Plusieurs mois après la fermeture de Stadia, un service que Google n’a jamais vraiment porté dans son cœur, la multinationale s’apprêterait à proposer un autre service de cloud gaming. Intégré à YouTube cette fois.

À part Google, quelle entreprise est capable de lancer un service de cloud gaming ambitieux, de l’abandonner quelques années plus tard, puis d’en lancer un autre, ni vu ni connu ? À en croire les informations du Wall Street Journal publiées le 24 juin, cela en prend le chemin. Le journal affirme que la firme de Mountain View s’apprêterait à proposer un nouveau service de jeux vidéo en streaming, plusieurs mois après avoir fermé Stadia. Cette fois-ci, il serait intégré à YouTube.

Baptisé Playables, ce nouveau service se baserait sur une ancienne promesse de Stadia, à savoir la possibilité de lancer un jeu vidéo directement depuis une vidéo YouTube (une fonctionnalité qui n’est jamais arrivée, bien sûr). L’idée serait de permettre de jouer à un jeu vidéo après avoir visionné un contenu sur la plateforme de streaming vidéo.

Stadia est mort, vive stadia // Source : Montage Numerama / Meme original par Taringa
Stadia est mort, vive Stadia // Source : Montage Numerama / Meme original par Taringa

Un nouveau service de cloud gaming chez Google ?

Playables serait actuellement testé en interne par les employés, et c’est d’ailleurs un mail qui est à l’origine de la fuite colportée par le Wall Street Journal. Au niveau du catalogue, il ne faudrait pas s’attendre à des gros titres tels que l’on a l’habitude de voir sur des consoles PlayStation ou Xbox. Il s’agirait de « jeux en ligne », dans le sillage de Stack Bounceun jeu de compétition divertissant et sans fin dans lequel vous écrasez des piles colorées », indique la description disponible sur le Play Store).

Le principal atout de Playables serait de permettre l’accès instantané à un jeu depuis une bande-annonce lue sur YouTube, sur un navigateur ou une application mobile. De quoi garantir une compatibilité maximale sur PC, smartphone ou tablette, soit des appareils que tout le monde possède. Stadia se rêvait plutôt en alternative sérieuse des consoles traditionnelles. Ici, l’objectif serait davantage de proposer une fonctionnalité en plus à YouTube, plateforme où Google expérimente énormément (exemple : les Shorts).

Il serait en tout cas cocasse de voir Google retenter sa chance dans le cloud gaming après avoir grillé sa meilleure cartouche. La multinationale n’a strictement rien fait pour transformer Stadia en succès, alors qu’elle avait tout pour réussir (la technologie en tête). On rappellera quand même que Google est vraiment capable de tout : quelques semaines après avoir tué Stadia, l’entreprise a annoncé des ordinateurs portables « conçus pour le cloud gaming ». Bref, on ne s’ennuie jamais avec Google.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.