Apple a acquis une entreprise allemande spécialisée dans l'oculométrie, c'est-à-dire une technologie qui est capable de suivre le regard.

Apple continue d’avancer discrètement ses pions dans la réalité augmentée, dont la finalité devrait être la production d’une paire de lunettes semblable aux Google Glass. En effet, l’entreprise américaine vient cette fois de mettre la main sur SensoMotoric Instruments, une société allemande spécialisée dans la conception de lunettes capables de suivre le regard — ce qu’on appelle oculométrie.

L’information, rapportée par MacRumors, s’inscrit dans une série de nouvelles qui soulignent le grand intérêt que porte la firme de Cupertino pour la réalité augmentée. Ce printemps, on a ainsi eu vent de tests se déroulant sur le campus de la compagnie, d’une fuite autour d’un projet de lunettes de réalité augmentée made in Apple et l’annonce d’un AR Kit pour les développeurs iOS.

Démonstration d’AR Kit.

À ces actualités s’ajoutent celles survenues plus tôt, que ce soit les propos de Tim Cook, le patron d’Apple, qui considère notamment que cette  technologie plus prometteuse que la réalité virtuelle (il estime qu’elle tend à isoler l’utilisateur dans un univers fictif, alors que la réalité augmentée, non. Il a d’ailleurs dit sa fascination pour le jeu Pokémon Go), ou le fait que la firme dépose des brevets dans ce domaine.

Si Apple développe en interne un savoir-faire sur la réalité augmentée, l’entreprise ne s’interdit évidemment pas d’aller chercher des talents extérieurs ou de s’offrir des firmes qui ont des technologies utiles pour ses projets. En l’occurrence, on devine assez facilement comment l’acquisition de SensoMotoric Instruments va s’interfacer avec les projets de lunettes en réalité augmentée du groupe.

smi-lunettes-eyes-tracking
Les lunettes d’Apple seront certainement plus élégantes.

En suivant le regard de l’utilisateur, on imagine par exemple que l’interface en réalité augmentée pourrait s’adapter en fonction de ce que l’utilisateur regarde. S’il dirige son regard sur un bord, un menu pourrait apparaître par exemple. Ou s’il fixe un objet pendant quelques instants, des informations téléchargées depuis Internet pourraient apparaître, grâce à un système de reconnaissance de forme.

Mais Apple pourrait profiter de l’oculométrie pour ses terminaux. La technologie de la société allemande pourrait être intégrée dans iOS, de façon à ce que le suivi du regard via la caméra située sur la façade avant d’un iPhone ou d’un iPad soit plus précis et plus réactif. Au rythme où vont les choses, c’est peut-être d’abord dans iOS que les technologies de SensoMotoric Instruments se manifesteront.

Partager sur les réseaux sociaux