Windows 11 doit sortir en 2021. Alors que les pré-versions se succèdent, une initiative permet d'explorer un peu le nouveau système d'exploitation de Microsoft directement dans la navigateur web.

C’est d’ici la fin de l’année 2021 qu’est attendue la sortie de Windows 11, qui succèdera à l’actuel système d’exploitation de Microsoft, Windows 10, en place depuis 2015. Depuis cet été, l’entreprise américaine met à disposition des préversions de l’OS qu’il est possible de télécharger et installer. Cependant, soyez prévenus : une préversion n’est pas une mouture prête pour le grand public et peut donc poser quelques soucis.

Certes, ces versions préparatoires, qui sortent petit à petit en attendant le lancement final de Windows 11, sont de plus en plus stables avec le temps. Mais pour qui n’est pas très à l’aise avec l’outil informatique, il n’est peut-être pas de bon conseil de suggérer de se lancer dans une telle aventure maintenant, surtout sur son ordinateur quotidien (sans parler du risque à télécharger Windows 11 sur un site inconnu).

Windows 11 et son Menu Démarrer centré // Source : Capture d’écran

Tester un peu Windows 11 en ligne

Dans ce cadre, l’initiative Win 11 in React, qu’évoque Frandroid dans son édition du 26 août, paraît un bon compromis : ce site permet de simuler un peu le fonctionnement de Windows 11 directement dans son navigateur web. Certes, le projet est de facto limité et ne pourra pas mimer intégralement le fonctionnement réel de l’OS, bien qu’il s’améliore au fur et à mesure (le code source est disponible sur GitHub pour consultation, mais aussi pour des recommandations), mais il permet au moins d’explorer son interface.

Plusieurs écrans et panneaux peuvent être ainsi lancés à l’écran, comme le centre de notifications, la zone de recherche, l’explorateur de fichiers (vide pour l’instant), la boutique d’applications et même le navigateur web Edge, qui est fonctionnel. Le terminal peut aussi être lancé, tout comme le bloc-notes, la calculatrice, le tableau blanc ou bien VS Code.

Pour les personnes ayant une maîtrise modérée ou basse de l’ordinateur, ce projet est un bon moyen d’effleurer la surface de Windows 11 et d’avoir une idée de son comportement et de la manière dont les différents éléments sont agencés. Pour celles et ceux qui ont une compétence plus élevée, ce sera peut-être insuffisant. Mais dans ce cas-là, il s’agit d’un public qui sait vraisemblablement mieux gérer l’installation d’un OS en bêta et, donc, sait s’en servir, le désinstaller et nettoyer le système, sans risque. À chaque public sa solution, en somme.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo