La mise à jour 3.0 de Super Smash Bros Ultimate a provoqué l'indisponibilité de la boutique en ligne de Nintendo pour la Switch. L'entreprise japonaise s'emploie à résoudre le problème.

L’arrivée d’un nouveau personnage dans Super Smash Bros Ultimate est encore une fois à l’origine d’un problème. Cette fois-ci, c’est Joker, le héros de Persona 5 disponible en DLC, qui est en cause.

Les serveurs du Nintendo eShop, la boutique en ligne de l’entreprise japonaise, sont tombés en panne. Par conséquent, la mise à jour 3.0 du célèbre jeu vidéo de combat, qui inclut le personnage, ne peut pas être téléchargée pour le moment. L’indisponibilité de la plateforme affecte non seulement les propriétaires du jeu vidéo, mais aussi les autres, qui ne peuvent pas utiliser le service.

Joker, le nouveau personnage issu de Persona 5. // Source : Youtube/ Super Smash. Bros

Sur Twitter, Nintendo a pris la parole pour informer sa communauté qu’il est « au courant que les joueurs ne peuvent pas accéder au Nintendo eShop ». Évidemment, le groupe fait son possible pour résoudre le problème. Le message, publié il y a un peu plus de sept heures, est le dernier qu’a envoyé la compagnie — signe que le rétablissement de l’eShop est plus ardu que prévu .

La mise à jour 3.0

La mise à jour 3.0 est donc pour l’instant inaccessible, mais cela ne durera pas éternellement. Une fois que Nintendo aura réparé ses serveurs, les joueurs et joueuses pourront acheter le «  Challenger Pack 1 ». Celui-ci contient Joker, mais aussi l’arène « Mementos », des musiques  et des esprits issus de Persona 5. Pour rappel, ce pack est disponible à l’unité pour 5,99 euros et fait partie du « Fighters Pass » qui regroupe 5 contenus additionnels à télécharger (DLC) pour 24,99 euros.

Les contenus de la nouvelle mise à jour ne sont pas uniquement payants : la version 3.0 de Smash Bros apporte également deux nouveaux modes gratuits. Le premier permet de créer ses propres arènes et le second d’éditer des vidéos. Ces créations pourront ensuite être partagées au reste de la communauté.

Partager sur les réseaux sociaux