Le lancement du Model Y propulsion en France relance les réflexions sur le choix face à la Model 3, les deux modèles les plus abordables de Tesla. Lequel prend l’avantage sur les différents critères ? À savoir : le prix, l’efficience, l’habitabilité, le confort, le style…

Tesla vient d’ouvrir les commandes en France pour le Model Y propulsion. Il détrône par la même occasion la Model 3 comme voiture électrique la moins chère de la gamme Tesla. Ce positionnement tarifaire est relativement inattendu. Il remet en perspective le choix entre Model 3 et Model Y d’entrée de gamme.

Nous nous sommes mis dans la peau d’un acheteur face à ce choix. Nous avons dressé les plus et les moins de chacun des candidats sur plusieurs critères.

Le prix de Model Y vs Model 3 : le nerf de la guerre

Si on vise le modèle d’entrée de gamme, c’est généralement pour son prix. En lançant le Model Y propulsion à 49 990 € contre 53 490 € pour la Model 3 équivalente, aucun doute, le Model Y prend la tête.

Tout n’est cependant pas si simple, car des petites différences de prix se sont glissées dans les personnalisations du modèle. L’écart peut donc se resserrer selon vos envies.

Hormis le blanc qui est de série sur les deux modèles, il y a des différences sur le surcoût de certaines teintes de carrosserie. Pour la Model 3, toutes les couleurs sont à 1 190 €. Par contre, sur le configurateur de Model Y, seule la peinture « noir uni » est à 1 190 €, les autres teintes sont à 2 100 €.

C’est le même constat du côté du choix des jantes. La Model 3 propose de série des jantes 18 pouces et en option une version en 19 pouces à 1 190 €. Pour le Model Y, les jantes de série sont des 19 pouces, et si vous souhaitez les jantes 20 pouces optionnelles, elles sont à 2 100 €.

Les autres personnalisations sont à des prix identiques : crochet d’attelage, coloris intérieur, Autopilot avancé

Tesla Model Y et Tesla Model 3 // Source : Louise Audry pour Numerama
Tesla Model Y et Tesla Model 3 // Source : Louise Audry pour Numerama

Sur l’efficience et l’autonomie : la Model 3 domine

Si on est soucieux de son budget, l’efficience est un point important dans la réflexion. Plus on roule, plus on va dépenser en énergie pour recharger sa voiture. Il y n’a que trop peu de cas où l’électricité est gratuite, pour pouvoir baser sa réflexion sur ce principe.

Acheter une voiture moins chère, mais qui consomme plus qu’une voiture un peu plus chère, n’offre un avantage financier que sur une durée limitée. Ceci est également valable pour tous les véhicules, thermiques comme électriques. C’est pour cette raison que les entreprises réfléchissent surtout en « coût à l’usage » et pas uniquement en « coût à l’achat ».

Sur le critère de l’efficience et de l’autonomie, la Model 3 domine :

  • Model 3 : de 491 à 510 km d’autonomie – consommation moyenne de 14,9 kWh/100 km (normes WLTP)
  • Model Y : de 430 à 455 km d’autonomie – consommation moyenne de 15,7 kWh/100 km (normes WLTP)

Forcément, une berline aura un avantage aérodynamique face au SUV.

Sur l’habitabilité et le stockage : le Model Y reprend la tête

Sur ce point, il n’y a hélas pas beaucoup d’arguments pour voler au secours de la Model 3. Avec ses coffres et son espace intérieur, le SUV Model Y fait forcément mieux. La berline n’a pas les armes pour lutter.

Le Model Y peut atteindre jusqu’à 2 158 litres de capacité de chargement. Pour un véhicule souvent à vocation familial, c’est un avantage certain.

Model Y - Espace pour les passagers arrière // Source : Raphaelle Baut pour Numerama
Model Y – Espace pour les passagers arrière // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Pour le confort : il est plus difficile de trancher

Les critères deviennent un peu plus subjectifs. En ce qui concerne le confort, notamment en roulant, nous avons envie de placer la Model 3 devant le Model Y. C’est une question de ressenti des suspensions, notamment sur les routes plus accidentées. Mais, pour tout ce qui concerne l’accessibilité du véhicule, pour en monter et en sortir, c’est le Model Y qui fait mieux. Il faudra toujours un peu plus se contorsionner pour entrer dans la berline que dans le SUV.

On déclare un match nul, mais si vous avez 30 ans ou 60 ans, vous pourrez faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

Pour le style : match nul pour ne froisser personne ?

Comme la Model 3 et le Model Y se ressemblent beaucoup, on peut difficilement les départager sur l’allure globale du design extérieur, et encore moins sur celui de l’intérieur. Le match opposera surtout les défenseurs des berlines face aux amateurs de SUV. Dans la rédaction de Numerama, on a une petite préférence dans le match qui oppose les berlines aux SUV électriques.

Dans un souci d’équité, on va dire match nul et balle au centre.

Tesla Model 3 (2022) // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Tesla Model 3 (2022) // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Le bilan du match : aucun choix n’est vraiment évident

Il n’y a pas de différence réellement marquée dans la comparaison entre les deux véhicules. Le Model Y sera généralement plébiscité par les familles avec enfants, pour des aspects très pratiques : son coffre et son accessibilité. Pour ceux qui sont plus sensibles aux performances et à l’efficience, la berline Model 3 sera une solution plus appropriée.

Récapitulatif du match :

  • Prix : léger avantage Model Y (sauf dans certaines configurations)
  • Efficience : avantage Model 3
  • Habitabilité : avantage Model Y
  • Confort : très léger avantage Model Y (pour le côté pratique)
  • Style : Match nul

Pour le moment, le Tesla Model Y, comme la Model 3, sont produits en Chine. Si la production de cette version du Model Y débutait à l’usine Tesla de Berlin, cela apporterait un avantage supplémentaire pour ce modèle.

C’est peut-être le délai pour recevoir votre véhicule qui pourra aussi orienter votre choix. À l’instant T, il y a plus de chance d’obtenir un Model Y propulsion avant une Model 3. C’est encore un argument en sa faveur, mais les délais de livraisons peuvent rapidement évoluer. En attendant, pour le choix final, la balle est dans votre camp.