L’usine Tesla de Shanghai s’apprête à opérer des transformations pour être en mesure de produire jusqu’à 21 000 Tesla par semaine. La Gigafactory n’aura jamais aussi bien porté son nom.

Pour pouvoir augmenter les cadences, la Gigafactory de Shanghai va devoir arrêter sa production pendant quelques semaines. Cette nouvelle pause va permettre de passer d’un demi-million de Model 3 et Model Y produites par an, à un potentiel d’un million de véhicules, selon des informations reçues par Bloomberg le 23 juin 2022.

Les travaux ont été planifiés bien avant que l’usine de Shanghai soit mise à l’arrêt plusieurs semaines en avril, à la suite du confinement imposé de Shanghai. Alors que la production chinoise revient doucement à son rythme de croisière, ce nouvel arrêt de l’outil productif n’arrange pas les affaires des clients attendant leur Model Y ou Model 3.

De 450 000 à 1 million de véhicules par an

En 2020, l’usine de Shanghai était prévue pour produire jusqu’à 450 000 Tesla par an. Son nouvel agrandissement, qui représente les capacités d’une nouvelle usine, se déroulera en plusieurs phases.

tesla_gigafactory_shanghai
Tesla Gigafactory à Shanghai. // Source : Tesla

Ces nouvelles coupures de la production auront lieu en juillet et jusqu’à début août. La première étape permettra, en deux semaines, de passer la production de Model Y d’un maximum de 11 000 unités à 14 000 unités. La seconde phase de travaux concernera la chaîne de production de la Model 3. Elle passera alors d’un maximum de 5 500 à 7 700 unités.

Si la mise à niveau de l’outil productif est réussie, Tesla s’attend à ce que la Gigafactory Shanghai devienne la plus grande plateforme d’exportation de véhicules, puisqu’une grande partie des véhicules produits à Shanghai sont exportés vers d’autres marchés asiatiques et vers l’Europe.

Une période complexe pour Tesla, entre les pénuries et les retards

Le troisième trimestre s’annonce particulièrement compliqué pour Tesla. Ce nouvel arrêt de la production va donc de nouveau influer négativement sur les volumes de livraisons de la marque. Tesla est dans une période complexe où la marque accumule les problèmes de pénuries et les délais, qui risquent de faire vaciller certains investisseurs.

Les Gigafactory de Berlin et d’Austin subissent plusieurs contretemps dans leur montée en cadence. Même si Berlin a indiqué être passé à une production de 1 000 Model Y performance, plusieurs clients en attente de leur Model Y « made in Germany » viennent de recevoir des messages retardant leur livraison.

Elon Musk déclarait lors d’une interview dédiée à la chaine Youtube Tesla Owners Silicon Valley le 25 juin que les Gigafactory d’Austin et Berlin étaient pour le moment des gouffres financiers, car la production ne grandit pas assez vite à cause des pénuries de composants (et surtout de batteries).

Il ne faudrait pas que l’usine de Shanghai vienne ajouter des difficultés lors de la reprise de la production de ses deux chaînes d’assemblage en juillet (pour Model Y) et en août (pour Model 3).