux formats : un grand et un plus petit. Et la firme de Cupertino a toujours conservé ce schéma de gamme, au gré des évolutions esthétiques qui ont modifié le look de la montre connectée (à partir de l’Apple Watch Series 4). En 2021, l’Apple Watch Series 7 mise sur une nouveauté de taille, sans mauvais jeu de mots : un plus grand écran, sur ses deux versions. On rappelle qu’elle a été annoncée en compagnie de l’iPhone 13, de l’iPhone 13 Pro et de l’iPad mini 6.

J’utilise une Apple Watch depuis la toute première mouture et j’ai toujours privilégié le format le plus petit (je trouve la grosse… trop grosse). En somme, agrandir l’écran est une excellente nouvelle pour moi : conserver une montre à la taille acceptable tout en profitant d’une surface d’affichage plus importante. Car, à l’usage, force est de reconnaître que les quelques millimètres gagnés améliorent l’expérience en tout point.

Apple Watch Series 6 (gauche) versus Apple Watch Series 7 (droite) // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Toujours plus belle

Les rumeurs étaient encore fausses. Alors que les indiscrétions pointaient vers un changement profond du design (des tranches plates, comme les derniers iPhone et iPad), l’Apple Watch Series 7 ressemble à l’Apple Watch Series 6 en termes d’allure. On a donc toujours affaire à une montre rectangulaire, épaisse et élégante. Produit Apple oblige, les finitions sont soignées et cette Series 7 est toujours plus résistante que les générations précédentes. Mieux, elle gagne une certification IP6X (elle est totalement étanche à la poussière). Bien évidemment, plus vous mettrez d’argent, plus votre Apple Watch Series 7 sera belle. De série, la montre s’appuie sur un boîtier en aluminium (5 coloris), mais l’acier inoxydable (3 coloris) et le titane (2 coloris) sont disponibles pour qui voudrait une montre plus luxueuse.

Apple continue de maîtriser les mensurations

L’Apple Watch Series 7 est un peu plus grande que l’Apple Watch Series 6, qui s’appuyait sur l’ADN de la Series 5 (héritage de la Series 4). Son boîtier gagne 1 millimètre pour passer de 40 à 41 millimètres, et de 44 à 45 millimètres. On notera que la plus petite des Series 7 est presque aussi grande que la plus grande des premières Apple Watch (42 millimètres). En termes de confort, cette très légère croissance est imperceptible. C’est à souligner : Apple continue de maîtriser les mensurations pour ne pas transformer sa montre en mini-ordinateur disgracieux collé à son poignet. En prime, vous pourrez toujours profiter de votre collection de bracelets achetés à prix d’or : le système de fixation est toujours le même, depuis la toute première Apple Watch.

Le joli design de l’Apple Watch Series 7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Apple Watch Series 7 : un écran avec 20 % de surface d’affichage en plus

Si le boîtier de l’Apple Watch Series 7 est à peine plus grand, l’écran, lui, gagne vraiment au change. On profite en effet de 20 % de surface d’affichage en plus (50 % en plus par rapport à l’Apple Watch originale). C’est colossal. Pour parvenir à un tel résultat, les ingénieurs ont étiré au maximum la dalle Retina vers les bords, qui n’ont jamais été aussi fins — en plus de gagner en douceur.

On remarquera que l’écran déborde un peu sur les côtés, donnant l’illusion d’un arrondi plus affirmé. En quelque sorte, Apple parvient peu à peu à tendre vers cette montre ronde — chère aux puristes de l’horlogerie. Tout au moins en apparence. Petit détail : les bords réfléchissent la lumière pour mieux fondre l’écran dans la coque et attirer le regard. C’est joli.

Bien sûr, l’Apple Watch Series 7 profite de la plus grande innovation jamais apportée au produit : l’écran always-on, apparu avec la Series 5 et qui change vraiment tout en termes de design. Grâce à cette technologie qui laisse l’écran toujours allumé (avec une atténuation pour préserver l’autonomie quand on n’utilise pas la montre), on a vraiment l’impression de porter une montre, non plus un simple carré noir qui s’anime quand on lève le poignet. Avec always-on, l’Apple Watch a sérieusement gagné en élégance. Et avec 70 % de puissance lumineuse en plus, le mode est encore plus pertinent.

L’écran de l’Apple Watch ne cesse de grandir // Source : Apple

Une recharge plus rapide sur la montre Apple, à défaut d’une meilleure autonomie

Quand Apple a annoncé la Series 7, la multinationale ne s’est bizarrement pas épanchée sur les caractéristiques techniques. Comme si elle était arrivée au bout de ce que sa montre pouvait offrir du côté des performances. L’Apple Watch a quand même droit à une nouvelle puce — la S7, qui remplace la S6 — mais elle n’est semble-t-il pas plus puissante (Apple s’en serait vanté pendant la présentation). Ce qu’il faut en retenir ? Que l’Apple Watch Series 7 reste suffisamment puissante pour offrir une expérience idéale au poignet… comme l’était déjà la Series 6. Les applications se lancent vite, et aucun bug logiciel n’est à signaler. C’était déjà le cas sur les générations précédentes.

Apple aurait néanmoins pu faire un effort sur l’autonomie, qui reste figée à 18 heures d’utilisation selon les chiffres officiels. En d’autres termes, elle oblige à recharger de manière quotidienne. L’Apple Watch Series 7 améliore quand même la rapidité de la recharge grâce à une architecture peaufinée, tant au niveau du chargeur que de la montre en elle-même (ce qui signifie que le nouveau chargeur ne remplira pas la batterie des anciennes Apple Watch plus vite). En 1 heure de recharge, la Series 7 a récupéré 97 % d’autonomie, contre 85 % pour la Series 6 (les deux montres étaient à plat au début de notre test).

Cette recharge plus rapide est intéressante pour surveiller son sommeil, même si cela implique une routine de recharge moins évidente : on branche la montre avant de dormir, on la remet avant de se coucher et on la rebranche au réveil. Dans ce cas de figure, la recharge améliorée prend tout son sens. Mais celles et ceux qui préfèrent recharger leur Apple Watch pendant la nuit ne verront aucune différence par rapport à avant.

Le suivi du sommeil sur l’Apple Watch Series 7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

À quoi sert un plus grand écran ?

Hormis cet écran plus grand, le design légèrement revu et la recharge plus rapide, l’Apple Watch Series 7 n’a gagné aucune fonctionnalité majeure. En 2020, la Series 6 misait sur la santé avec l’ajout d’un capteur mesurant le taux d’oxygène dans le sang. La Series 7 le conserve, bien sûr, mais axe plutôt son positionnement sur l’ergonomie améliorée grâce à son affichage plus grand (watchOS est optimisé pour). Ces quelques exemples simples vont vous le prouver.

Moins d’erreurs quand on clique sur une icône

Une surface d’affichage plus importante signifie que les icônes ont plus de place pour s’épanouir. Lire : elles sont plus grandes, ce qui permet de faire moins d’erreurs quand on clique dessus. Cet avantage se matérialise dès l’allumage, au moment où il faut taper son code pour déverrouiller. Il se poursuit avec le centre de contrôle, qui affiche des raccourcis plus grands.

Déverrouillage sur Apple Watch Series 6 (gauche) versus déverrouillage sur Apple Watch Series 7 (droite) // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Centre de contrôle sur Apple Watch Series 6 (gauche) versus centre de contrôle sur Apple Watch Series 7 (droite) // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Plus d’informations affichées à l’écran

Vous utilisez Plans sur votre Apple Watch ? La carte sera plus grande, et davantage de rues et de noms seront affichés. Vous consultez vos mails ? Plus de lignes seront montrées, tandis que les éventuelles images qui l’illustrent s’afficheront beaucoup mieux. Vous aimez avoir plus de raccourcis sur l’écran d’accueil ? La Series 7 est taillée pour. À noter, d’ailleurs, qu’il est possible d’ajuster la taille des textes sur des paliers supplémentaires : 9 pour la Series 7, contre 6 pour les précédents modèles. C’est aussi l’occasion de profiter encore plus de ses photos prises avec son iPhone, depuis son poignet — voire de mieux distinguer l’heure avec le mode Table de nuit (qui gagnerait lui-aussi à profiter de la technologie always-on).

Plans sur Apple Watch Series 6 (gauche) versus Plans sur Apple Watch Series 7 (droite) // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Mails sur Apple Watch Series 6 (gauche) versus Mails sur Apple Watch Series 7 (droite) // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Les différentes tailles de texte de l’Apple Watch Series 7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Une notification sur l’Apple Watch Series 7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Intégration d’un (vrai) clavier

Pour Apple, la Series 7 est l’opportunité de proposer, enfin, un vrai clavier, ce qui offre alors une nouvelle option pour répondre à un message depuis sa montre. Hélas, à date, il n’est pas encore disponible en France. La firme de Cupertino a confirmé à Numerama que, pour l’heure, seuls les utilisateurs anglais (QWERTY) et chinois peuvent en bénéficier. Nul doute qu’une future mise à jour de watchOS intégrera la variante AZERTY.

En bref

Apple Watch Series 7

Note indicative : 5/5

L’Apple Watch Series 7 est une nouvelle génération assez paradoxale. Quand la Series 4 révolutionnait le design, quand la Series 5 apportait la technologie always-on et quand la Series 6 affirmait le positionnement sur la santé (en pleine année de covid-19…), la Series 7 mise sur une évolution moins marquante : un écran plus grand. Pourtant, elle change tout à l’usage.

Avec sa surface d’affichage étendue, malgré des dimensions préservées (1 millimètre de plus pour les deux formats seulement), et son écran toujours mieux intégré, l’Apple Watch Series 7 se rapproche toujours plus d’un fantasme : celui de ressembler à une vraie montre. Et pour l’ergonomie, tout est mieux.

Top

  • Un écran beaucoup plus grand dans un boîtier à peine plus grand
  • Maîtrise du design et des finitions
  • L'héritage de toutes les précédentes montres (always-on, bracelets...)

Bof

  • L'autonomie figée
  • Zéro révolution (ce qui était déjà le cas avec la Series 6)
  • Elle sera moins bien que la Series 8 (eh oui)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo