Tim Cook a donné quelques indices sur la stratégie Apple vis-à-vis de la réalité augmentée. S'il se dit fasciné par Pokémon Go, il reste plus prudent sur le rôle d'Apple sur le secteur.

Quel sujet ne peut-on pas éviter en ce moment ? Pokémon Go, bien entendu. Et même lors d’une très sérieuse conférence devant ses investisseurs et des analystes financiers, Tim Cook a été interrogé sur le jeu de Niantic et de la Pokémon Company. Le CEO d’Apple n’a pas caché sa fascination pour cette application qui a déjà été téléchargée plusieurs dizaines de millions de fois sur les différents magasins : « Ce qui s’est produit est incroyable. C’est une démonstration par l’exemple de ce que peuvent devenir des applications innovantes et du pouvoir des développeurs qui peuvent, pour ainsi dire, proposer un produit à l’échelle mondiale en appuyant sur un bouton ».

Évidemment, cela n’a pas été aussi simple pour Niantic qui a dû retarder plusieurs fois son lancement à cause des soucis de serveurs — même s’il est sorti en France, le jeu n’est d’ailleurs pas encore officiellement disponible dans tous les pays du globe. Cela dit, au-delà du phénomène qui était un passage obligatoire pour le CEO d’Apple, ce sont plutôt ses commentaires plus généraux sur la réalité virtuelle qui sont les plus intéressants.

pokemon-go-une

Ainsi, Cook affirme qu’à court terme, Apple n’a pas l’intention de se lancer dans des projets maison, mais préfère s’assurer « que leurs produits fonctionnent parfaitement avec tout ce que les développeurs peuvent proposer ». Il réaffirme ici la volonté d’Apple de s’imposer comme une plateforme de contenus en tous genres, une idée qui est à la racine du succès de l’iPhone qui a été porté par un App Store dont la qualité a longtemps été inégalé par la concurrence. Bien entendu, même sans avoir des projets immédiats comme ceux de Google qui a depuis longtemps investi le secteur avec plus ou moins de succès (pensons Google Glass), les produits Apple embarquent aujourd’hui tout ce qu’il faut pour profiter des applications les plus récentes.

À long terme, en revanche, Cook laisse entendre que sa société travaille sur quelque chose de plus concret : « Nous nous investissons énormément dans la réalité augmentée sur le long terme. Nous pensons que c’est quelque chose de très intéressant pour nos clients et une belle opportunité commerciale. » On imagine assez mal Apple se lancer dans la construction d’un casque de réalité virtuelle pour iPhone, comme ses concurrents qui enchaînent les produits tous plus déclencheurs de migraines et de nausées les uns que les autres, mais un produit impliquant la réalité augmentée, à la Hololens ou à la Google Glass, pourrait avoir du sens.

Nous verrons s’il s’agit de la prochaine évolution de l’informatique… et quoi qu’il arrive, ce sera au moins quelque chose de gros

Cela dit, il semblerait que Tim Cook reste encore prudent sur le médium, laissant, peut-être, la concurrence faire les erreurs avant de proposer un produit plus mur intégrant des technologies arrivées à maturité — ce qui est une constante chez Apple, qui a pour habitude d’éviter les gadgets, au risque de ne pas être les premiers sur un secteur. La conclusion de son discours peut tout dire : « Nous verrons s’il s’agit de la prochaine évolution de l’informatique… et quoi qu’il arrive, ce sera au moins quelque chose de gros. »

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés