Depuis San José en Californie, Samsung a dévoilé le 17 janvier ses nouveaux Galaxy S24, S24+ et S24 Ultra. Présentés comme les premiers « smartphones de l’ère de l’intelligence artificielle », ces trois appareils se destinent à devenir la référence sur le haut de gamme. Premiers tests.

Le saviez-vous ? En coréen, Samsung veut dire « trois étoiles ». Depuis sa fondation en 1938, l’entreprise voit en ce symbole une forme d’éternité, due à sa capacité à ne jamais rater les évolutions sociétales.

Ces transformations historiques, Samsung pense que l’on est en train d’en vivre une. Après le smartphone en 2007 et l’avènement de la photographie mobile quelques années plus tard, l’industrie subit actuellement le tourbillon de l’intelligence artificielle générative. Samsung sait que l’avènement d’une nouvelle technologie redistribue généralement les cartes, ce qui l’incite à prendre les devants dès janvier 2024, pour rester l’acteur incontournable qu’il a su devenir.

À quelques jours de la sortie officielle des Galaxy S24, Samsung a proposé à Numerama d’essayer ses nouveaux smartphones en avant-première à deux reprises, d’abord à Las Vegas à l’occasion du CES 2024, puis à San José où sa grande conférence Unpacked a eu lieu le 17 janvier. En attendant nos tests complets dans les prochains jours, voici un résumé des 10 changements principaux de cette nouvelle gamme, en plus de nos premières impressions. Promis, ce sera court et concis. À noter que la marque a aussi dévoilé sa première bague connectée : la Galaxy Ring.

1. Galaxy AI : l’intelligence artificielle générative est partout

Galaxy AI est-il un concurrent de ChatGPT et de Google Bard, comme certains le pressentent depuis des mois ? Pas vraiment. Il s’agit d’une suite de logiciels qui utilisent l’intelligence artificielle, sans réel lien entre eux. Galaxy AI ne prend pas la forme d’un chatbot, mais offre aux propriétaires d’un Galaxy S24 plusieurs nouveautés (la plupart d’entre elles seront ajoutées sur les Galaxy S23) :

  • La possibilité de résumer le contenu d’une page web depuis le navigateur Samsung.
  • La possibilité de synthétiser des notes et de les trier automatiquement dans Samsung Notes.
  • La possibilité de traduire sa voix dans des langues différentes au téléphone.
  • La possibilité de changer le ton d’un texte ou de corriger des fautes d’orthographe (depuis le clavier Samsung).
  • La possibilité de créer un résumé d’une conversation audio, en laissant l’IA écouter son intégralité.
  • La possibilité d’entourer un contenu de l’écran pour faire une recherche d’une image (une fonction Google, non développée par Samsung).
  • La possibilité d’ajouter un effet portrait à une photo, de supprimer une ombre, de déplacer quelqu’un d’une image, de recadrer en ajoutant du contenu, de supprimer des reflets ou d’aller plus loin dans le zoom.
Le navigateur de Samsung peut résumer le contenu d'une page web. Dommage que cette fonction ne soit pas intégrée à Google Chrome.
Le navigateur de Samsung peut résumer le contenu d’une page web. Dommage que cette fonction ne soit pas intégrée à Google Chrome. // Source : Numerama

À première vue, au moins la moitié de ces nouveautés sont alléchantes. Il nous faudra tester un Galaxy S24 plus longuement pour mesurer leur intérêt réel, alors que certains de nos premiers tests n’ont pas très bien fonctionné (notamment les appels traduits en temps réel, qui ont souvent déformé ce que nous disions). La synthèse du texte est beaucoup plus convaincante et laisse imaginer une évolution de notre utilisation des smartphones.

2. Des écrans qui battent des records de luminosité

Tous les Galaxy S24 disposent d’un écran avec une luminosité maximale de 2 600 nits, un record absolu pour un smartphone. De quoi être serein l’été, le soleil ne viendra pas gâcher la lecture d’un article ou d’une vidéo.

Au passage, les trois Galaxy S24 utilisent désormais un écran LTPO avec un taux de rafraîchissement 1-120 Hz. D’un point de vue de l’écran, Samsung reprend les devants sur Apple.

Le Galaxy S24 Ultra n'a pas de bords incurvés. C'est plus agréable en main, il glisse moins et évite les touchers accidentels.
Le Galaxy S24 Ultra n’a pas de bords incurvés. C’est plus agréable en main, il glisse moins et évite les touchers accidentels. // Source : Numerama

3. C’est la fin des écrans incurvés

Les écrans des Galaxy S24 sont un peu plus grands, puisqu’ils ont moins de bordures (6,2, 6,7 et 6,9 pouces). Du verre Gorilla Glass Armor fait aussi son apparition sur le S24 Ultra, avec pour promesse plus de solidité et moins de reflets. Les S24 et S24+ conservent le Gorilla Glass Victus 2.

Autre changement majeur : Samsung, qui a popularisé l’écran incurvé, y renonce. La marque est arrivée à la conclusion que les gens préféraient les écrans plats, ce qui l’incite à sortir un Galaxy S24 Ultra beaucoup plus rectangulaire, toujours avec un stylet S-Pen. Notre première impression est très bonne, avec un design qui inspire confiance.

4. Comme l’iPhone, le S24 Ultra se met au titane

Avec l’iPhone 15 Pro et l’iPhone 15 Pro Max, Apple est devenu le premier constructeur majeur de smartphones à remplacer l’acier par le titane. Sans grande surprise, Samsung lui emboîte le pas.

Le Galaxy S24 Ultra, le smartphone le plus cher et le plus complet de la gamme, remplace l’aluminium de son prédécesseur par du titane. Le poids reste néanmoins similaire, avec 232 grammes sur la balance au lieu de 234.

Contrairement à Apple, Samsung fait le choix de la couleur pour son titane. Ici en jaune.
Contrairement à Apple, Samsung fait le choix de la couleur pour son titane. Ici en jaune. // Source : Numerama

5. Les puces Exynos sont de retour (ouin)

Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs européens : les puces de Samsung, réputées moins bonnes que celles de Qualcomm, font leur grand retour. En France, les Galaxy S24 et Galaxy S24+ utiliseront les processeurs Exynos 2400, gravés en 4 nanomètres. Il n’y a plus qu’à espérer que leurs performances soient au rendez-vous.

Côté S24 Ultra, Samsung reste sur du Qualcomm, avec le Snapdragon 8 Gen 3 (4 nm aussi) qui s’annonce déjà plus rassurant.

6. Une hausse d’autonomie ?

La capacité de la batterie du modèle Ultra n’évolue pas (5 000 mAh), mais le S24 et le S24+ sont mieux lotis que leurs prédécesseurs (4 000 et 4 900 mAh). Samsung promet au passage une nette hausse de l’autonomie, alors que les S23 étaient déjà parmi les meilleurs du marché. On croise les doigts pour que ce soit vrai.

7. Un zoom x5 plutôt qu’un zoom x10, le reste ne change pas

En 2024, Samsung mise surtout sur l’IA. Les Galaxy S24 et S24+ utilisent de nouveaux algorithmes d’amélioration de l’image, mais conservent exactement les mêmes capteurs.

Du côté du S24 Ultra, il y a un changement au niveau du zoom. Adieu le zoom périscopique x10 tant aimé des utilisateurs de la marque, place à un zoom x5 moins ambitieux, mais rattaché à un capteur plus grand (50 Mpix). Samsung promet malgré tout un zoom encore meilleur grâce à l’IA, même si nos premiers tests nous rendent plutôt sceptiques sur cette affirmation. En x10 notamment, tout nous semble beaucoup plus granuleux. Il nous faudra quelques jours pour nous faire un avis définitif.

Quoiqu’il en soit, le passage de zoom optique x3 au zoom optique x5 sur le modèle Ultra nous semble trop léger pour justifier l’emploi de deux capteurs. Notre premier avis est que Samsung aurait dû préférer du x2 et du x5 ou du x3 et du x6.

À l'exception du zoom x5, les appareils photo sont relativement les mêmes.
À l’exception du zoom x5, les appareils photo sont relativement les mêmes que sur les S23. // Source : Numerama

Pourquoi renoncer au x10 ? Samsung explique que son x5 est plus polyvalent, notamment grâce à une meilleure ouverture (f/3.4) qui lui garantit de meilleures photos de nuit. Une approche similaire à celle d’Apple, qui avait expliqué la même chose à Numerama en septembre 2023.

8. Du Wi-Fi 7, mais pas de Qi2

Le Galaxy S24 Ultra est le premier smartphone de Samsung compatible Wi-Fi 7, alors que les deux autres restent au Wi-Fi 6E. Une bonne nouvelle pour les futurs propriétaires d’une Freebox V9.

Notre principale déception avec la gamme Galaxy S24 : Samsung reste sur de la recharge sans-fil Qi de 10 W, alors que la norme Qi2 (15 W magnétique, comme le MagSafe d’Apple, est finalisée). C’est dommage, puisque de très nombreux accessoires seront incompatibles avec ces derniers appareils. Nul doute que les futurs S25 adopteront le Qi2.

9. Sept ans de mises à jour

Avec ses Gaalxy S24, Samsung promet désormais sept années de mises à jour majeures d’Android. Autrement dit, le S24 sous Android 14 pourrait terminer sa vie sous Android 21, en 2031.

L'interface de la fonction Live Translate, qui traduit des appels en temps réel.
L’interface de la fonction Live Translate, qui traduit des appels en presque temps réel. Il y a un délai de quelques secondes entre la langue originale et la voix synthétique. // Source : Numerama

10. Entre 899 et 1 589 euros

Le meilleur pour la fin, les prix. Samsung lancera fin janvier ses trois Galaxy S24 à des tarifs semblables à ceux de l’année dernière (avec même une petite baisse de prix) :

S24S24+S24 Ultra
128 Go899 euros
256 Go969 euros1 169 euros1 469 euros
512 Go1 289 euros1 589 euros
1 To1 829 euros

La suite dans quelques jours, quand nous serons rentrés à Paris avec les Samsung Galaxy S24. N’hésitez pas à nous faire part sur les réseaux sociaux de vos questions sur les produits, pour que nous puisssions répondre à toutes vos interrogations dans nos tests complets.

Source : Numerama

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.