Un astéroïde a illuminé le ciel en France dans la nuit du 12 au 13 février 2023. Les recherches de météorites issues de sa chute sont déjà concluantes : un fragment de 2023 CX1 a été trouvé en Seine-Maritime.

Il n’a fallu que quelques jours pour retrouver un morceau de l’astéroïde brillant tombé en France dans la nuit du 12 au 13 février 2023, vers 4h. Vigie-Ciel, le programme de sciences participatives du Muséum national d’histoire naturelle, a confirmé la découverte d’une météorite issue de cet objet, le 15 février. C’est en Seine-Maritime que le fragment de l’astéroïde 2023 CX1 a été découvert, par une étudiante de 18 ans, Loïs Leblanc, membre d’une équipe de recherche.

« Cette nouvelle météorite est la troisième dans l’histoire à avoir été détectée dans l’espace avant son entrée dans l’atmosphère et la première retrouvée en France par le réseau FRIPON/Vigie-ciel [ndlr : « Fireball Recovery and Inter-Planetary Observation Network] », détaille un communiqué de Vigie-Ciel. Dès le 15 février, soit deux jours après la chute de l’objet, des chercheurs et des amateurs s’étaient mis en quête de potentiels morceaux de l’astéroïde, dans la zone de chute estimée.

Aux alentours de 17h, l’étudiante Loïs Leblanc a aperçu « une pierre sombre affleurant à peine le sol d’un champ de la commune de Saint-Pierre-le-Viger (Seine-Maritime) ». Les analyses menées sur place ont permis de confirmer son origine, associée à 2023 CX1. Les découvertes de météorites sur le sol français restent rares : la dernière fois, c’était en 2011, avec une météorite ramassée à Draveil, en Essonne.

Découverte de la météorite, le 15 février 2023. // Source : FRIPON/Vigie-Ciel
Découverte de la météorite, le 15 février 2023. // Source : FRIPON/Vigie-Ciel

Un météore venu de la ceinture d’astéroïdes, entre Mars et Jupiter

Ce fragment de 2023 CX1 a fait un long voyage avant d’arriver jusque sur la Terre : l’astéroïde tombé en France vient d’une région du système solaire située entre les orbites de Mars et de Jupiter. Il s’agit de la ceinture d’astéroïdes, bien connue pour être un vaste réservoir de planètes mineures. Les millions de petits fragments qui y évoluent sont des vestiges de la formation du système solaire, il y a 4,5 milliards d’années.

En plus des nombreuses vidéos du météore partagées sur les réseaux sociaux dès le 13 février, les scientifiques disposent désormais d’un autre souvenir de 2023 CX1, cette fois-ci tangible. Néanmoins, la chasse aux météorites n’est pas terminée pour Vigie-Ciel : d’autres recherches sont déjà organisées afin de trouver d’autres morceaux de l’astéroïde qui auraient pu tomber aux alentours. Si vous pensez, vous aussi, avoir découvert une météorite, voici les conseils à suivre et, surtout, la réponse à la question : cette météorite est-elle à vous ?

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !