Microsoft a tenu son rang lors de sa conférence pré-E3 2018, distribuant uppercut sur uppercut jusqu'à un final dantesque : une bande-annonce du très attendu Cyberpunk 2077.

Largué face à Sony sur la génération actuelle, Microsoft a envie, sinon besoin, de redorer son blason. Et difficile d’affirmer qu’il a raté sa conférence pré-E3 2018. Elle fut même plutôt bien rythmée — malgré sa longueur (presque deux heures). Chargé d’ouvrir le bal — puisque Electronic Arts s’est quelque peu désolidarisé de la Grande Messe –, le constructeur a fait ce qu’il fallait, dimanche 10 au soir, pour fait rêver sa communauté et les joueurs et joueuses d’un point de vue plus général. On commencera par la fin avec un one more thing que l’on espérait plus : une bande-annonce de Cyberpunk 2077. On en bave encore. L’avant n’a pas à rougir non plus : 50 jeux, 18 exclusifs (ou plutôt avec des exclusivités) et 15 premières mondiales. Voici ce que l’on en retient.

Les exclusivités qu’on attendait

Gears 5 ? Présent et prévu pour 2019, avec Gears Pop sur iOS et Android, et Gears Tactics sur PC en prime. Halo Infinite ? Présent. Forza Horizon 4 ? Présent : il sortira le 2 octobre avec un monde ouvert connecté situé au Royaume-Uni et prenant en compte le cycle des saisons (certains portions de la carte s’ouvriront en fonction des conditions climatiques).

On connaissait déjà Ori and the Will of the Wisps et Crackdown 3, lesquels sont attendus pour 2019. On retiendra aussi le DLC pour Cuphead (avec nouvelle île, nouveaux pouvoirs, nouveaux boss et nouveau personnage jouable) — parce qu’on adore Cuphead. Et le rachat de plusieurs studios, dont Ninja Theory (DmC : Devil May Cry, Hellblade) — une belle prise. Enfin, de nouvelles plateformes pour jouer : du cloud gaming pour divers appareils (smartphone, tablette) et des consoles à proprement parler.

Des grosses annonces

Si la pression peut paraître énorme, il y a néanmoins un avantage à jeter la première pierre : disposer de ce que les Américains aiment appeler les world premiere. En témoignent  : Sekiro : Shadows Die Twice par From Software (édité par Activision), Devil May Cry 5 (Capcom, printemps 2019), Jump Force (Bandai Namco), Dying Light 2 (Techland) ou encore le leaké Just Cause 4 (Square Enix, 4 décembre).

D’autres annonces

Preuve que la conférence était bien remplie : il y a en eu pour tous les goûts. On a effectivement découvert des nouvelles images de Kingdom Hearts III (29 janvier), Shadow of the Tomb Raider, Metro Exodus (le 22 février), The Division 2 (qui se déroulera à Washington et sortira le 15 mars), Fallout 76 et Battlefield V (le mode solo). On a également appris que The Awesome Adventure of Captain Spirit, une production DontNod se déroulant dans l’univers de Life is Strange, paraîtra gratuitement le 26 juin et que NieR : Automata aura droit à une Become as Gods Edition le même jour — le titre de Square Enix était encore inédit sur Xbox One.

Et puis vint le clou du spectacle : alors que Phil Spencer parlait du futur de la marque Xbox, la conférence a été hackée pour laisser place à Cyberpunk 2077, RPG développé par CD Projekt Red (la saga The Witcher). Soit de quoi bien conclure la présentation. Une fois n’est pas coutume, Microsoft a fait le show.

Partager sur les réseaux sociaux