Depuis la diffusion de l’épisode 8 des Anneaux de pouvoir, beaucoup pensent que le mystérieux magicien (istar) est Gandalf. Il y a quelques arguments allant dans ce sens. Mais, il y en a aussi bien d’autres qui contredisent cette piste.

Ça y est, la saison une des Anneaux de pouvoir a été diffusée en intégralité sur Prime Video, la plateforme de SVOD d’Amazon. Le dernier épisode a été riche en surprises, notamment s’agissant de Halbrand et de l’Étranger tombé du ciel. Les choses, indéniablement, s’accélèrent. Mais pour avoir certaines réponses, il sera nécessaire d’attendre la saison 2 de la série.

C’est le cas, tout particulièrement, de l’identité de « l’Étranger », qui est aussi appelé « meteor man ». Depuis son arrivée dans Les Anneaux de pouvoir, sa nature exacte est en débat : est-il une créature surnaturelle, pour avoir réussi à survivre dans une chute semblable à celle d’une météorite ? Il résiste au feu, fait de la magie… mais de quel côté est-il vraiment ?

La suite contient des spoilers.

Cet article sur Les Anneaux de pouvoir contient des spoilers. // Source : Montage Numerama / One Ring by icons8
Cet article sur Les Anneaux de pouvoir contient des spoilers. // Source : Montage Numerama / One Ring by icons8

« L’Étranger », est-ce Gandalf ? Pas si vite

Depuis l’épisode 8, on connaît désormais le statut de ce personnage : il s’agit d’un « istar », c’est-à-dire un sage, un magicien. Les istari — au pluriel — sont un ordre de magiciens composé d’au moins cinq membres : Gandalf, Saroumane, Radagast et deux autres mages, surnommés les mages bleus. Or depuis, beaucoup considèrent que l’homme est en fait… Gandalf.

Bien sûr, il y a des arguments soutenant cette théorie. L’Étranger ressemble un peu à Gandalf. C’est un homme, il a une barbe, il porte des guenilles et il maîtrise la magie. Il est aussi proche des Hobbits, qu’il a rencontré en arrivant dans la Terre du Milieu. Il a aussi eu quelques répliques semblables à Gandalf et sa magie a fait naître des papillons, comme le célèbre magicien.

Peut-être aura-t-on une telle confirmation dans la saison 2 des Anneaux de pouvoir — après tout, il faut surtout voir cette série comme une écriture d’invention, pour ne pas dire une fan fiction avec un budget colossal. De fait, les showrunners n’hésitent pas à faire jouer leur imagination pour broder sur les appendices du Seigneur des anneaux.

Il reste beaucoup d'histoires à raconter qui n'apparaissent pas dans les films de Jackson. // Source : News Line Cinema / Seigneur des Anneaux
Moi quand j’essaie de comprendre ce qui se passe dans la série et si ça colle avec le lore. Allégorie. // Source : News Line Cinema / Seigneur des Anneaux

Mais, tant que cette piste n’est pas formellement gravée dans le marbre, il serait de bon ton de s’en méfier. Parce qu’il y a aussi des arguments contraires, et ceux-ci sont loin d’être anodins. Voici les principaux éléments qui suggèrent que l’Étranger n’est pas Gandalf… à moins d’un écart assumé avec les textes de Tolkien et d’une tentative d’artifice scénaristique pour recoudre le tout.

Gandalf arrive en Terre du Milieu au Troisième Âge

Officiellement, Gandalf débarque en Terre du Milieu au Troisième âge, un millénaire après le début de cette ère. Or, la série des Anneaux de pouvoir se passe plus ou moins au milieu du Deuxième Âge. Cette arrivée est racontée dans les appendices du Seigneur des anneaux. En outre, il est le dernier des istari à arriver en Terre du Milieu, après ses quatre autres camarades.

Gandalf n’est pas censé arriver comme une météorite

Toujours dans les appendices du Seigneur des anneaux, il est dit que Gandalf arrive en Terre du Milieu aux Havres Gris, une zone située dans le Lindon, au nord-ouest du continent. C’est une région tenue par les Elfes. C’est par les Havres Gris que l’on se rend en Valinor, par bateau. Gandalf est, en outre, accueilli par l’Elfe Círdan, qui doit apparaître à partir de la saison 2.

étranger anneaux de pouvoir
Qui est vraiment l’Étranger ? D’où vient-il ? Que veut-il ? Quels sont ses réseaux ? // Source : Amazon Prime Video

D’autres mages existent vraisemblablement

On connaît cinq membres de la confrérie des istari, mais à aucun moment il n’est affirmé que cet ordre n’en compte que cinq. Après tout, les istari sont des Maiar, des sortes de puissances magiques inférieures. Les appendices suggèrent cela. On peut dès lors imaginer que la série en invente un pour les besoins de l’intrigue et joue sur une proximité avec Gandalf pour semer le doute.

L’acteur jouant l’Étranger ne dit pas qu’il est Gandalf

Dans une interview à Variety, publiée le 13 octobre, Charlie Vickers, qui incarne Halbrand, certifie qu’il est bien Sauron dans la série (en tout cas, en l’état actuel de ce que l’on sait avec les épisodes). Mais Daniel Weyman, qui joue l’Étranger, ne confirme pas qu’il est Gandalf. Il affirme ne pas savoir non plus le vrai nom de son personnage. Pas encore.

La piste d’un mage bleu est crédible

Les indices soutenant que l’Étranger est l’un des deux mages bleus sont crédibles. Un internaute a synthétisé les éléments confortant cette piste. En voici quelques-uns :

  • les mages bleus sont allés en Extrême-Orient de la Terre du Milieu (les contrées de Rhûn, là où sont partis les mages bleus), et c’est visiblement là que veut aller l’Étranger, avec son étrange constellation.
  • la réplique sur la nécessité de « toujours suivre son flair », qui est vue comme une référence à Gandalf, n’existe pas dans les livres. C’est une invention des films de Peter Jackson. Et c’est juste une expression.
  • les deux mages bleus sont arrivés l’un après l’autre et non ensemble.
  • des notes postérieures de Tolkien suggèrent que les mages bleus sont en fait arrivés dès le Deuxième Âge en Terre du Milieu, vers l’an 1700 (Tolkien change d’avis par rapport à ses appendices). Gandalf, lui, a toujours été annoncé comme arrivant au Troisième Âge.
  • les deux mages bleus (appelés Alatar et Pallando là d’où ils viennent) n’ont pas de nom « local » à l’ouest de la Terre du Milieu, là où l’essentiel de l’action se passe contrairement à Gandalf (de son vrai nom Olórin) et les autres. Cela laisse à penser que les mages bleus n’interagissent pas avec les personnages, sauf les hobbits, mais eux-mêmes vivent en marge. Gandalf, au contraire, se présente aux peuples locaux pour organiser la résistance face à Sauron.
Etranger
L’Étranger, dont on ne connait toujours pas le nom. // Source : Amazon Prime Video
  • selon Christopher Tolkien, fils de J. R. R. Tolkien, parmi les derniers textes de son père, on trouve des indications selon lesquelles leurs noms étaient Morinehtar « Tueur de ténèbres » et Rómestámo « Secours de l’Est ». « Tueur de ténèbres » serait un nom approprié pour l’Étranger vu ce qu’il fait aux trois fanatiques. Il les renvoie dans les ténèbres.
  • les Hobbits semblent se diriger vers l’est, justement, avec le magicien. Or, on sait que les mages bleus vont grandement œuvrer là-bas pour limiter l’influence de Sauron et empêcher d’en faire un vivier trop important pour les forces du mal. Sans eux, peut-être que le Gondor aurait été envahi.
  • on pourrait aussi dire qu’on n’a jamais vu non plus Gandalf pratiquer la magie de l’Étranger. Il n’est pas non plus allé en Orient. Il existe par ailleurs d’autres indices liés à la couleur bleue et à l’Extrême-Orient sont renseignés. On y trouve aussi d’autres éléments venant des interviews qui modèrent quelque peu la piste Gandalf, même si rien n’est confirmé.

Moins risqué vis-à-vis du canon de Tolkien

La piste d’un mage bleu (ou d’un autre istar) est moins risquée vis-à-vis du canon de Tolkien et de ce que l’on sait de Gandalf, tout en laissant une grande liberté créatrice aux showrunners. En privilégiant des personnages très peu décrits dans l’histoire, ou en en inventant, Les Anneaux de pouvoir peuvent proposer de remplir les « trous » de l’histoire, sans enfreindre le matériau originel.

C’est moins paresseux pour le scénario

Un dernier avis, sans doute plus personnel : l’idée de partir sur un mage bleu ou sur un magicien inconnu est peut-être moins paresseux que de convoquer une figure certes très appréciée dans le lore, mais dont l’arrivée manquerait de saveur. Gandalf est un personnage formidable, mais on aimerait que la série ne sombre pas dans trop de facilité. De l’audace que diable !


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.