Les longs weekends sont l'occasion de découvrir les joyaux de France et de Navarre. En revanche, si vous n'êtes pas de ceux qui restent bloqués dans les bouchons, voici notre guide pour partir et rentrer chez vous... différemment.

Depuis les congés payés, le tourisme n’avait jamais subi autant de bouleversements sociologiques qu’avec l’émergence des services web. Il est devenu plus facile et moins cher de partir, notamment à la dernière minute et l’e-commerce touristique est aujourd’hui la part de marché la plus importante de toutes les ventes en ligne en France.

Le résultat étant des autoroutes et gares surchargées dès qu’un weekend ensoleillé permet à chacun de partir quelques jours. Ces nouveaux e-touristes débarquent dans le Midi à grands renforts de OuiGo, de covoiturages en Clio ou encore d’autobus dits « Macron » pour « saccager nos plages » et s’engluer dans les bouchons estivaux.

Bien que Mai 2016 ne réserve que très peu de ponts, ce n’est pas une raison pour abandonner vos rêves d’ailleurs et partir sur la route du soleil. Et si la perspective d’un trajet banal ne vous enchante pas, nous avons quelques idées pour que vous puissiez voyager… autrement.

CoAvionnage, en jets privés uniquement

La mode est au partage — c’est l’heure de la sharing economy où tout devient moins cher, à condition d’accepter de partager six heures de sa vie avec des inconnus passionnés par Rire et Chansons et l’équitation. L’essor de BlaBlaCar, qui a permis à la France de compter une nouvelle licorne fait les beaux jours du voyage à plusieurs.

En revanche, si vous n’êtes pas très friand de la Peugeot de Tata Jeanne, que vous avez beaucoup trop d’argent et peu de considération pour l’environnement, il y a une solution pour vous. Oui, tous les modes de transport connaissent l’uberisation… y compris le jet privé.

Le coavionnage rend heureux
Le coavionnage rend heureux

Wing Share sera un site particulièrement adapté à vos besoins. Il recense en effet tous les vols avec pilote privé qui cherchent à partager les frais de leur voyage. Donc après quelques milliers d’euros et une facture carbone explosive, vous pourrez partager un jet privé avec un inconnu. Le site permet aux propriétaires d’avions et aux désargentés — adjectif : se dit d’une personne n’ayant pas d’avion privé — de se rencontrer dans la joie et la bonne humeur.

Son concurrent Wingly a aussi quelques destinations à vous faire explorer.

Le tour de France du Vélib

En 2012, Maxime Musqua, youtubeur de profession, a éclairé la France en résolvant une énigme sans précédent depuis le Boson de Higgs : peut-on garer un Vélib parisien sur une station de Vélo’v lyonnaise ? L’intrépide explorateur a donc fait le trajet de Paris jusqu’à Lyon pour tenter de garer, avec succès, sa bicyclette de fortune.

En permettant à l’humanité de résoudre ce mystère, il a ouvert une nouvelle voie pour des milliers d’autres explorateurs de la diagonale du vide qui peuvent désormais s’armer de leur vélib’ à Nation avant de dévaler les routes françaises jusqu’à Bellecour. Et déposer leur fidèle destrier sur une borne.

Lyon est toujours plus belle, quand on la gagne à vélo. Dicton amérindien
Lyon est toujours plus belle, quand on la gagne à Vélib

Avec un abonnement, ça ne devrait vous coûter qu’une broutille. En revanche, le vélo n’étant pas remis en service sur le réseau parisien, une légère majoration vous sera adressée. Rien de grave si on pense à la jouissance apportée par le fait d’être unique sur son vélo d’emprunt, traversant des champs de colza à moins de 10 km/h. Selon Google Maps, vous ne devriez perdre que 26 heures pour traverser la France en Vélib.

À vos marques…

Ne pas covoiturer

Si le sharing, très peu pour vous et que vous souhaitez votre berline avec vos bonbons et votre bouteille d’eau, pourquoi ne tenteriez-vous pas de traverser la France en Uber ? Pour cela, il suffit d’utiliser l’application du leader du VTC et ensuite indiquer comme destination votre petit coin de paradis.

Vous vous évitez ainsi la douleur des goûts musicaux de votre covoitureur — vous payez, vous décidez, après tout.

pexels-photo (2)

De plus, vous allez pouvoir passer des heures, seul, dans une berline climatisée et totalement impersonnelle. Ce sera froid, triste et bizarre : c’est donc le meilleur moyen pour commencer avec bonhomie un weekend. Si jamais vous êtes effleuré par l’ennui durant le long voyage, pensez qu’il y a pire que vous : votre chauffeur, qui devra faire le voyage retour.

Screenshot_2016-05-06-17-19-53_com.ubercab
Paris-Alep sans escale

Afin de préparer au mieux vos vacances, nous avons faits des estimations pour différents points de chute, aux ambiances très diverses, afin que chacun puisse y trouver son compte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés