Au CES 2023, le groupe Lenovo vient de lever le voile sur le ThinkPhone, la version mobile des célèbres ordinateurs portables sortis dans les années 90 sous la marque IBM, avant d’être rachetés par Lenovo en 2005. La cible du propriétaire de Motorola est les entreprises.

Au CES de Las Vegas, il n’y a pas que des produits sexy. Au milieu d’écrans toujours plus géants et de douche connectée, on trouve aussi quelques produits plus confidentiels, destinés aux entreprises. La plupart d’entre eux n’intéressent généralement pas les médias, mais le « Lenovo ThinkPhone by Motorola » fait figure d’exception. Pourquoi ? Parce qu’il appartient à la famille des ordinateurs portables ThinkPad, lancés en 1992 par IBM.

Un smartphone pour les entreprises

Le nom choisi par Lenovo/Motorola pour son smartphone B2B n’est pas anodin. Si on peut y voir une once d’opportunisme (après tout, n’importe quel smartphone peut répondre aux besoins des entreprises), on ne peut qu’être charmé par la déclinaison mobile d’une gamme aussi célèbre que les ThinkPad. Personne n’aurait parlé du ThinkPhone s’il s’appelait « Motorola Pro », ce que Lenovo sait très bien.

Voici le Lenovo ThinkPhone by Motorola, qui a un nom beaucoup trop long. // Source : Numerama
Voici le Lenovo ThinkPhone by Motorola, qui a un nom beaucoup trop long. // Source : Numerama

Esthétiquement, le ThinkPhone reprend les codes des ThinkPad… ce qui veut dire qu’il n’est pas très beau. Oubliez les looks modernes et luxueux, le smartphone de Lenovo arbore un look très plastique, avec un gros logo ThinkPhone à l’arrière. Au moins, on ne peut pas lui reprocher de ressembler aux autres mobiles.

Parmi ses autres points communs avec les ThinkPad, le ThinkPhone dispose d’un bouton rouge censé rappeler l’emblématique TrackPoint (le petit pointeur rouge pour contrôler la souris des ThinkPad). Il s’agit d’une touche personnalisable.

Le sigle ThinkPhone rappelle celui des PC. // Source : Numerama
Le sigle ThinkPhone rappelle celui des PC. // Source : Numerama

Malgré son design très lambda, le ThinkPhone est un smartphone haut de gamme. Processeur Snapdragon 8+ Gen 1, Wi-Fi 6E et 5G, verre renforcé Gorilla Glass Victus, étanchéité IP68… Le smartphone, qui a une batterie de très haute capacité (5 000 mAh), se paye même le luxe de supporter la recharge ultra-rapide 68W. Son chargeur est évidemment compatible avec les ordinateurs ThinkPad, un point que Lenovo met bien en avant.

Bien sûr, tout cela vient avec un prix. À 999 euros, le ThinkPhone est un produit étrangement positionné, puisqu’il est trop cher pour équiper des flottes géantes. Sa cible est plus réduite. Lenovo vise les professionnels qui ont besoin d’un smartphone Android sécurisé et qui possèdent déjà un ThinkPad.

À gauche, le ThinkPhone a un bouton personnalisable. // Source : Numerama
À gauche, le ThinkPhone a un bouton personnalisable. // Source : Numerama

Écosystème et sécurité, le guide pour séduire les entreprises

Comment séduire les entreprises avec le ThinkPhone, alors qu’on les sait généralement séduits par Apple et Samsung ? Lenovo a deux idées :

  • Le ThinkPhone met l’accent sur la sécurité, avec une puce chargée de sécuriser les codes et les mots de passe. Il dispose aussi de plusieurs logiciels préinstallés pour empêcher un collaborateur d’installer n’importe quoi. Enfin, un logiciel permet aux services informatiques des entreprises d’accéder aux réglages d’un smartphone prêté à distance. Ils n’ont pas besoin de le manipuler physiquement.
  • Lenovo mise sur des fonctions « écosystème », un peu à la manière d’Apple, de Huawei ou de Samsung. Le copier-collé est partagé entre un ThinkPhone et un ThinkPad, le partage de connexion est automatique, les notifications du smartphone apparaissent sur l’ordinateur et l’appareil photo du smartphone peut servir de webcam. Il y a même une réplique d’AirDrop, nommée File Drop, pour l’échange de fichiers.
Une des applications de sécurité préinstallées sur le ThinkPhone. // Source : Numerama
Une des applications de sécurité préinstallées sur le ThinkPhone. // Source : Numerama

Lenovo a-t-il une chance d’imposer son ThinkPhone ? Au vu de la popularité des ThinkPad dans les entreprises, pourquoi pas. Si on imagine mal les entreprises qui préfèrent l’iPhone tout changer pour ce smartphone, celles qui utilisent aujourd’hui des appareils Android pourraient se laisser tenter par cette intégration 100 % Lenovo… à condition d’avoir les moyens. Pour rappel, le ThinkPhone sera commercialisé en France au tarif de 999 euros.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.