Plusieurs bruits de couloir indiquent que Google ne ferait plus de Stadia une priorité, ce qui préfigure un avenir sombre pour le service. Mais Google s’en est défendu, dans tweets officiels.

Va disparaître ? Ne va pas disparaître ? Un peu plus de deux ans après son lancement, Stadia est à la croisée des chemins et son avenir anime les discussions des observateurs. Dans une indiscrétion du 4 février, Business Insider indique carrément la fin du service en tant que tel, avec des technologies désormais mobilisées pour Google Stream. La firme de Mountain View viserait ainsi des entreprises plutôt que des utilisateurs.

« Si vous ne devez retenir qu’une chose, c’est celle-ci : l’équipe Stadia travaille dur pour un grand futur pour Stadia et le cloud gaming. On espère que vous êtes d’accord, et nous savons que la meilleure preuve est le jeu », peut-on lire dans un tweet publié le lendemain sur le compte officiel de Stadia. Par ce court message, Google cherche à vite éteindre l’incendie pour éviter les conclusions hâtives tandis que son service ne manque pas d’argument forts.

Google rassure (un peu) sur l’avenir de Stadia

« Nous sommes particulièrement fiers d’offrir 50 jeux aux membres Pro en février, sachant qu’il y aura plus de 100 nouveaux jeux sur Stadia en 2022 et plusieurs jours de jeu gratuit pour que tout le monde puisse en profiter », ajoute Google. La multinationale promet aussi de nouvelles fonctionnalités dont elle ne peut pas encore parler — sans doute des fonctionnalités promises depuis maintenant de longs mois.

Google se retrouve donc à teaser des nouveautés pour un service qu’on pense en train de mourir. S’il était effectivement en train de rejoindre le cimetière déjà bien rempli de Google, ne rien dire aurait été un signe bien plus parlant.

En prime, il y a deux mois, Google se félicitait des deux ans de Stadia. Un anniversaire symbolisé par une vidéo commémorative publiée sur YouTube et une bannière fièrement arborée sur le compte Twitter. L’entreprise a même trouvé un nom pour les membres de sa communauté : les Stadians. Une preuve que, malgré tout, la marque est bien ancrée dans l’esprit de Google.

Bannière Google Stadia sur Twitter
Bannière des deux ans de Google Stadia sur Twitter // Source : Twitter

En parallèle, il faut bien reconnaître que la communication autour de Stadia est, au mieux, au point mort. Elle ne vit aujourd’hui qu’au travers de quelques annonces mensuelles à propos des jeux qui rejoignent le catalogue Pro. En outre, il est étonnant de constater que la dernière conférence Stadia Connect date du… 14 juillet 2020. Un long silence qui n’est pas très positif pour le futur de Stadia, quand on se place du coté des joueuses et des joueurs. Surtout quand on se souvient des premiers mois de Stadia, pendant lesquels Google s’était montré bien plus bavard et motivé.