À défaut de lunettes connectées, la firme de Cupertino déploiera pour iOS un toolkit boostant les possibilités des développeurs en réalité augmentée.

On savait déjà que Tim Cook accordait plus d’importance à la réalité augmentée qu’à la réalité virtuelle. Apple n’a peut-être pas dévoilé de lunettes connectées à la WWDC 2017 d’hier, mais a certainement fait un grand saut avec l’ARKit, un ensemble d’outils intégrés nativement à iOS 11 et que les développeurs pourront utiliser pour créer des applications de réalité augmentée.

Cupertino rejoint ainsi le projet Tango de Google et le HoloLens de Microsoft, qui occupaient jusqu’à lors le domaine de l’AR. Contrairement au HoloLens à 3 000 $, la proposition d’Apple ne nécessite pas l’achat de nouveau matériel, et contrairement à Tango auquel il est très similaire, l’ARKit ne sera pas freiné par des raisons de compatibilité matérielle. Le toolkit, déployé sur tout un écosystème mobile, ferait ainsi d’iOS 11 « la plus grande plateforme AR du monde », selon les mots du VP de l’ingéniérie software Craig Federighi.

L’ARKit permet d’utiliser tout les capteurs de l’appareil

L’AR Kit permet d’utiliser tous les capteurs de l’appareil dans la mise en place de la réalité augmentée. Par exemple, lorsque des objets virtuels sont projetés dans un décors réel, le capteur de luminosité de l’iPhone pourra faire moduler la lumière et les ombres desdits objets en fonction de leur environnement. Le studio Wignut AR de Peter Jackson a ainsi montré une petite scène de jeu assez bluffante, où on voit une table transformée en champ de bataille au-dessus de laquelle tournoient des vaisseaux spatiaux à abattre.

Apple prévoit déjà des centaines de milliers d’applications d’ici à la sortie d’iOS 11. On a ainsi vu lors de la keynote un Pokémon Go amélioré, la Pokéball rebondissant sur le sol de manière beaucoup plus naturelle que ce n’est aujourd’hui le cas. Bien sûr, on pourra imaginer de nombreuses applications plus sérieuses destinées aux professionnels.

Il faudra néanmoins attendre la rentrée prochaine pour voir si l’AR Kit tiendra ses promesses dans les faits. Si l’iPhone 8 se trouve avoir des caractéristiques techniques spécifiquement dédiées à l’AR, ce cocktail de software et de hardware si cher à Apple pourrait alors le placer bien loin devant ses concurrents.

Partager sur les réseaux sociaux