La dernière annonce du studio derrière Helldivers 2 est en train de fâcher une partie de sa communauté. En cause : la nécessité de lier son compte Steam à son compte PlayStation Network. Depuis le 3 mai, les critiques pleuvent.

Depuis ses débuts le 8 février 2024, Helldivers 2 était sur un petit nuage. Passé relativement inaperçu, ce jeu de tir à la troisième personne a créé la surprise en devenant la plus grosse sortie Steam pour un jeu PlayStation. Un succès mérité (lire notre test de Helldivers 2), soutenu par une narration décalée, inspirée de Starship Troopers, des mises à jour régulières et une communication amusante du studio.

Mais ce 3 mai 2024, patatras. L’excellente image de marque que s’est forgé le développeur Arrowhead Game Studios connaît son premier accroc. En effet, le studio suédois a fâché une partie de sa communauté en annonçant l’obligation de lier son compte PlayStation Network (PSN) à son compte Steam (et, donc, d’en créer un si ce n’est pas le cas).

helldivers
Le message qui a mis le feu aux poudres. // Source : Arrowhead

« En raison de problèmes techniques lors du lancement d’Helldivers 2, nous avons autorisé que les conditions de liaison des comptes Steam à un compte PlayStation Network soient temporairement facultatives. Cette période d’exemption va maintenant expirer », prévient l’entreprise. Cela fait des mois que les soucis de connexion ne sont plus réapparus.

Pour les nouveaux joueurs, cette obligation se matérialisera à compter du 6 mai. Pour la communauté actuelle, cette nécessité s’imposera à compter du 4 juin, avec des notifications préalables qui apparaitront le 30 mai. À toutes fins utiles, Arrowhead souligne que la création d’un compte PSN est « gratuite » et « facile ».

Le studio justifie cette bascule pour des raisons de sécurité et d’intégrité du jeu. « Il s’agit de notre principal moyen de protéger les joueurs contre le griefing et les abus en permettant le bannissement des joueurs qui adoptent ce type de comportement. Il permet également aux joueurs bannis de faire appel », poursuit le studio.

Source : Capture d'écran
Le review bombing du 3 mai, tout à droite de la capture. // Source : Capture d’écran

Sur Steam, les joueurs et les joueuses manifestent leur désapprobation avec beaucoup de bruit : le jeu subit un review bombing depuis le 3 mai (plus de 4 300 avis négatifs pour 441 favorables) et le message d’annonce est aussi largement critiqué et agrémenté de smileys provocateurs — notamment un clown pour discréditer le studio.

« C’était bien jusqu’à ce qu’ils commencent à forcer la connexion des comptes PSN » a par exemple lâché Djobdaemon sur Steam. « Compte PSN forcé : NON », a lancé IGL of the year. « Pourquoi une liaison PSN, on était sur le jeu le plus parfait de l’existence, fallait pas tout ruiner », a déploré Moi Plus Meilleur. Bien d’autres réactions du même genre ont été publiées.

Sur Reddit, un même mécontentement transparait des différents forums spécialisés, avec un début d’explication : une partie de la communauté craint de ne pas pouvoir continuer de jouer au jeu au-delà du 6 mai (ou du 4 juin, selon les cas). La raison ? Le PSN a une disponibilité géographique limitée, de quelques dizaines de pays.

Un problème d’accès géographique

Sur le sélecteur, Sony ne couvre que 73 territoires, avec des trous notables, des pays baltiques à l’Afrique — les personnes se trouvant en dehors des pays pris en charge ne peuvent pas créer un compte normalement. Il leur faut renseigner une autre localisation, ou tenter de passer par un VPN pour simuler une connexion depuis un pays autorisé.

Nous avons fait l’essai en faisant transiter notre connexion Internet via le Cambodge, durant une tentative de création de compte en disant que l’on résidait en France. Nous avons rencontré, dans les ultimes étapes, des difficultés sur le site de Sony, avec, notamment, un écran nous interdisant d’accéder aux ressources d’authentification.

« Si votre pays ne figure pas sur la liste, essayez de créer un compte dans une région prise en charge, mais n’oubliez pas que Sony a le droit de vous bannir si vous avez de fausses informations d’identification. Vous aurez besoin d’un VPN et devrez payer dans la devise du pays choisi », prévient EmbraceMonky sur Reddit.

Helldivers 2 // Source : PlayStation
Helldivers 2 // Source : PlayStation

Certains ont fait remarquer que la liaison entre les comptes PSN et Steam a été prévue dès le début et que l’information a toujours figuré sur la page du jeu vidéo. Et de prévenir qu’il n’y aura pas de remboursement à attendre, « car cette exigence a toujours été présente. » D’ajouter, enfin, qu’il est excessif de monter ce sujet en épingle, sans mention de l’enjeu géographique.

D’autres considèrent qu’il ne faut pas se tromper de cible : ce n’est pas Helldivers 2 ou Arrowhead le fautif, mais son éditeur. « Je pense que Sony a intentionnellement induit les joueurs en erreur et a intentionnellement tenté de se prémunir contre la fonction de remboursement de Steam en procédant de cette manière », lit-on dans les commentaires.

Sur les réseaux sociaux, les comptes officiels n’ont pas réagi à la polémique naissante. Ces dernières semaines, des rumeurs faisaient état d’une future faction ennemie, en plus des terminides et des automatons. En fin de compte, pour une partie des joueurs, cette troisième faction adverse est toute trouvée : c’est Sony.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !