En lançant son Model Y propulsion à moins de 50 000 €, Tesla a surpris tout le monde. Ce modèle devient le plus abordable de la gamme Tesla, en détrônant au passage la Model 3. Qu’est-ce qui peut expliquer ce choix déroutant du constructeur ?

En temps normal, une gamme de modèles se construit avec une certaine logique tarifaire. Le 26 août 2022, en lançant la commercialisation du Model Y entrée de gamme, Tesla nous a démontré que la logique tenait à bien peu de chose. Et le positionnement tarifaire de ce nouveau Model Y Propulsion interpelle.

Tesla se joue de nous avec les chiffres

Avec un tarif débutant à 49 990 € (avant bonus de 2 000 €), le Tesla Model Y s’affiche 3 500 € moins cher que la Model 3 d’entrée de gamme. Dans une grille tarifaire « normale », son prix aurait dû se situer autour de 55 000 €, soit 5 à 6 000 € de plus que les annonces de Tesla.

Le Model Y Grande Autonomie et Performance sont tous les deux situés un peu au-dessus de leurs équivalents de la gamme Model 3. Il n’y a aucune raison apparente à ce que le Model Y propulsion ne respecte pas la même logique. Naturellement, il aurait également gardé un écart de prix similaire entre la version propulsion et la version Grande Autonomie que pour Model 3. Or, il y a une différence de 15 000 € entre le Model Y propulsion et grande autonomie, contre seulement 9 000 € d’écart dans la gamme Model 3.

Une volonté d’Elon Musk ?

Si l’on revient quelques semaines en arrière, lors de la conférence destinée aux actionnaires de Tesla, Elon Musk a fait des annonces dans ce sens. Le Model Y est, selon Elon Musk, le modèle le plus profitable de la gamme en 2022 et il sera le plus produit dès l’année prochaine.

tesla_modely_bestseller
Model Y prochain best-seller // Source : Capture live Tesla

Forcément, en positionnant le Model Y propulsion comme le nouveau véhicule électrique d’entrée de gamme de Tesla, il va pouvoir rapidement atteindre son objectif de volume.

En 2021, l’Asie a été le premier marché à accueillir le Model Y propulsion pour compléter les versions à transmission intégrale (Grande Autonomie et Performance). Fin août 2022, cette version du Model Y fait une entrée remarquée sur le marché européen grâce à son tarif attractif. Voyant cela, les États-Unis attendent avec impatience une annonce lançant la commercialisation pour l’Amérique du Nord. Si le marché Nord-Américain suit la même tendance tarifaire, il est indéniable que le Model Y va cartonner en 2023.

Une manière de soulager le carnet de commandes pour Model 3 ?

Si les délais de livraison pour les Model 3 se sont allongés, face à une demande trop importante, l’idée de mettre sous les projecteurs ce Model Y propulsion semble une bonne manière de détourner l’attention.

Il est intéressant pour Tesla de rediriger certains clients, indécis sur le modèle qu’ils souhaitent, vers le nouveau Model Y. Surtout si Tesla dispose de plus de capacité de production, ou en tout cas de plus de sites de production en devenir.

Si le tarif d’appel de 49 990 € sert à soulager le carnet de commande de Model 3, la nouveauté devrait rapidement voir son tarif augmenter. Dans le cas contraire, cela confirmera que la stratégie de Tesla est de tout miser sur son « petit » SUV électrique.

Une anticipation de la montée en puissance des usines d’Austin et Berlin

Dans tous les cas, les usines Tesla d’Austin et de Berlin sont préparées à répondre progressivement à une demande croissante pour le Model Y. Même si pour le moment, les premiers Model Y livrés en Europe seront produits en Chine, cela devrait rapidement changer.

Il n’y a, par contre, pas d’autres sites de production prévus pour la Tesla Model 3. C’est ce qui laisse penser que Tesla veut par tous les moyens faire basculer les clients intéressés par un modèle abordable de Tesla vers Model Y plutôt que vers Model 3.

Le Tesla Model Y dans l’usine Gigafactory 4
Le Tesla Model Y dans l’usine Gigafactory 4 // Source : Tesla