On vous explique le problème du Joy-Con Drift, qui affecte les manettes détachables de la Switch. Vous pouvez contacter le SAV de Nintendo France pour obtenir une réparation ou un remplacement. En principe, c'est gratuit.

Il y avait déjà un recours collectif lancé aux États-Unis en juillet 2019 en raison d’un problème baptisé Joy-Con Drift (ce qui peut signifier « diverger » ou « dériver »), qui affecte les joysticks des manettes détachables qui se fixent sur la tranche de la Nintendo Switch. Il y a désormais une plainte de l’UFC-Que Choisir auprès du procureur de la République de Nanterre sur fond d’obsolescence programmée.

Des Joy-Con, sans la Switch. // Source : Nintendo

Le Joy-Con Drift expliqué

Le Joy-Con Drift est un problème qui touche les Joy-Con, les deux petites manettes qui viennent s’insérer de chaque côté de la Switch. Numerama l’a constaté : il touche majoritairement celui de gauche et, plus spécifiquement, le stick du haut qui permet de faire avancer son personnage ou de naviguer dans les menus. Mais en réalité, il affecte des milliers, voire des dizaines de milliers de joueurs.

Selon une enquête de l’UFC-Que Choisir en novembre 2019, 5 000 personnes se sont manifestées, en l’espace de 48 heures, pour signaler un souci de Joy-Con Drift. Sur la base de ces témoignages, l’association française a noté que l’incident s’est manifesté moins d’un an après l’achat des Joy-Con pour 65 % des consommateurs et, pour 25 % d’entre eux, en l’espace de six mois.

Le Joy-Con Drift est un bug très pénalisant, car il produit une action non désirée à l’écran — comme si vous aviez touché le stick, alors que ce n’est pas le cas. Concrètement, on a vu notre personnage sur Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order, Fortnite ou encore The Legend of Zelda : Breath of the Wild  bouger tout seul dans une direction non souhaitée. Même constat dans les menus. Comme le stick gauche est très sollicité, le Joy-Con Drift peut donc vraiment ruiner l’expérience de jeu.

Le problème semble touche les Switch indistinctement. Au sein de la rédaction, deux modèles sont concernés : une console fournie par Nintendo lors du lancement, une autre acquise il y a environ un an, avec un Joy-Con supplémentaire acheté séparément. Il a enfin été constaté l’automne dernier que la nouvelle Switch Lite, une version réduite et limitée de la Switch, souffre aussi de ce dysfonctionnement.

Quelle est la cause du Joy-Con Drift ?

Une expertise lancée par l’UFC-Que Choisir sur plusieurs manettes défaillantes, récentes et anciennes, a dégagé deux causes qui paraissent les plus vraisemblables : d’abord, une usure prématurée des circuits imprimés. Ensuite, un défaut d’étanchéité qui entraine une quantité inquiétante de débris et poussières au sein du joystick, dont l’origine paraît être à la fois interne et externe.

Le souci du Joy-Con Drift est a priori d’origine matérielle. // Source : YouTube

C’est donc a priori un problème matériel et non pas logiciel, même si des tentatives de calibration peuvent contenir ou résoudre le problème. Nintendo, dans sa page dédiée au service après-vente, invite d’ailleurs sa clientèle à effectuer plusieurs manipulations pour s’assurer que le souci ne peut pas être contourné par une mise à jour, avant tout envoi au SAV pour une réparation ou un remplacement.

Que devez-vous faire ?

Chercher une solution logicielle

La première étape consiste d’abord à passer en revue la console sur le plan logiciel. Cela inclut le calibrage des sticks. Pour cela, il faut se rendre dans les paramètres de la console, onglets « Manettes capteurs » puis « Calibrage des sticks ». Vérifiez aussi si vous avez bien la dernière mise à jour des manettes. Pour cela, la console doit être connectée pour envoyer une requête aux serveurs de Nintendo.

Nous avons testé cette solution et avons recalibré le stick gauche d’un Joy-Con. Cette résolution a fonctionné… mais malheureusement seulement pendant 30 secondes.

Deux autres pistes sont à explorer : la mise à jour de la console. Là encore, il faut être en ligne et se rendre dans « Paramètres », « Console » et « Mise à jour ». Le monde vibration : toujours via Internet, il faut visiter les paramètres de la console et se rendre dans « Manettes capteurs », puis « Vibration » (oui = mode vibration activé et non = mode vibration désactivé).

Réparer soi-même

Si aucune solution n’a été trouvée par une voie logicielle alors vous pouvez tenter d’agir physiquement sur le Joy-Con. Commencez par nettoyer le stick avec une bombe à air comprimé. À l’instar d’un clavier, cette partie de la manette est sensible aux corps étrangers, notamment aux grains de poussière. Cela permettra de dégager le joystick de certaines saletés autour.

Si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez passer à une étape plus technique avec le démontage du Joy-Stick et, par exemple, remplacer le stick qui pose problème, ou bien nettoyer l’intérieur qui se serait encrassé. Attention, cette démarche est à vos risques et périls.La garantie sautera s’il est constaté que vous avez ouvert la manette. Si cela ne vous effraie pas, la vidéo ci-dessous est un bon support.

Contacter le SAV

Les Joy-Con fournis avec la Switch sont garantis un an. N’hésitez pas à contacter le SAV pour procéder à un échange gratuit. Selon l’UFC-Que Choisir, la filiale Nintendo France s’est engagée à réparer gratuitement les manettes des consommateurs souffrant de la panne du Joy-Con Drift, même hors garantie. Vérifiez bien si tel et le cas et n’hésitez pas à partager votre retour d’expérience avec le SAV.

D’ordinaire, l’échange ou la réparation hors garantie ou sans justificatif d’achat coûte 45 euros par Joy-Con.

Il faut également savoir que le devis qui est adressé par le SAV peut être refusé, et le produit défectueux retourné sans réparation. Mais un paiement de 15 euros sera alors demandé pour couvrir les frais techniques d’analyse et d’établissement du devis, les frais administratifs de gestion et de stockage du produit et les frais d’expédition retour pour la restitution du matériel non réparé.

Il est aussi possible de refuser le devis et de demander la destruction de l’appareil. Il n’y a aura alors ni dédommagement, ni frais, ni retour des débris.

Astuce : la paire est vendue moins de 70 euros sur Amazon.

Et pour un Joy-Con hors garantie ?

L’entreprise japonaise dit avoir pris connaissance de l’existence problème et renvoie sa clientèle vers le SAV. Si le problème prend de l’ampleur, ou si les actions en justice contraignent Nintendo, un programme de rappel n’est pas à écarter. Il permettrait un remplacement des accessoires défectueux sans rien payer — mais encore faut-il que le souci soit résolu sur les chaînes d’assemblage.

Lorsque Numerama a contacté le service après-vente e Nintendo France à titre privé, l’information selon laquelle le remplacement est offert même hors garantie a été réfutée. C’était en juillet 2019. Depuis, la politique interne a changé. À partir de janvier 2020, sous la pression de l’UFC-Que Choisir, le PDG de Nintendo France a dit s’engager à réparer les manettes sans difficulté, même hors garantie.

(mise à jour avec la politique de Nintendo France et les actions prises par l’UFC-Que Choisir)

Article publié initialement le 23 juillet 2019 et mis à jour le 22 septembre 2020

Crédit photo de la une : Nintendo

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo