Plusieurs propriétaires de la Nintendo Switch sont victimes de ce qui a été nommé le « Joy-Con drift ». Un recours collectif a été lancé aux États-Unis.

Nintendo va devoir passer par la case justice. En cause, les Joy-Con de sa Switch, qui poseraient des problèmes à de nombreux utilisateurs. Selon les informations de Polygon publiées le 22 juillet 2019, l’ampleur du phénomène est tel qu’un recours collectif a été déposé le vendredi 19 juillet. Cité, l’avocat Andrew Ferich indique que son cabinet a été contacté par « plus de 5 500 personnes » en 24 heures. Un nombre suffisant pour en faire un dossier majeur.

Ledit phénomène est connu sous le nom de Joy-Con drift (ce qui peut signifier « diverger » ou « dériver »). Il toucherait plus spécifiquement le stick du Joy-Con gauche (mais parfois aussi le droit) et se traduit par des actions qui se produisent dans le jeu alors que vous ne touchez pas la manette. Si vous voyez par exemple votre personnage avancer tout seul dans une direction que vous n’avez pas désirée, c’est que vous êtes victime de ce bug.

Nintendo Switch // Source : Nintendo

Nintendo renvoie pour le moment vers le SAV

La rédaction de Numerama peut confirmer que ce Joy-Con drift n’est pas l’invention de quelques joueurs mécontents ou un épiphénomène. Deux consoles Switch en notre possession — une fournie par Nintendo, l’autre achetée pour un usage personnel, mais avec des Joy-Con achetés à part en plus — sont touchées. Pour l’heure, nul ne sait si ce souci est mécanique ou logiciel, mais toujours est-il qu’une recalibration du stick via les paramètres de la console n’a pas fonctionné chez nous.

En attendant que la justice fasse son travail, Nintendo s’est fendu d’un communiqué renvoyant vers le SAV. La firme précise : « Au sein de Nintendo, nous tirons beaucoup de fierté à créer des produits de qualité et nous les améliorions de manière continue. Nous avons pris conscience que certains Joy-Con ne fonctionnent pas correctement. Nous voulons que nos joueurs prennent du plaisir avec la Switch et si ce n’est pas le cas, nous les encourageons à visiter la page support pour les aider. » Pour rappel, la Switch est garantie un an, tout comme les accessoires fournies avec. 

Contactée récemment par Numerama, la branche française n’a, pour l’heure, pas répondu à nos sollicitations.

Partager sur les réseaux sociaux