Les badges ou cartes de recharge font partie des accessoires incontournables à avoir quand on passe à la voiture électrique. Même pour ceux qui rechargent essentiellement à la maison, les badges pourront toujours vous dépanner. Alors, lequel ou lesquels choisir ?

Si quelques bornes de recharge publiques disposent de systèmes de paiement par cartes bancaires, cette solution est assez rare en France. Plus généralement, les automobilistes circulant en véhicule électrique doivent avoir en leur possession pour lancer la recharge : soit l’application de l’opérateur sur leur smartphone, soit un badge RFID compatible. On peut classer les badges de recharge en plusieurs catégories : ceux restreints à un type de réseau local (ou un opérateur de bornes), les badges plus universels ou les cartes de recharge de constructeurs.

Les réseaux de recharge sont nombreux et les tarifications appliquées sont très variables selon la solution de paiement envisagée. Nous allons tenter de vous donner quelques clés pour ne pas être pris au dépourvu au moment de vous brancher sur les bornes de recharge en France, comme dans les pays voisins.  

Comment choisir sa carte de recharge parmi les différentes solutions ?

Les cartes ou badges de recharge universels sont selon nous les couteaux suisses à glisser systématiquement dans son portefeuille (ou sa voiture). Plus les cartes de recharge couvrent différents réseaux de bornes, plus vous aurez l’esprit tranquille au moment de prendre la route, sans avoir planifié le trajet dans les moindres détails.

On peut choisir un seul badge d’opérateur de mobilité, mais certains utilisateurs en collectionnent plusieurs. Pourquoi ? Tout simplement parce que toutes les cartes de recharge ne couvrent pas toujours tous les réseaux existants, qu’il peut y avoir une panne ou incompatibilité ponctuelle, et surtout que la recharge n’est pas toujours négociée au même tarif. Les plus prévoyants et les plus économes ont donc pris l’habitude de voyager avec plusieurs cartes et/ou badges de recharge.

Quels sont les principaux badges à connaître ?

Chargemap Pass

Le badge Chargemap est certainement le plus connu et le plus répandu en France. Il vous coûtera 19,90 € à l’achat, mais sans abonnement ensuite. Il fonctionne avec un grand nombre de réseaux en France, toutefois il s’étend aussi à l’étranger (plus de 270 000 bornes). Pour nous, il est l’incontournable de la recharge. Cependant, les tarifs de recharge ne sont pas toujours les plus avantageux par rapport à d’autres badges.

Freshmile

Pour 4,99 € d’acquisition, le pass Freshmile vous donne accès à un réseau de plus de 150 000 points de charge avec des tarifs assez attractifs sur les bornes du réseau du même nom, mais pas systématiquement sur toutes les bornes compatibles.  

Shell Recharge / New Motion

La carte Shell Recharge couvre 275 000 bornes de recharge à l’international. La carte est gratuite, cependant l’opérateur facture une commission fixe de 0,35 € à chaque lancement de charge (dans la limite de 7 € par mois).

KiwhiPass

Le KiwhiPass se décompose en deux formules commerciales : soit une carte à 19 € puis 0,70 € par session de charge, soit un abonnement de 24 €/an et des sessions de charge à 0,35 €. La carte annonce couvrir un réseau de 43 000 points de charge.

Plugsurfing

L’opérateur Plugsurfing propose une carte à 9,95 €. L’opérateur facture ensuite des frais de service allant jusqu’à 10%, en plus de la session de charge. Le réseau couvert par Plugsurfing est surtout développé chez nos voisins allemands. C’est une solution utilisée par plusieurs constructeurs automobiles qui proposent leur propre carte de recharge.

chargemap_pass_rb
Badge de recharge pour bornes électriques. // Source : Raphaelle Baut

Il existe bien d’autres opérateurs de bornes et d’opérateurs de mobilité qui peuvent proposer des cartes compatibles avec de nombreux réseaux en France, comme à l’étranger. Nous avons cité ici les plus connus, mais en fonction de votre localisation et du type de bornes, que vous avez pour habitude d’utiliser, d’autres cartes peuvent être pertinentes. Si vous ne voulez opter que pour une seule carte, nous vous recommandons le Chargemap Pass, c’est celui qui nous suit dans nos déplacements.

Les cartes de recharge des constructeurs sont-elles intéressantes ?

Les différents constructeurs de véhicules électriques ont suivi le mouvement et proposent presque tous une carte de recharge au nom de leur marque. C’est une manière de faciliter la prise en main d’un premier véhicule électrique et de fidéliser le client.

La première année, suivant l’achat d’un véhicule électrique, la carte de recharge du constructeur est généralement gratuite. Chez certains constructeurs, la période offerte peut être plus longue, comme chez Porsche qui propose le service gratuitement pendant 3 ans. Après cette période, plusieurs constructeurs (BMW, Kia, Hyundai, Volkswagen…) proposent des offres à abonnement mensuel avec plusieurs niveaux de services, pour des tarifs compris entre 5 et 18 €/mois.

mercedes_me_charge2
Badge de recharge Mercedes Me // Source : Mercedes

Y a-t-il un intérêt à passer par ces cartes de recharge proposées par les constructeurs ? Tout dépend de votre usage et de la formule associée à la carte. Si vous faites fréquemment des longs trajets en utilisant les stations Ionity, les marques faisant partie du consortium Ionity proposent un tarif avantageux pour cette recharge. Cela peut valoir le coup, malgré l’abonnement mensuel autour des 13 à 15 €/mois (à la suite de la période de gratuité). Si toutefois, vous n’avez qu’un besoin très ponctuel de ce type de recharge sur bornes publiques, faites le calcul avant de vous engager.

Combien coûte une carte de recharge pour voiture électrique ?

Vous l’aurez compris, il y a presque autant de tarifs possibles que de solutions proposées. Pour retenir l’essentiel, on pourrait classer les offres selon trois catégories :

  • Si la carte de recharge est gratuite, l’opérateur se rattrape généralement sur les commissions ou les frais rattachés à chaque recharge que vous ferez sur les réseaux partenaires.
  • Si la carte est liée à une formule d’abonnement (par exemple : carte de certains constructeurs), vous devez disposer de tarifs préférentiels sur la recharge sur certains réseaux, sinon l’offre n’a qu’un d’intérêt limité par rapport aux autres solutions.
  • Si la carte est payante, les commissions sur vos sessions de charge seront moindres, mais les réseaux offrent différents tarifs négociés aux différents opérateurs de mobilité.

C’est donc la fréquence de l’utilisation de ces cartes de recharge qui doit définir la ou les formules les plus adaptées à votre besoin de recharge.

L’application Chargeprice pour éviter les mauvaises surprises

À la différence des stations-service, le tarif de la recharge n’est que rarement indiqué sur la borne et il peut y avoir des surprises. C’est encore une spécificité du véhicule électrique par rapport aux véhicules thermiques, mais la même borne de recharge peut voir son tarif varier selon le badge utilisé (hors éventuelle commission de l’opérateur en supplément).

La différence de prix est parfois minime, en revanche dans certains cas, les tarifs facturés passent du simple au triple sans vraiment que l’on sache la justification d’une telle différence. Alors, avant de vous brancher sur une borne que vous ne connaissez pas, une petite vérification peut s’avérer utile.

Pour vérifier le tarif qui vous sera facturé, vous pouvez utiliser l’application de votre carte de recharge habituelle. Si vous utilisez plusieurs cartes pour profiter du meilleur tarif possible, alors nous vous recommandons de télécharger l’application ou de consulter le site Chargeprice.

chargeprice_capture
Cartes et tarifs des recharges sur Chargeprice. // Source : Capture du site Chargeprice

Pour chaque borne, Chargeprice liste les tarifs estimés selon les badges. Même si la liste des prix et le montant réel de la charge ne sont pas exhaustifs et contractuels, cela donne une bonne indication. Vous pouvez aussi librement contribuer à améliorer les informations diffusées sur l’application en signalant les erreurs. C’est une astuce à connaître pour ceux qui cherchent à faire des économies au moment de recharger leur voiture électrique.

Attention aux conditions tarifaires de certaines bornes

Il vaut mieux prendre le temps de lire les petites lignes sur la tarification de la charge. Pour les véhicules électriques, plusieurs éléments peuvent influer sur le prix d’une recharge :

La recharge sur borne publique peut ressembler à une jungle hostile. Il vaut mieux être bien préparé pour éviter de se faire surprendre. La généralisation du « plug & charge » (brancher & charger), comme peuvent l’expérimenter les conducteurs de Tesla aux superchargeurs, participera certainement à faciliter et à homogénéiser la question de la recharge. En attendant, c’est à vous de choisir les badges de recharge qui conviennent à votre usage.