« Tirons-lui dessus ! »

Tesla a dévoilé son très étrange Cybertruck, un pickup de science-fiction (des années 80),  dans la nuit de jeudi à vendredi 22 novembre 2019, au cours d’une conférence complètement lunaire menée par le patron de Tesla, Elon Musk.

Si la vidéo officielle a été mise hors ligne, il est possible de revoir la conférence en entier via quelques liens de moins bonne qualité. Mais ne vous inquiétez pas, car Numerama a suivi cette performance (que l’on aimerait penser humoristique) en direct, et nous avons bien en tête les moments les plus… intrigants de cette présentation.

Pour commencer, évidemment, il convient de s’arrêter sur le look de ce véhicule hors-norme, qui ressemble, comme certaines l’ont fait remarquer, à un « triangle énervé », ou une Delorean revisitée à la sauce cyberpunk.

YouTube/Tesla/TheVerge

Des vitres de CyberTruck pas si solides que ça

Puis un homme est arrivé, nommé Franz, dont le rôle principal était de frapper des choses — dans la vie, il est plutôt designer, très proche d’Elon Musk. Il a d’abord frappé, avec une masse, une « porte classique de pickup », pour prouver que, normalement, la tôle s’enfonce.

YouTube/Tesla/TheVerge

Il est ensuite allé frapper beaucoup moins fort contre la portière du Cybertruck, qui n’a pas bougé.

Ah oui, et les gens étaient habillés comme dans Matrix.

Des gens habillés comme dans Matrix // Source : YouTube/The Verge

« Que pourrait-on faire de plus ? », a ensuite fait mine de se demander Elon Musk, avant de lancer un très sobre : «  Tirons-lui dessus ! »  Ah oui tiens pourquoi pas. Heureusement, la démonstration n’a pas été faite en direct («  on ne peut pas, on est en Californie », a regrettée le milliardaire), mais sous forme de représentations projetées à l’écran pour vanter les mérites de l’acier de la carrosserie.

YouTube/Tesla/TheVerge

Puis Elon Musk a cherché à prouver que les vitres de son Cybertruck étaient très difficiles à briser, et tout a tourné très mal. Déjà, parce que les gens portaient des plumes.

Des plumes. // Source : YouTube/Tesla/TechTelepathy

Puis parce que Franz est revenu pour lancer une boule de pétanque sur la vitre avant, qui était censée résister à l’impact comme sur une démonstration hors-champ un peu plus tôt. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Franz, visiblement embêté, mais pas refroidi, a ensuite émis une audacieuse suggestion : « Est-ce qu’on ne devrait pas essayer avec la vitre arrière ? » On entend Elon Musk prononcer un «  Es-tu sûr ? ». Et Franz se lance. Franz est sûr.

«  Oh… Man… », lâche un Franz dépité. Elon Musk ne s’est toutefois pas démonté («  ça nous laisse de la marge pour s’améliorer ») et a continué toute sa conférence devant les vitres brisées de son véhicule.

Elon Musk devant les vitres cassées de son CyberTruck // Source : YouTube/Tesla/TheVerge

Et pour finir, Tesla a dévoilé un Cyberquad. Qui rentre dans le CyberTruck. Et peut être rechargé directement à l’arrière du véhicule. Parce que pourquoi pas.

Au moins, il n’a pas de vitres.

À noter que 24 heures après la conférence, Elon Musk a publié une vidéo dans laquelle il montre qu’au cours des tests pré-conférence, la vitre du Cybertruck a bien tenue sous le jet du projectile. Dommage que l’échec ait eu lieu en direct.

Partager sur les réseaux sociaux