Ce ne sera pas le 11 novembre, mais bien 5 octobre 2021 que Microsoft sortira son nouveau système d'exploitation : Windows 11.

Microsoft a tranché : Windows 11 sortira le 5 octobre 2021. L’entreprise américaine vient d’en faire l’annonce sur Twitter le 31 août, en pointant un lien vers son site web. Même si cela aurait été amusant de viser la date du 11 novembre (11/11) pour jouer avec le numéro de version du système d’exploitation, la firme de Redmond a préféré se baser sur d’autres facteurs pour déterminer la meilleure date possible.

Windows 11 arrivera le 5 octobre 2021. // Source : Capture d’écran

Windows 11 va succéder à Windows 10, qui a été lancé en juillet 2015. Les deux plateformes vont cohabiter plusieurs années : Microsoft entend maintenir un support pour Windows 10 jusqu’en 2025 pour ses deux versions principales (Famille et Pro). Cela étant, à mesure que l’échéance se rapprochera, des ressources de plus en plus importantes seront retirées de Windows 10 pour les concentrer sur son successeur.

Une mise à jour gratuite

Microsoft a fait le choix de proposer gratuitement la mise à jour vers Windows 11 pour celles et ceux qui ont une licence Windows sur leur PC. En 2015, ce mécanisme était déjà à l’œuvre lorsque s’est posée la question de la bascule vers Windows 10 auprès de la clientèle ayant un ordinateur tournant avec Windows 7 ou 8. Avant l’officialisation, des indices de la migration vers Windows 11 avaient été repérés.

Si la migration est gratuite, encore faut-il satisfaire des conditions techniques minimales pour accueillir l’OS. Microsoft estime qu’il faut un PC incluant un processeur double cœur 64 bits cadencé à 1 GHz, 4 Go de RAM, 64 Go d’espace de stockage, un écran d’une définition de 1280 par 720 pixels, une carte graphique gérant DirectX 12 et des dispositifs de sécurité (module cryptographique TPM 1.2 et Secure Boot).

L’installation de Windows 11 nécessitera de satisfaire quelques conditions techniques. // Source : Flickr/CC/Catalin Cimpanu

Si votre ordinateur est incompatible, cela ne signifie pas nécessairement que Windows 11 ne sera pas installable, d’une façon ou d’une autre. Lors de nos essais avec un PC ne répondant pas aux exigences de Microsoft, nous avons quand même pu utiliser une pré-version du système d’exploitation sans que cela ne soit rédhibitoire. En outre, Microsoft peut toujours réviser ses critères (ce qu’il a déjà fait).

Pour organiser la transition, Microsoft prévoit la sortie prochaine d’une nouvelle version de son outil de contrôle de compatibilité — une première mouture du programme avait été publiée plus tôt cette année, mais ne donnait pas satisfaction. Si jamais Windows 11 pose un souci avec votre installation ou que vous ne l’appréciez pas, vous aurez une fenêtre de dix jours pour revenir en arrière.

En attendant la sortie de Windows 11, les internautes ont la possibilité de tester l’OS en s’inscrivant à un programme mis en place par Microsoft. Si les versions successives sont de plus en plus stables, il peut être préférable d’attendre la sortie officielle, surtout si vous ne savez pas bien ce que vous faites. Vous pouvez sinon vous rabattre sur un site web qui simule Windows 11, mais de façon limitée.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo