HW4, Model 3 : la conférence Tesla appelée Investor Day était censée être riche en annonces. Elon Musk y a finalement dévoilé très peu de nouveautés. Nous y avons assisté pour vous éviter de devoir tout rattraper.

La conférence Investor Day de Tesla était l’une des conférences les plus attendues du début de l’année 2023 dans l’industrie automobile. Quelques jours avant la soirée du 1er mars, les fans et experts s’étaient même laissés aller à un engouement sans précédent concernant une possible Model 2, une voiture plus petite et moins chère de « next generation » que Tesla aurait pu présenter.

Un morceau du générique de début de conférence
Un morceau du générique de début de conférence

Puis, sur les coups de 22 heures, la conférence sur le Troisième Volet du Plan d’Elon Musk Pour Sauver l’Humanité a débuté… Ou plutôt vingt minutes plus tard, après nous avoir gratifié d’un long, très long générique sur une bande-son à la frontière entre de la mauvaise dubstep et une cover passable du générique de Stranger Things. L’occasion toutefois de jouer au premier jeu de la soirée : logo Tesla ou stérilet ?

Lisez bien les petits caractères

22h25 : c’est l’heure ! Ça y est ! L’homme le plus riche du monde va s’exprimer ! Elon Musk apparaît sur scène avec un autre cadre de Tesla pour annoncer la révolution. Enfin, d’abord, un disclaimer de l’entreprise : « Avant qu’on ne commence, il faut savoir que les phrases que nous allons prononcer ce soir sont des affirmations qui concernent le futur et sont donc sujettes à des risques de changement.» S’affiche alors à l’écran une incroyable logorrhée rédigée en police taille 4, détaillant toutes les manières dont Tesla ne pourra pas être tenu responsable si ce qui est annoncé ce soir ne se réalise finalement pas.

Il faut toujours lire les petits caractères !
Il faut toujours lire les petits caractères !

Pour les passionnés de clauses juridiques, en voici la version traduite en français par nos soins (ou plutôt, passé à travers Google Traduction) :

« Certaines déclarations contenues dans cette présentation, y compris, mais sans s’y limiter, les déclarations relatives au développement futur, à la rampe, à la capacité de production et aux taux de production, à la chaîne d’approvisionnement, à la demande et à la croissance du marché, au coût, à la tarification et à la rentabilité, aux livraisons, au déploiement, à la disponibilité et aux autres caractéristiques et améliorations et au calendrier des produits et technologies Tesla existants et futurs, tels que le Model 3, le Model Y, le Model X, le Model S, le Cybertruck, le Tesla Semi, le Robotaxi, notre plateforme de véhicules de nouvelle génération, notre logiciel Autopilot, notre logiciel de conduite entièrement autonome et d’autres logiciels de véhicules et nos produits de stockage d’énergie et solaires ; les déclarations concernant la marge d’exploitation, les bénéfices d’exploitation, les dépenses et les liquidités ; et les déclarations concernant l’expansion, les améliorations et/ou la montée en puissance et le calendrier associé dans les usines existantes ou nouvelles sont des ” déclarations prospectives ” qui sont soumises à des risques et des incertitudes. Ces déclarations prospectives sont basées sur les attentes actuelles de la direction et, en raison de certains risques et incertitudes, les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux prévus. Les facteurs importants suivants, sans limitation, pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux des déclarations prospectives : les incertitudes liées aux futures conditions macroéconomiques et réglementaires découlant de la pandémie mondiale actuelle ; le risque de retards dans le lancement et la fabrication de nos produits et fonctionnalités de manière rentable ; notre capacité à développer nos ventes, nos livraisons, nos installations, nos services et nos capacités de recharge et à gérer efficacement cette croissance ; la demande des consommateurs pour les véhicules électriques en général et pour nos véhicules en particulier ; la capacité des fournisseurs à livrer des composants selon des calendriers, des prix, une qualité et des volumes acceptables pour nous, et notre capacité à gérer efficacement ces composants ; tout problème avec les cellules lithium-ion ou d’autres composants fabriqués à Gigafactory Nevada et Gigafactory Shanghai ; notre capacité à faire monter en puissance Gigafactory Shanghai, Gigafactory Berlin-Brandenburg, Gigafactory Texas et les nouvelles usines conformément à nos plans ; notre capacité à nous approvisionner en cellules de batterie, y compris par le biais de notre propre fabrication ; les risques liés à l’expansion internationale ; tout échec des produits Tesla à fonctionner comme prévu ou si des rappels de produits se produisent ; le risque de réclamations en responsabilité du fait des produits ; la concurrence sur les marchés des produits automobiles et énergétiques ; notre capacité à maintenir la crédibilité et la confiance du public dans nos perspectives commerciales à long terme ; notre capacité à gérer les risques liés à nos divers programmes de financement de produits ; le statut des incitations gouvernementales et économiques pour les véhicules électriques et les produits énergétiques ; notre capacité à attirer, embaucher et conserver des employés clés et du personnel qualifié et à faire monter en puissance nos équipes d’installation ; notre capacité à maintenir la sécurité de nos informations et de nos systèmes de production et de produits ; notre conformité aux diverses réglementations et lois applicables à nos activités et à nos produits, qui peuvent évoluer de temps à autre ; les risques liés à notre endettement et à nos stratégies de financement ; et les fluctuations défavorables des taux de change. De plus amples informations sur les facteurs potentiels qui pourraient affecter nos résultats financiers sont incluses de temps à autre dans nos dépôts et rapports de la Securities and Exchange Commission, y compris les risques identifiés dans la section intitulée ” Facteurs de risque ” dans notre rapport annuel sur le formulaire 10-K déposé auprès de la SEC le 31 janvier 2023. Tesla décline toute obligation de mettre à jour les informations contenues dans ces déclarations prévisionnelles, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres.»

Oui, ça fait long.

Heureusement, on a pris un screenshot rigolo d’Elon Musk.

Elon Musk le 1er mars 2023 au Tesla Investors Day // Source : YouTube/Tesla
Elon Musk le 1er mars 2023 au Tesla Investors Day // Source : YouTube/Tesla

La conférence a visiblement été pensée pour montrer les avancées de Tesla en termes de technicité et d’économies d’échelle, permises par de vraies réflexions sur les chaînes de production. Des graphiques et images viennent le prouver.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-45’08”

Puis Elon Musk montre d’autres graphiques, dont l’échelle semble avoir été décidée au pif. Retenez juste qu’une flèche descend et une autre monte. Voilà, tout est clair maintenant.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-54’31”

Pas convaincus ? Attendez la prochaine diapo. Le message « C’est complètement faisable », s’affiche en blanc sur un grand carton noir, et c’est tout. Voilà qui devrait achever de lever vos derniers doutes.

2023 Investor Day 50-20 screenshot
« C’est entièrement faisable »

La Model 2 ? Pas pour tout de suite.

Franz arrive sur scène, et c’est une super nouvelle. On aime beaucoup Franz, parce qu’il nous a apporté cette pépite en 2019, lors de la présentation du Cybertruck :

Franz qui explose la 2è vitre du Cybertruck // Source : Vidéo Tesla
Franz qui explose la 2è vitre du Cybertruck // Source : Vidéo Tesla

Cette fois-ci néanmoins, Franz n’a rien cassé. Il a même présenté ce qui, après 30 minutes de conférence, nous est apparu comme la seule raison de garder un œil ouvert : la préparation d’une voiture moins chère et plus petite, sur laquelle Tesla travaillerait avec beaucoup d’intensité. Mais manque de bol, Franz a douché les espoirs d’une foule en délire (enfin, à minima, éveillée), en expliquant qu’il en parlerait plus en détail « dans un temps futur » (« at a later date »). On entend des soupirs déçus dans l’assistance. Adieu, les espoirs de Model 2 pour ce soir.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-58’28”
Franz (à droite) a remplacé la boule de pétanque par un micro.

L’heure tourne, mais pas très vite

« J’ai bien peur que la petite horloge qui s’affiche entre les speakers ne représente l’avancée de la conférence », murmure notre vidéaste Thomas, qui, comme une partie de la rédaction de Numerama, veille ce soir pour produire une vidéo récapitulative claire une fois la conférence terminée.

La petite horloge qui s'affiche
La petite horloge qui s’affiche des deux côtés

Notre sang se glace. Aurait-il raison ? Nous n’en sommes pourtant qu’à deux crans sur neufs. La conférence a débuté depuis 33 minutes. Un vent de panique froide souffle sur la rédaction. Sommes-nous condamnés à une nuit blanche ?

Nous sommes en tout cas prisonniers d’une acoustique contestable. Colin, un homme dont le micro est fixé bien trop près de sa bouche, parle beaucoup dans le micro qui est trop près de sa bouche. Il entrecoupe ces prises de parole de gros plans de circuits imprimés.

Un circuit imprimé et un autre
Un gros plan de circuit imprimé

La conférence est lancée depuis 1h30. Le temps pour Tesla de chuter en bourse avant la clôture.

Le Slack de Numerama
Le Slack de Numerama et ses fins analystes financiers.

Ça y est, on a compris comment ça fonctionne : le rond représente bien une horloge, et l’heure ressentie est : 5h du matin (il est 23h30). Dommage, on n’en est qu’au point numéro 3.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-79’21”

Pendant ce temps en coulisses, Elon Musk a dégainé son smartphone pour donner son avis sur la guerre en Ukraine sur Twitter.

Des robots et des hommes, mais surtout des hommes, parce que les robots font pas grand chose

« On peut imaginer qu’une voiture est une sorte de robot sur des roues. Là, c’est un robot sur des jambes », lance Elon Musk pendant que l’on découvre une vidéo extrêmement lente de trois robots humanoïdes en train de se réparer les uns les autres. « Bon, c’est clair qu’ils ne sont pas en train de faire du Parkour », s’amuse Musk. Au moins, il y a quelqu’un qui s’amuse ce soir. Les humanoïdes au ralenti esquissent quatre mouvements saccadés, et la vidéo s’arrête.

Des robots humanoïdes
Des robots humanoïdes

La rédaction de Numerama commence à avoir du mal.

Capture d’écran 2023-03-02 à 00.03.38

Elon Musk continue à tweeter en réponse à des comptes de mèmes.

Tesla continue de produire plus, plus vite

Même si Macron le veut pas, ils sont là : les derniers cadres de Tesla encore réveillés qui savent de quoi ils parlent. Où l’on apprend notamment que le fabricant a réussi à produire plus de voitures cette année passée, malgré la crise des semi-conducteurs.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-135’44”

On l’on découvre aussi qu’il est plus facile de construire des voitures avec des robots que manuellement.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-140’52”

On apprend aussi que 4 millions de Tesla ont été produites, à la date du 1er mars 2023. « On construit plus, et plus vite », se félicite Tom Zhu, le patron en Chine qui a récemment été promu numéro 2 de l’entreprise, et accessoirement l’un des rares speakers qui réussisse à nous garder conscients derrière nos écrans.

Tom Zhu
Tom Zhu // Source : Tesla
VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-146’10”

ÇA Y EST LA ROUE TOURNE A TOURNÉ ! On arrive à la fin de la conférence en parlant du nerf de la guerre : l’énergie.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-156’28”

Sur l’un des derniers graphiques montrés, on peut voir les fameux « produits à venir » (en haut à droite) en 2023. Les dessins sont bien sûr, pour l’instant, recouverts d’une couverture, pour ne pas les dévoiler trop tôt, parce que ce serait dommage de nous faire plaisir, ça fait que 2h45 qu’on suit cette conférence.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-158’03”

Une des seules annonces de la soirée :

On apprend également que 3 millions de personnes auraient postulé pour travailler chez Tesla en 2021.

Il est désormais une heure du matin, la conférence a débuté depuis 2h30. Le dernier coup de poignard est venu de là où l’on s’y attendait le moins : l’horloge. L’horloge qui était devenue notre alliée, notre confidente… est arrivée à son terme… avant de revenir à zéro, sous forme d’un nouveau cercle. Une nouvelle horloge est désormais enclenchée, avec d’autres thématiques. Pourrons-nous à nouveau réussir à accorder notre confiance à un autre être humain ?

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-169’18”

La Model « Next Gen » continue d’être teasée

Avant de finir, Tesla finit par disséminer quelques informations sur la suite : la prochaine voiture « next generation » (Model 3 ? Model A ?) coûtera encore moins cher à ses propriétaires qu’une Model 3, ou une Toyota Corolla, la voiture la plus vendue au monde.

VideoScreenshot–YouTube-2023InvestorDay-180’07”

Ça y est, c’est terminé. On passe à la session de questions-réponses, et par « on », on veut dire les journalistes auto qui avaient tous promis qu’il y aurait de grandes révélations ce soir alors que pas du tout. Et n’oubliez pas, croyez en vos rêves : c’est entièrement faisable.

2023 Investor Day 50-20 screenshot

Si vous voulez prolonger l’expérience de lecture sur la mobilité de demain… Numerama lance la newsletter Watt Else, votre nouveau rendez-vous hebdomadaire pour ne rien manquer des tendances, actualités et prédictions autour de l’industrie automobile électrique. Une newsletter gratuite avec de l’info, de l’analyse… garantie 100 % sans langue de bois. L’inscription est gratuite, et la newsletter arrivera tous les jeudis dans votre boite mail !


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !