Certainement sans vraiment le vouloir, Elon Musk a créé de fortes attentes autour de son premier Investor Day du 1er mars. Une grande partie des sujets, que l’on pensait voir abordés pendant la conférence, ne l’ont pas été. Ce n’est que partie remise pour les nouveautés.

L’Investor day de Tesla s’est déroulé ce mercredi 1er mars depuis la Gigafactory d’Austin. La conférence de près de quatre heures a abordé de nombreux sujets stratégiques pour l’entreprise. Si Tesla nous a habitués par le passé à des présentations riches en rebondissements, celle-ci ne l’était pas. Une conférence pour les investisseurs n’est, certes, pas un lancement produit, pour autant il semblait manquer quelque chose pour répondre aux attentes des spectateurs. Certains invités, présents dans la salle, ont essayé de poser les questions attendues, mais à chaque tentative, Elon Musk et le reste de l’équipe dirigeante de Tesla ont largement botté en touche.  

Sur la base des dernières conférences adressées aux investisseurs, nous avions listé les sujets possibles. Une partie de ces thématiques auraient pu être abordés dans le cadre du Master Plan 3 ou des présentations de la nouvelle plateforme « Next-Gen » à l’ordre du jour. Ce fût globalement un échec, mais il est assez facile de comprendre pourquoi.

Attentes vs. réalités 

Liste des sujets espérésSujets traités
– Gigafactory et futures implantations ;
– Batteries 4680 ;
– Nouvelle plateforme Tesla ;
– Deuxième génération de Model 3 ;
– Hardware 4 (HW4) ;
– Full Self-Driving et conduite autonome ;
– IA & Optimus ;
– Bons résultats de Model Y ;
– Cybertruck ;
– Sécurisation des stocks de lithium pour les batteries ;
– Livraison des Tesla Semi ;
– Nouveau siège des ingénieurs à Palo Alto.
– Master plan 3
– Design
– Motorisation
– Software
– FSD
– Optimus
– Réseau de recharge
– Chaîne d’approvisionnement
– Fabrication / Usine
– Energie
– Ressource humaine et développement durable
– Finances

Même si la Tesla abordable, type Model 2/A, était très attendue par les fans, clients et journalistes, à la rédaction de Numerama, on doutait qu’elle soit présentée à cette occasion. Sur ce point, l’histoire nous a donné raison. Ce qui n’a pas été le cas sur les autres mises à jour espérées sur des sujets tendances comme : Model 3 restylée, Cybertruck, Harware 4, dernières mises à jour du FSD

Un Tesla Cybertruck de pré-production a cependant été exposé dans le hall d’accueil de l’usine d’Austin, pour que les investisseurs présents puissent l’approcher. Il faudra par contre attendre pour avoir confirmation de la fiche technique et des fonctionnalités conservées sur le modèle de série.

Il en va de même pour la Model 3 de nouvelle génération, le Hardware 4, les batteries 4680 et tout ce qui touche plus spécifiquement aux produits. Pour les différents modèles de véhicules, il est difficile de se tenter à de nouveaux pronostics. Ces nouveautés seront-elles dévoilées sur le même évènement ou avec des présentations distinctes ?

Les éventuelles nouveautés Next Gen // Source : Live Tesla
Les éventuelles nouveautés Next Gen // Source : Live Tesla

Les équipes Tesla ont un peu douché les espoirs de voir arriver prochainement une Model 2/A

Les fans de la marque sont peut-être bien trop impatients. Ce que cette conférence a rappelé, c’est que le temps de l’industrialisation ne fonctionne pas vraiment sur la même échelle que celle des désidératas des clients. Ce que l’on nomme parfois « l’échelle de temps Tesla », pour souligner les retards successifs des produits promis par Elon Musk, est finalement ce qui s’observe chez les constructeurs historiques. Il n’y a bien que les constructeurs chinois pour accélérer les mises sur le marché sur des délais particulièrement courts.

Croquis d'un petit modèle inexistant de Tesla // Source : Tesla - Wechat
Croquis d’un petit modèle inexistant de Tesla // Source : Tesla – Wechat

Après cette présentation de Tesla, le constat est assez clair, pour lancer un nouveau produit : il faut une usine avec des lignes de production disponibles, ainsi que la production de batteries en conséquence. Pour le moment, cela semble compromis, il n’y a rien de disponible. Tesla ne s’inquiète pas, par contre, pour les acheteurs, Elon Musk a déclaré pendant la session de questions/réponses : « Le désir des gens de posséder une Tesla est extrêmement élevé. Le facteur limitant est leur capacité à payer pour une Tesla. »

Pour aller plus loin dans l’analyse de la situation, l’usine de Mexico va être la première usine « Next-Gen ». C’est donc de l’usine mexicaine que devraient sortir les premiers modèles de nouvelle génération. Cette usine va mettre plusieurs mois pour être active, il a fallu 9,5 mois pour que Shanghai puisse commencer sa production (en un temps record). Sauf que l’on sait que Model 2/A n’est pas un modèle américain, mais une possible initiative chinoise. À moins que Shanghai ne se réorganise également, selon cette nouvelle méthode de production, sans que ce soit connu, il va être nécessaire de prendre son mal en patience.

L’essentiel de la conférence reposait sur la « Next-Gen »

Les deux sujets à l’ordre du jour étaient le troisième volet du « Master Plan » d’Elon Musk et la plateforme Next-Gen.

La plateforme Next-Gen était probablement le sujet le plus complet, mais il a été tellement dissolu au sein des présentations des différents intervenants qu’il en a un peu perdu sa substance. On était à deux doigts de passer à côté des vraies informations de cette présentation. Tesla prépare une petite révolution sur la manière de penser et de produire les voitures.

Nouvelle méthode d'assemblage des voitures // Source : Live Tesla
Nouvelle méthode d’assemblage des voitures // Source : Live Tesla

À défaut de nouveaux modèles, ce que l’on peut retenir de la présentation en tant que client :

  • Des nouveaux moteurs sans terre rare arriveront avec les modèles Next-Gen ;
  • Une nouvelle architecture basse consommation 48V arrive aussi et démarre avec Cybertruck ;
  • Le réseau de superchargeurs va bientôt accueillir les bornes V4 en Europe avec des câbles plus longs ;
  • Le planificateur d’itinéraire intègre des solutions pour éviter les engorgements aux superchargeurs :
  • Sur Model S et X, les suspensions deviennent plus intelligentes en se nourrissant des remontés des autres véhicules sur l’état des routes. Une route particulièrement dégradée sera anticipée par un réglage plus confort des suspensions ;
  •  Le robot Optimus progresse, mais est toujours lent.

Pour de nouveaux modèles dans la gamme, toutes les équipes Tesla ont partagé le même message, ce sera pour plus tard. Difficile de faire plus vague.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !