Pourtant dépourvue de Joy-Con, la Nintendo Switch Lite semble elle aussi affectée par le problème de drift, qui agit sur les sticks sans que l'on y touche.

« J’ai terminé Link’s Awakening ce week-end sur ma Switch Lite et, en à peine 20 heures, le problème de Joy-Con Drift s’est déclaré  », peut-on lire dans la mise à jour du recours collectif visant Nintendo et déposé en juillet dernier (via Polygon le 28 septembre). Dans laquelle des milliers de joueurs se plaignent du phénomène ‘Joy-Con Drift’ qui touche la Switch — et désormais certaines Switch Lite. Il s’agit d’un bug très pénalisant qui produit une action non désirée à l’écran — comme si vous aviez touché le stick (alors que ce n’est pas le cas).

À peine dix jours après son lancement, la nouvelle console 100 % portable de Nintendo semble hériter des problèmes de sa grande sœur. C’est très étonnant dans le sens où la Switch Lite est dépourvue de Joy-Con détachables et abandonne plusieurs technologies de pointe pouvant expliquer le manque de fiabilité.

La Switch Lite de Nintendo // Source : Louise Audry pour Numerama

La Switch Lite pas épargnée par le Joy-Con Drift

« Je n’y crois pas, ma Nintendo Switch Lite drifte déjà. J’étais en train de jouer à Breath of the Wild et la caméra bougeait sans que je ne touche au stick analogique. J’ai essayé de calibrer et de mettre à jour mais c’était toujours pareil », témoigne un autre joueur. Ces propos sont corroborés par une première vidéo publiée le 22 septembre sur YouTube, dans laquelle le propriétaire d’une Switch Lite montre un léger ‘drift’ affectant son stick droit (la caméra bouge seule). Notez que nous n’avons pas été touchés par ce phénomène sur le modèle fourni par Nintendo pour réaliser notre test — mais il peut apparaître bien plus tard (ou ne pas apparaître du tout). 

Dans le cas de la Switch normale, il suffit de changer le Joy-Con défectueux voire, au pire, d’en racheter un. Mais pour la Switch Lite, constituée d’un seul bloc, cette opération est impossible : il faut renvoyer la console en réparation, ce qui est un plus gros souci. Comme la justice américaine s’est déjà emparée du dossier, l’affaire du ‘drift‘ sur Switch est loin d’être terminée.

Partager sur les réseaux sociaux