Nintendo a revu ses prévisions à la baisse et n'espère plus vendre 20 millions de Switch en un an.

Nintendo a vendu près de 9,5 millions de Switch durant le dernier trimestre de l’année 2018. Mais ce record ne permettra pas à la firme japonaise de remplir son objectif initial, fixé à 20 millions entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019.

Par conséquent, Nintendo a revu ses ambitions à la baisse dans son bilan envoyé le 30 janvier 2019 : l’entreprise ne s’attend plus qu’à écouler 17 millions de Switch au cours de la période. Si Sony était parvenu à atteindre les 20 millions de PS4 écoulées en 2016/2017, la Switch reste sur un bon rythme de croisière. Nintendo en a déjà vendu 32,27 millions.

Des ventes de jeux en veux-tu en voilà

Ce petit contretemps hardware ne fera pas oublier les ventes astronomiques de jeux. Ces derniers mois, Nintendo a empilé les hits et les joueurs ont répondu présents. Disponible depuis début décembre, Super Smash Bros. Ultimate se hisse déjà sur le podium des meilleures ventes avec 12,08 millions de cartouches ayant trouvé preneurs. Dans le classement, il est devancé par Mario Kart 8 Deluxe (15,02 millions) et Super Mario Odyssey (13,76 millions), lesquels continuent leur bonhomme de chemin.

De leur côté, Pokémon : Let’s Go, Pikachu et Pokémon : Let’s Go, Évoli réalisent un joli démarrage, le deuxième plus important de la Switch (derrière Super Smash Bros. Ultimate). En cumulé, ils atteignent les 10 millions de ventes. Quant à Super Mario Party, il est déjà le troisième plus grand succès de la franchise (5,3 millions). Au regard de ces chiffres, Nintendo s’est permis de revoir ses prévisions à la hausse en matière de software : il vise désormais les 110 millions de jeux vendus, contre 100 millions.

Grâce à ces performances, Nintendo observe un chiffre d’affaires de 997 milliards de yens sur les neuf premiers mois de l’année fiscale (+ 16,4 %), pour un bénéfice net de 240 milliards de yens (+ 23,5 %).

Super Smash Bros. Ultimate // Source : Nintendo

Crédit photo de la une : Nintendo

Partager sur les réseaux sociaux