HTC répond au Meta Quest Pro avec un nouveau casque de réalité virtuelle doté de caméras capables de voir en couleur, pour permettre de voir au travers quand on le porte. Au CES de Las Vegas, Numerama a eu l’opportunité de l’essayer pendant approximativement une demi-heure.

Quelque chose nous tracasse avec le HTC Vive XR Elite, que Numerama a pu essayer en avant-première au CES de Las Vegas. Si les performances du casque sont tout à fait correctes, particulièrement en réalité mixte, nous avons fait l’erreur d’aller à l’essai proposé par HTC sans nous renseigner sur le prix de l’appareil. Au vu de son design et de ses caractéristiques, le Vive XR Elite nous semblait être un casque VR positionné autour des 500-600 euros, une sorte d’alternative haut de gamme au Meta Quest 2. En rentrant à l’hôtel pour écrire cette prise en main, nous nous sommes rendu compte de notre erreur. Le Vive XR Elite coûte 1 399 euros, soit 400 de moins que le Meta Quest Pro. C’est un tarif très élevé pour un casque VR portable.

Ce malentendu remet-il notre essai en question ? Sur le fond, non. Ce que nous pensons de la qualité du HTC Vive XR Elite est valable peu importe son prix. Cependant, cette différence tarifaire force à prendre du recul sur l’attractivité de l’appareil. À 1 400 euros, le HTC Vive XR Elite se doit de répondre à des exigences très élevées. Après 30 minutes passées avec, il est impossible d’être vraiment convaincu.

Un casque en phase avec le Quest 2, pas le Quest Pro

Esthétiquement, le Vive XR Elite ressemble beaucoup au Vive Flow, le casque de réalité virtuelle ultraportable d’HTC, qui se commande avec un smartphone. Cependant, le nouveau casque du constructeur taïwanais est complètement autonome. Comme les casques de Meta, il embarque son propre système d’exploitation et dispose d’une multitude d’applications. Il est livré avec des manettes très agréables à utiliser, mais ces dernières étaient déjà disponibles avec de précédents casques HTC.

Le Vive XR s'accroche à l'arrière, mais peut glisser s'il n'est pas très serré.  // Source : Numerama
Le Vive XR s’accroche à l’arrière, mais peut glisser s’il n’est pas très serré. // Source : Numerama

Selon HTC, ce nouveau casque autonome fait un bond en avant au niveau de la qualité visuelle. Champ de vision de 110 degrés, résolution 4K, taux de rafraîchissement de 90 Hz, puce Snapdragon XR2 (la même que le Quest 2)… La promesse est alléchante, mais nous devons nous avouer assez déçus. La qualité visuelle du Vive XR Elite est supérieure à celle du Vive Flow, mais inférieure à celle des casques de Meta ou à celle du PlayStation VR2. Le casque tient moins bien sûr la tête et procure des sensations de nausées normalement rares sur les casques haut de gamme (particulièrement dans des jeux où il faut escalader ou nager). Ce qui nous aurait semblé acceptable à 500 euros l’est beaucoup moins à 1 400 euros. À un tel prix, on aurait aimé de l’OLED ou du mini-LED, a minima, ainsi qu’un confort accru.

Un des arguments mis en avant par HTC pour vendre son nouveau casque est la possibilité de relier le casque à un ordinateur avec un câble, pour jouer à des jeux gourmands en ressources. Puisque le Vive XR Elite est plus petit que les autres casques (il rentre dans une boîte de la taille d’une grande cannette et pèse 625 grammes), on peut facilement le glisser dans un sac à dos. Sur ce point, difficile de donner tort au Taïwanais. Encore faut-il que les joueurs aient envie d’investir autant d’argent dans ce casque, alors que le Quest Pro paraît nettement plus complet (manettes, suivi des yeux et des expressions, interface, fonctions exclusives…). D’ailleurs, le suivi des expressions viendra, mais avec un accessoire optionnel.

La boîte du Vive XR Elite est très facile à transporter. // Source : Numerama
La boîte du Vive XR Elite est très facile à transporter. // Source : Numerama

HTC se lance timidement dans la réalité mixte

Comme le Meta Quest Pro ou le Lynx-R1 (un casque français !), le Vive XR Elite appartient à la catégorie des casques de réalité mixte (une catégorie sur lequel est attendu un certain Apple). Concrètement, cela veut dire que l’on peut voir le vrai monde quand on le porte, grâce à des caméras capables de répliquer la vue humaine sur les écrans du casque. En appuyant deux fois sur un bouton, on bascule de la vue 100 % virtuelle à la vue augmentée, dans laquelle on voit des éléments d’interface par-dessus la réalité.

Comme Meta, HTC souffre d’une restitution de l’image trop bruitée. La réalité mixte est floue, ce qui gâche un peu l’illusion. Cependant, les perspectives sont parfaitement respectées. On peut facilement se déplacer avec un casque sur la tête, monter un escalier ou répondre à un message sur son smartphone sans avoir à enlever le casque. Grâce à la réalité mixte, le casques VR n’isolent plus. On a toutefois noté quelques bugs, comme des objets placés derrière un mur physique.

Cependant, les usages proposés par HTC sont, au lancement, extrêmement limités. Là où Meta a pensé toute son interface autour de la réalité mixte (avec la possibilité d’afficher ce que l’on veut, comme un navigateur web ou une application, au milieu de sa vraie vision), HTC se contente de quelques applications comme des jeux. Nous avons pu peindre et jouer à la guitare en réalité mixte, ce qui est assez peu.

Progressivement, HTC va étendre sa réalité mixte, notamment en pensant au travail sur ordinateur avec des écrans virtuels. Mais pour l’instant, le Taïwanais ne réussit pas à faire aussi bien que Meta.

Le casque Vive XR Elite donne toujours un look bizarre. // Source : Numerama
Le casque Vive XR Elite donne toujours un look bizarre. // Source : Numerama

À qui se destine alors le Vive XR Elite ? C’est difficile à dire. À 600, voire 700 euros, nous aurions pu le recommander à n’importe qui qui envisagerait d’opter pour le Quest 2 de Meta. À 1 400 euros, on ne peut le suggérer aux joueurs fans d’HTC qui veulent un casque VR portable. La révolution de la réalité mixte attendra, en espérant que de futurs tests plus longs nous fassent changer d’avis.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !