Tesla s’est jeté dans la mêlée du marché des SUV électriques en 2021. À son volant, on comprend rapidement pourquoi ce model Y s’en sort bien, et souvent mieux que les autres. Autonomie, comportement routier, vie à bord, voici notre notre essai du Tesla model Y Grande Autonomie.

Les références de SUV électriques se multiplient. Ils sont devenus le passage obligé chez tous les constructeurs ayant entamé l’électrification de leur gamme. Les marques historiques, comme les nouveaux acteurs, se lancent à l’attaque de ce juteux marché.  Face à cette concurrence accrue, le Tesla Model Y s’inscrit comme la référence à battre. Beaucoup de qualités, quelques défauts, ce Tesla Model Y a de quoi donner quelques sueurs froides aux concurrents.

Pour cet essai, nous n’avons pas forcément cherché à reproduire les 1 600 km réalisés en Tesla Model 3. L’idée était de tester le véhicule sur des cycles mixtes composés de trajets du quotidien et de promenade du week-end, en alternant des phases plus dynamiques, avec d’autres plus tournées vers une conduite éco.

Tesla creuse toujours l’écart sur l’efficience

Nous l’avons observé sur la Model 3, mais le SUV Tesla dans sa version Grande Autonomie est également en mesure de se montrer efficient malgré son gabarit de 4.75 m de long . Les trajets sur autoroute restent toujours les plus gourmands en consommation, mais on peut facilement ne plus avoir à se soucier de l’autonomie sur le réseau secondaire.

Malgré des jantes 20 pouces, augmentant la consommation, c’est avec une moyenne de 16.1 kWh/100 km que nous avons rendu le véhicule chez Tesla. C’est un bon résultat, face à de nombreux SUV électriques qui dépassent les 18 ou 20 kWh/100km de moyenne sur des itinéraires similaires.

Tesla_model-y-grande-autonomie7
Consommations du Tesla Model Y Grande Autonomie // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

On a même atteint 13.0 kWh/100km sur le dernier trajet d’une quarantaine de kilomètres en jouant le jeu de l’écoconduite. Dans ces conditions, il est possible d’atteindre les 533 km d’autonomie de la norme wltp (ou jusqu’à 565 km avec les jantes de 19 pouces). Sinon, on visera plutôt autour de 450 km, ce qui est déjà amplement suffisant.

D’après nos différents essais réalisés au fil des mois, rares sont les voitures électriques disponibles sur le marché à offrir tant de sérénité par rapport à la consommation, à l’exception des modèles coréens de Hyundai et Kia. Quand on ajoute l’écosystème de recharge Tesla à son efficience, on ne peut que constater que la marque continue à creuser l’écart avec la concurrence.

Tesla_model-y-grande-autonomie4
Recharge Model Y sur superchargeur Tesla // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Vie à bord : de l’espace et du coffre  

Avec un empattement de 2.89 m, pour un véhicule de 4.75m de long, l’espace à bord ne manque pas, y compris pour les passagers à l’arrière. Le Model Y doit être en mesure de satisfaire tous les gabarits de passagers, là où la Model 3 peut montrer quelques limites. Le contrat est tout cas rempli pour le confort de tous les occupants.

Tesla_model-y-grande-autonomie9
Model Y – Espace pour les passagers arrière // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Le Tesla Model Y avec son grand coffre répond aux critiques parfois évoquées par les familles pour la Tesla Model 3 et sa malle de coffre. Le Model Y Grande Autonomie dispose d’un grand coffre arrière d’une capacité de 854 litres et d’un coffre avant de 117 litres. En rabattant les sièges arrière, vous atteignez jusqu’à 2 158 litres de rangement.

Si ce n’était pas encore suffisant, vous pourriez toujours tracter jusqu’à 1 600 kg avec le Tesla Model Y. L’installation du crochet d’attelage se fait après la livraison, l’option coûte 1 350 €.

Tesla_model-y-grande-autonomie6
Tesla Model Y // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

La bonne surprise de son comportement routier, mais …

On sait la Tesla Model 3 très à l’aise sur de la conduite dynamique, il en est de même avec le Model Y. Malgré un centre de gravité plus haut, le Model Y se montre très agile et surtout précis quand il s’agit de hausser le rythme sur les petites routes. Le Model Y, à l’image de toutes les Tesla, donne le sourire aux lèvres, que l’on ait le pied droit qui démange, comme pour rouler de façon très zen.

Tesla_model-y-grande-autonomie5
Face arrière Tesla Model Y // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Les réglages des suspensions et de la direction offrent un bon toucher de route pour un SUV d’un peu moins de 2 tonnes. On peut prendre du plaisir à son volant, et le tout, de manière sécurisante. Il y a cependant un revers à cette médaille, et c’est quelque chose que l’on rencontre sur de nombreux SUV du marché.

Pour offrir ce dynamisme, le constructeur doit sacrifier en partie le confort. C’est particulièrement visible sur les routes pleines d’imperfections, sur les pavés ou encore sur les ralentisseurs. On sent alors un confort plus cassant. Ce qui ne signifie pas, que dans l’ensemble, le Model Y n’est pas confortable, il l’est juste moins pour améliorer son comportement dynamique. C’est un compromis, entre tenue de route et confort, à trouver pour tenter de satisfaire tous les utilisateurs. Il faudrait sinon en augmenter le prix avec une option, comme les suspensions pneumatiques disponibles sur Model S et X.

Tesla_model-y-grande-autonomie
Tesla Model Y // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Le positionnement tarifaire

Nous sommes un peu conditionnés par le prix d’appel de la Model 3 standard à moins de 50 000 €. Alors forcément, avec un tarif débutant à partir de 62 990 €, le Model Y Grande Autonomie ne semble pas vraiment abordable au premier abord. Finalement en y regardant de plus près, la Model 3 Grande Autonomie débute elle à 58 990 €, ce qui justifie parfaitement l’écart de prix avec le Model Y.

Tesla_model-y-grande-autonomie11
Tesla Model Y // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Si la concurrence européenne arrive à présenter plusieurs modèles de SUVs familiaux à des prix plus attractifs, la comparaison, à performances et équipements équivalents, n’est pas toujours possible. Tesla conserve toujours une avance non négligeable sur les performances pures. La marque l’est aussi sur la technologie embarquée de série, là où beaucoup d’autres modèles passent par des options à rallonge.

Il est certain qu’avec un model Y propulsion, la marque américaine viendrait facilement contrarier les principaux concurrents. Laissons les profiter de ce positionnement, il faut des véhicules électriques pour tous les goûts et toutes les bourses.

Tesla_model-y-grande-autonomie10
Tesla Model Y

Look, intérieur, technologie : ces éléments qui continuent de progresser

Le duo Model 3 et Model Y a introduit un certain nombre de nouveautés, que l’on ne présente plus. La première chose visible et facilement identifiable, c’est le design extérieur de ces deux modèles. Ce style très simple, ne plait pas à tous, mais il a l’avantage de répondre aux enjeux aérodynamiques pour faire baisser les consommations.

C’est surtout l’intérieur qui a fait couler beaucoup d’encre, avec son unique écran central et l’absence de boutons superflus. Cette interface épurée a fini par rentrer dans les habitudes. La marque en est de plus en plus copiée, même si aucun autre constructeur n’a osé supprimer le compteur de vitesse comme l’a fait Tesla.

Tesla_model-y-grande-autonomie2
Au volant du Tesla Model Y // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

On se surprend à prendre en main assez rapidement ce nouvel environnement de conduite. Avec les dernières évolutions du système multimédia, l’ensemble ne souffre plus de lenteurs, il est d’une fluidité et d’une rapidité assez déconcertante. On passe facilement d’un affichage à un autre, sans perdre la route des yeux trop longtemps. Les commandes vocales sont aussi une bonne alternative pour nous assister, et éviter toutes manipulations inutiles de l’écran pendant que l’on conduit.

Les évolutions de l’intérieur ne sont pas toujours perceptibles pour les non-initiés à la marque. Mais d’un modèle à un autre, et surtout d’une génération à une autre, on peut noter des progrès. Il s’agit de petits détails, comme la moquette dans les contre-portes, ou la place dédiée à la charge par induction, mais tous ces petits éléments, mis bout-à-bout, contribuent à augmenter l’impression de qualité du modèle. Sur ce point, le Model Y testé ces derniers jours marque un bon en avant. On regrette peut-être juste le manque de visibilité arrière, vraiment très limitée par la forme du hayon.

Tesla_model-y-grande-autonomie8
Intérieur Model Y de Tesla // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

La technologie reste toujours le point fort de Tesla. Si on doit se concentrer sur les aides à la conduite et l’Autopilot, qui font souvent parler d’eux, on note également les progrès de la marque. Même si tout ceci est très bridé par les réglementations européennes. Le système d’Autopilot a gagné en fluidité au fil des ans, mais il montre parfois ses limites dans la circulation plus dense. D’autres concurrents, comme Mercedes ou Audi, avancent rapidement sur le sujet, ils ont l’avantage d’avoir pensé leur système pour nos spécificités de circulation européennes.

L’ensemble de la proposition de Tesla est de plus en plus homogène. La marque corrige ses défauts de jeunesse progressivement. On a pu constater que Tesla tient compte des remontés de ses clients pour faire progresser ses modèles au travers des mises à jour régulières, faites à distance. Encore une fois, tous les concurrents copient le constructeur américain, mais jusqu’à présent aucun n’a réussi à égaler Tesla.

Le verdict

Tesla Model Y // Source : Raphaelle Baut pour Numerama
9/10

Tesla Model Y

Il n’y a pas d’offres pour le moment

Le Model Y, comme Model 3, sont les références auxquelles on compare généralement tous les autres véhicules électriques testés. Comme chaque nouveauté Tesla, ce Model Y continue à surprendre positivement. Son look extérieur, son style intérieur, sa technologie en font une proposition intéressante. Surtout qu’à la différence de la berline Model 3, le Model Y accueille plus facilement les passagers arrière, et bénéficie d’un coffre très logeable. Mais, ce sont surtout ses performances, son efficience et son comportement routier, que l’on va retenir et qui différencient vraiment ce Model Y, en le plaçant un cran devant les concurrents.

Même si ce modèle n’est pas exempt de défauts, ils sont largement compensés par tous les bénéfices développés par l’écosystème Tesla : sa recharge rapide et facile, ses technologies embarquées, ses innovations permanentes et continues par les mises à jour à distance.