Les météorites sont des roches extraterrestres, prisées des collectionneurs et des férus d’espace. Mais, qu’est-ce qu’une météorite exactement ? Quelle différence entre météorite, météore, météoroïde et bolide ?

50 tonnes de matériaux rocheux venant de l’espace tombent chaque jour à la surface de notre planète. Plus rarement, ces matériaux chutent chez nous : dans la nuit du 9 au 10 septembre 2023, une météorite est tombée dans un jardin en France, dans le Cher.

Plusieurs mois auparavant, dans la nuit du 12 au 13 février, un astéroïde brillant était tombé au-dessus de la France. Quelques jours plus tard, une Française avait trouvé un morceau de cet astéroïde. Un peu plus loin de nous, une autre météorite est tombée dans la chambre d’une famille vivant dans le New Jersey, le 8 mai.

D’autres fois, il y a aussi de faux espoirs et des annonces précipitées. Ainsi, la voiture perforée découverte à Strasbourg le 20 novembre n’a sans doute pas été heurtée par une météorite.

Quelle est la définition d’une météorite ?

Une météorite est un corps d’origine extraterrestre. C’est un fragment d’un autre objet nommé météoroïde, après sa chute dans l’atmosphère terrestre. La majorité des météorites proviennent d’une zone située entre Mars et Jupiter dans le système solaire : la ceinture principale d’astéroïdes.

Même si ces objets sont très éloignés les uns des autres dans cette ceinture (ils sont séparés par des milliers de kilomètres), parfois, des collisions se produisent. Ces chocs peuvent fragmenter les astéroïdes. Les morceaux continuent de voyager dans l’espace et leur course peut se terminer lorsqu’ils sont attirés par la gravité d’une planète. S’ils parviennent jusqu’à sa surface, sans se consumer entièrement dans l’atmosphère, ils prennent alors le nom de météorites.

Météore, bolide, météoroïde, météorite : quelle différence ?

Le terme météorite est parfois confondu avec d’autres. Il s’agit du même type d’objet, mais nommé différemment selon le lieu où il se trouve.

Qu’est-ce qu’un météore ?

Un météore (ou une étoile filante) est un phénomène lumineux provoqué par la chute d’un corps solide provenant de l’espace, dans l’atmosphère terrestre.

Qu’est-ce qu’un bolide ?

Un bolide est un météore (ou étoile filante) particulièrement brillant, qui a l’aspect d’une boule de feu.

Qu’est-ce qu’un météoroïde ?

Un météoroïde est une « roche spatiale » : un corps solide en déplacement dans l’espace, allant de la taille d’un grain de poussière à un petit astéroïde. Si un météoroïde pénètre dans l’atmosphère de notre planète (ou d’autres planètes), il provoque un météore. Les plus massifs peuvent survivre à l’entrée dans l’atmosphère et devenir une météorite.

Et, une météorite ?

Une météorite désigne donc un fragment d’un météoroïde, tombé sur Terre.

Météorite chondrite tombée en Libye. // Source : Flickr/CC/Jan Helebrant (photo recadrée).
Météorite chondrite tombée en Libye. // Source : Flickr/CC/Jan Helebrant (photo recadrée).

Quelle est la différence entre une météorite et un astéroïde ?

Les astéroïdes sont des corps rocheux, plus petits que des planètes, aussi qualifiés de « planètes mineures ». Ce sont des vestiges de la formation du système solaire, il y a environ 4,6 milliards d’années. Ils évoluent dans l’espace.

On parle de météorite lorsqu’un objet est tombé sur Terre. Certaines météorites sont issues d’astéroïdes, mais elles peuvent avoir d’autres corps parents.

Quels sont les différents types de météorites ?

Sur Terre, on a découvert plusieurs milliers de météorites — beaucoup moins en France. Les scientifiques peuvent les utiliser pour en savoir plus sur l’histoire du système solaire. Il a été possible d’identifier la provenance de certaines, dont on sait qu’elles sont issues de la Lune ou de Mars — pour une dizaine de spécimens.

