Tesla a fait savoir aux autorités que la valeur de ses avoirs en bitcoins atteint les 2 milliards de dollars.

C’était en 2021. Tesla annonçait avoir acheté des bitcoins pour 1,5 milliard de dollars. À l’époque, le constructeur automobile expliquait avoir actualisé sa « politique d’investissement afin de disposer d’une plus grande souplesse pour diversifier davantage et maximiser les rendements de [ses] liquidités qui ne sont pas nécessaires pour maintenir une liquidité opérationnelle adéquate. »

Cette information, figurant dans des documents financiers transmis à l’organe américain de réglementation et de contrôle des marchés, révélait alors le très grand intérêt de l’entreprise américaine pour cette cryptomonnaie. Intérêt qui s’est poursuivi par la suite avec l’acceptation du Bitcoin comme moyen de règlement pour acquérir une voiture de la marque.

Acquérir une Tesla avec des bitcoins n’est pas possible pour autant

Et depuis ? La valeur des actifs numériques détenus par Tesla a fluctué au gré des soubresauts du marché de la crypto. Une agitation qui s’est avérée profitable pour le groupe, puisque son portefeuille d’unités vaut davantage, rapporte Electrek, un site qui suit de près l’actualité de Tesla. De nouveaux documents financiers indiquent que les avoirs en Bitcoin de Tesla ont augmenté.

« Au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2021, nous avons acheté et reçu 1,50 milliard de dollars de bitcoins. […] Nous avons enregistré des pertes de valeur de 101 millions de dollars sur ces actifs numériques. Nous avons également réalisé des gains de 128 millions de dollars dans le cadre de la vente d’une partie de nos avoirs en mars 2021 », commente Tesla.

Mais, poursuit le groupe, si la valeur comptable de ses actifs numériques était de 1,26 milliard de dollars au 31 décembre 2021, sa valeur marchande atteignait, elle, 1,99 milliard de dollars. Ce faisant, le parti d’investissement de Tesla dans la crypto est pour le moment un pari réussi, même si le cours de la devise numérique s’avère beaucoup plus imprévisible depuis un an.

Tesla Model 3
Tesla a aussi accepté pendant un moment les bitcoins pour acheter ses véhicules, avant de stopper ce type de transaction. // Source : Tesla

L’année 2021 apparaît en effet contrastée pour le Bitcoin. S’il a frôlé le seuil des 60 000 euros l’unité, le cours a aussi connu deux plongeons significatifs, l’un au cours du printemps 2021 et l’autre depuis novembre. Depuis la fin du mois de janvier, la courbe semble reprendre toutefois une trajectoire ascendante. En date du 7 février, un Bitcoin se négocie autour de 37 500 dollars. C’est une fois et demi la valeur du Bitcoin à son pinacle.

Actuellement, la possibilité d’acquérir une voiture Tesla avec des bitcoins n’est plus possible. « Nous avons des inquiétudes sur l’augmentation rapide des énergies fossiles qui sont utilisées pour miner des bitcoins et émettre des transactions, en partie le charbon, qui est la pire des émissions », justifiait alors l’entreprise dans un communiqué.

Pour autant, il apparait que, malgré ces craintes environnementales, Tesla n’a pas l’intention de se désengager pour l’instant des cryptomonnaies, si l’on se fie aux éléments communiqués dans les documents financiers adressés au gendarme de la bourse américain. Au contraire, l’intérêt pour le Bitcoin a aussi atteint SpaceX, une autre firme d’Elon Musk.