Google fermera Stadia le 18 janvier. Concernant la manette, l’entreprise s’engage à la débrider en déverrouillant le Bluetooth, qui était trop restreint. La manette pourra ainsi servir sans fil au-delà de Stadia.

C’est le 18 janvier que Stadia fermera définitivement ses portes, actant l’échec de Google dans le cloud gaming — mais l’entreprise américaine a creusé sa propre tombe en ne mettant pas toutes les chances de son côté. C’est encore un service de la firme de Mountain View qui est envoyé au cimetière, parmi tant d’autres délaissés au fil des ans.

Google déverrouillera le Bluetooth dans les manettes Stadia

Il y a toutefois un périphérique qui ne se fera pas enterrer avec Stadia le 18 janvier : la manette. Dans un commentaire le 13 janvier, un employé de Google a pris la parole pour parler de la fonctionnalité Bluetooth du contrôleur. Bonne nouvelle : un utilitaire sera proposé très bientôt pour permettre aux propriétaires d’activer la connexion Bluetooth.

« Beaucoup d’entre vous ont exprimé le souhait d’activer le Bluetooth sur le contrôleur Stadia. Nous avons de bonnes nouvelles : la semaine prochaine, nous publierons un outil en libre-service pour activer les connexions Bluetooth sur votre contrôleur Stadia. Nous vous communiquerons la semaine prochaine les détails de l’activation de cette fonctionnalité », est-il indiqué.

Google Stadia // Source : Louise Audry pour Numerama
La manette Google Stadia connectée avec un fil. // Source : Louise Audry pour Numerama

L’annonce de la fermeture de Stadia, fin septembre (alors que Google promettait de ne pas le fermer quelques mois plus tôt, en février et en août), a entraîné une foule de questions (sur le remboursement des jeux vidéo, sur les sauvegardes des parties et sur les possibilités de transfert vers d’autres plateformes). La manette n’y a pas échappé non plus.

En effet, la manette Stadia n’utilise la connexion Bluetooth que pour la phase de la configuration — elle se branche ensuite directement en Wi-Fi, pour abaisser la latence au maximum. Certes, il est aussi possible de s’en servir avec un câble USB-C, mais cela restreint fortement les capacités du contrôleur, tout cela à cause d’une puce bridée.

La manette risquait donc de devenir partiellement inutilisable. Certes, des petits malins ont fait preuve de débrouillardise en trouvant des astuces pour échapper à cette restriction technique. Mais cela faisait reposer sur les épaules du public le soin de se débrouiller. Or, tout le monde n’est pas un as de la bidouille et du hacking. C’est heureux que Google déverrouille sa manette, offrant ainsi à tout le monde la possibilité de l’utiliser sans fil au-delà de Stadia.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.