Quant aux météorites provenant de fragments d’astéroïdes, on les classe en deux groupes :

  • Les météorites primitives, ou non différenciées : elles viennent d’astéroïdes qui n’ont jamais eu une température assez élevée pour faire fondre les roches. Désignées sous le nom de chondrites, elles gardent en elles la mémoire des prémices du système solaire. Les chondrites sont formées de petites billes agrégées, les chondres. 80 % des chondrites sont dites « ordinaires », c’est-à-dire composées d’olivine, de fer, de nickel, etc. L’autre groupe principal est celui des chondrites carbonées.
  • Les météorites différenciées : elles sont issues d’astéroïdes qui ont eu une température assez élevée pour entrainer un processus de différenciation, soit de séparation en diverses couches (comme la Terre, qui est un corps différencié avec une croûte, un manteau et un noyau). On y trouve des météorites ferreuses (morceaux de noyaux d’astéroïdes), des achondrites (surface d’astéroïde) et des lithosidérites (mixtes, contenant du fer et des silicates).

L’essentiel des météorites tombées sur Terre se présente sous la forme de poussières dont le diamètre est inférieur à 1 millimètre : on parle alors de micrométéorites. En plus de ces poussières, de très grosses météorites tombent aussi sur Terre ; le choc peut même créer des cratères d’impact.

Que faire si je trouve une météorite ?

Si vous avez la chance de trouver une météorite, il y a quelques conseils à suivre. Il ne faut pas toucher la météorite à mains nues. Ne manipulez pas cette roche n’importe comment : portez des gants ou utiliser un sac en plastique propre. N’approchez surtout pas d’aimant de la météorite, au risque d’altérer ses propriétés magnétiques. Attention, également, aux météorites tout juste tombées sur Terre : elles sont alors si froides (environ −30° C) que l’on peut se brûler à leur contact. Patientez afin qu’elle refroidisse, avant de la manipuler.

Il est recommandé de contacter Vigie-Ciel, le programme de sciences participatives du Muséum national d’histoire naturelle, pour leur faire part de votre trouvaille.

Comment reconnaître une météorite ?

Il existe des indices pour confirmer que vous êtes bien en présence d’une météorite, et pas d’un simple caillou. La surface d’une météorite est sombre : c’est la croûte de fusion de la météorite, car la roche est passée à travers l’atmosphère. Les météorites ont des faces assez plates, avec des arêtes nettes (puisqu’elles sont issues de la fragmentation d’un plus gros objet). De petits grains brillants peuvent aussi laisser penser que du métal est présent dans cette roche.

J’ai trouvé une météorite : je peux la garder ?

Si vous avez trouvé une météorite, pouvez-vous la garder ? Il n’existe aucune loi sur ce sujet en France. La situation est donc laissée à l’appréciation du juge. En 2014, un tribunal avait ainsi dû statuer sur le cas d’une météorite découverte dans une forêt. Il avait alors été décidé que l’objet appartenait à la personne qui la trouvait, et non à l’État, car la météorite est un « produit tombé du ciel, un bien sans maître ».

Quel est le prix d’une météorite ?

Il existe un marché des météorites, dont certaines peuvent atteindre des prix très élevés. Comme le souligne Vigie-Ciel, ces prix sont surtout liés à la valeur scientifique et à la rareté des météorites. La valeur d’une météorite est une question complexe : cela dépend du type de météorite, de son poids, de sa quantité.

Certaines météorites martiennes se négocient autour de 1 000 € le gramme. La météorite de Fukang, découverte en 2000 en Chine, est considérée comme la plus chère du monde. Sa valeur a été estimée à 1,7 million d’euros.

Il est vivement recommandé de mettre une météorite qui vient d’être découverte à disposition de la communauté scientifique. D’ailleurs, les analyses de ces roches par des experts peuvent ajouter une valeur commerciale à la météorite.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !