Sony a vendu moins de PlayStation 4 entre les deux derniers exercices fiscaux. Mais pas de quoi s'inquiéter pour la firme nippone, ni pour sa console star.

Durant l’année fiscale 2016/2017, Sony a vendu 20 millions de PlayStation 4, son record. Lors de l’exercice suivant, dont les chiffres sont désormais connus, la firme nippone n’en a écoulé que 19 millions. Et pour celui en cours, qui se terminera le 31 mars 2019, elle espère augmenter le parc installé avec 16 millions d’unités supplémentaires. Traduction : on assiste à une baisse des volumes. Faut-il s’en inquiéter ? Pas le moins du monde. Car la PlayStation 4 vit déjà sa cinquième année et domine le marché depuis son lancement. Et aussi parce que la division gaming de Sony enregistre quand même un bilan record.

La PS4 se vend moins, Sony gagne plus

En bref, la PlayStation 4 est tout simplement en train de connaître le déclin légitime au regard de sa position dans le cycle de vie. Un destin auquel s’attend Sony puisqu’il n’hésite pas à anticiper une baisse de 16 % des ventes dans les mois à venir. Aujourd’hui, 79 millions de PS4 prennent place dans les salons : un chiffre qui pourrait donc titiller les 100 millions dans un an, au moment de clôturer l’année fiscale 2018/2019. Une chose est sûre : la PlayStation 3 et ses 87 millions seront bientôt dépassés dans la hiérarchie.

Pendant que le segment hardware est légèrement dans le négatif, tout roule, en revanche, pour le software. C’est une conséquence, là aussi, très logique : plus de PS4 vendues signifie de facto plus de jeux vendus. Durant 2017/2018, Sony en a écoulé 246 millions, contre 218 lors de l’exercice précédent. Les abonnements PlayStation Plus suivent la tendance avec désormais 34,2 millions de membres Premium (contre 26,4 millions). Enfin, les gens achètent plus sur le PlayStation Store : 32 % des volumes, contre 27 %. 

Tous ces indicateurs permettent à la division gaming de Sony de réaliser un exercice record avec un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros et un bénéfice opérationnel de 1,3 milliard d’euros. En somme, le ralentissement des ventes de PS4 est plutôt très bien compensé. 

Partager sur les réseaux sociaux