Tesla n'est pas la seule entreprise d'Elon Musk à avoir acheté du bitcoin. Il s'avère que sa société SpaceX en détient aussi. Le milliardaire indique qu'il espère voir cette cryptomonnaie réussir.

Même s’il est intarissable sur les cryptomonnaies, Elon Musk se montre parfois cachottier sur le sujet. Invité à la conférence « The B Word » le 21 juillet 2021, que l’on peut retrouver sur YouTube, le milliardaire a révélé que Tesla n’était pas la seule de ses entreprises a avoir acheté du bitcoin : SpaceX en a également fait l’acquisition.

Elon Musk n’a pas donné beaucoup de détails. On ne sait pas quelle quantité de bitcoins SpaceX détient, par exemple — alors que l’on savait que Tesla avait investi pour 1,5 milliard de dollars. Mais le fait que les deux sociétés en aient acheté dénote d’un fort intérêt d’Elon Musk pour cette cryptomonnaie, en dépit de ce que ses dernières annonces avaient pu laisser penser.

Elon Musk lors de la présentation de la Tesla Model S Plaid // Source : Capture Numerama / Youtube Tesla

La volte-face d’Elon Musk sur le bitcoin

En mai dernier, le PDG de Tesla avait fait une volte-face très commentée sur le sujet. À peine deux mois après avoir autorisé le paiement de voitures Tesla en bitcoin, Elon Musk avait suspendu cette option. Le milliardaire s’inquiétait en effet de l’impact environnemental du minage de cette cryptomonnaie qui utilise, il est vrai, un processus de vérification très énergivore.

Depuis le bitcoin a connu une période très mouvementée. La Chine, qui abritait entre 65 et 75 % du minage de bitcoin mondial, a pris des mesures drastiques contre cette activité. Après avoir interdit aux institutions financières chinoises de vendre des services liés aux cryptomonnaies, elle a demandé en juin aux fournisseurs d’énergie de cesser d’approvisionner les mineurs.

Le bitcoin a cependant bien encaissé ce choc majeur : son cours s’établit toujours à plus de 27 000 euros ce 22 juillet, très loin devant l’Ethereum, deuxième cryptomonnaie la mieux cotée (1 688 euros à l’heure où nous écrivons ces lignes).

« Je souhaite que le bitcoin ait du succès »

Même si le hashrate du bitcoin (la quantité de calculs que l’ensemble des mineurs est capable de réaliser par seconde) a chuté de façon vertigineux après les restrictions chinoises, le système a tenu bon et s’est adapté à ce changement comme prévu : la difficulté de miner a été significativement réduite (-28 % début juillet). Et si les mineurs des bitcoin ne sont plus les bienvenus en Chine, d’autres États semblent très désireux de les attirer. Plusieurs Etats américains, notamment le Texas ont fait passer des messages très favorables aux cryptomonnaies. Et le Salvador en a même fait une monnaie officielle.

Comme eux, Elon Musk mise beaucoup sur cette cryptomonnaie : « Je détiens des bitcoins, Tesla détient des bitcoins, Space X détient des bitcoins (…) Je souhaite que le Bitcoin ait du succès. Si sa valeur baisse, je perds de l’argent », a-t-il indiqué lors de la conférence « The B Word ». Il a précisé que Tesla acceptera certainement de nouveau le paiement via cette cryptomonnaie et assuré : « Je ne vendrais pas mes bitcoins. »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo