Coup est officiellement lancé en France. Le service de location de scooter électrique se positionne frontalement face aux Français de Cityscoot. Nous avons comparé les deux offres.

Il y a peu, nous vous donnions nos impressions sur le premier service français de location de scooter électrique, Cityscoot. Le bien nommé avait beaucoup de qualités et quelques défauts et nous étions impatients de voir un peu de concurrence arriver sur ce secteur prometteur pour la mobilité urbaine non polluante. Le 17 août 2017, Cityscoot est rejoint par un concurrent nommé Coup qui propose strictement la même chose, du moins conceptuellement : réserver des scooters électriques depuis une application, les déposer où bon vous semble pour qu’ils soient utilisés par d’autres utilisateurs.

Contrairement à Cityscoot en revanche, Coup propose une grille tarifaire qui avantage les trajets moyens (à partir de 20 minutes). En effet, vous payez un tarif fixe de 4 € pour une utilisation de 30 minutes, puis un euro par 10 minutes supplémentaires. Cityscoot, de son côté, facture 28 centimes par minute. Nous avons fait quelques comparaisons sur des trajets pour vous donner une idée.

Cityscoot Coup
5 minutes 1,4 € 4 €
10 minutes 2,8 € 4 €
15 minutes 4,2 € 4 €
20 minutes 5,6 € 4 €
30 minutes 8,4 € 4 €
40 minutes 11,2 € 5 €

En d’autres termes, on s’aperçoit que Coup commence à être plus rentable à partir de 15 minutes, jusqu’à être deux fois moins cher à partir de 30 minutes. En plus, Coup propose un tarif à la journée de 25 € (pour 7h à 19h) et un tarif nuit à 15 € (de 19h à 7h). De son côté, Cityscoot ne propose que des packs de minutes (100 minutes pour 25 € et 500 minutes pour 100 €) et désactive ses scooters la nuit.

Côté contraventions, la politique est la même des deux côtés : vous payez. Chez Cityscoot, toutes les contraventions, même celles liées au stationnement non autorisé, sont majorées par des frais de dossier de 15 €. Chez Coup, même refrain, mais les frais de dossier s’élèvent à 10 €. D’autres frais peuvent être à votre charge comme le rapatriement d’un scooter laissé en-dehors de la zone (200 €) ou enlevé par la fourrière. Bref, vous êtes responsable.

Coup commence à être plus rentable à partir de 15 minutes

Cityscoot et Coup sont disponibles dans Paris intra-muros, mais le premier, plus ancien, dispose déjà de 1 000 scooters en service quand Coup se limite pour l’instant à 600 unités. Les deux proposent une formation gratuite à celles et ceux qui n’auraient jamais conduit de deux roues motorisés.

De manière plus formelle, l’application de Coup est bien mieux fichue et beaucoup plus agréable à l’usage que celle de Cityscoot — Cityscoot ne devrait pas tarder pas à mettre à jour son application. Nous n’avons pas encore essayé les scooters Coup, mais notre confrère Romain Heuillard de FrAndroid nous assure qu’ils ont bien plus de patate et sont plus agréables à conduire. Ils n’ont, en revanche, pas de hotte pour protéger les jambes de la pluie et pourraient être plus impressionnants pour les nouveaux conducteurs que les scooters un brin patauds mais confortables du concurrent français.

Coup est disponible sur l’App Store et le Google Play et propose temporairement un trajet gratuit avec le code de réduction COUP<3Paris. On leur souhaite bonne chance avec ce nom qui, en France, ne leur permettra ni d’être identifié par leurs clients, ni d’être bien référencé sur les moteurs de recherche ou dans les magasins d’application et qui contraint à une communication autour du mot « Coup ». Cela dit, la qualité du service et son prix compétitif pourraient tout à fait éclipser totalement ces soucis — à ce petit jeu, « Apple » ne partait pas super bien.

Partager sur les réseaux sociaux