CD Projekt a récemment réaffirmé ses ambitions derrière Cyberpunk 2017. L'idée est de faire encore mieux que The Witcher 3: Wild Hunt. Mais pas seulement.

Le très attendu Cyberpunk 2077 a récemment redonné signe de vie en réactivant son compte Twitter au moyen d’un simple message indiquant *beep*. Depuis, le futur jeu des Polonais de CD Projekt Red est retourné dans son silence, prêt à nous émerveiller lors de sa prochaine apparition publique (à l’E3 prochain ?). Pour nous faire patienter, Adam Kicinski, CEO du studio, a réaffirmé les ambitions se cachant derrière ce projet faramineux et plein de promesses. Outre le très poli — et très normal — «  on fera mieux qu’avant  », il a évoqué l’idée d’en faire les bases d’une nouvelle franchise.

Plusieurs épisodes de Cyberpunk ?

Pendant le Pareto Securities Gaming Seminar, Adam Kicinski est resté très vague, mais annonce la couleur, «  Cyberpunk est notre nouveau Witcher 3, mais encore plus ambitieux. Notre but est d’établir les fondations d’une nouvelle franchise blockbuster. Nous pensons que ça parlera aux joueurs, pas seulement aux fans de RPG — mais ce sera un RPG pur, comme Witcher, comme Witcher 3, pour une audience mature. Ce sera pensé de A à Z détaillé, prenant place dans un monde ouvert avec des libertés en matière de gameplay  ». Pour sûr, il récite son cahier des charges du jeu marquant par cœur, mais on peut faire confiance à CD Projekt au regard de ses succès du passé.

On retiendra surtout que Cyberpunk 2077 pourrait devenir une saga avec plusieurs épisodes. Une possibilité qui va de pair avec l’envie de rentabiliser l’investissement, très assumée du côté de CD Projekt. «  Nous croyons que nous pouvons viser des objectifs financiers encore plus élevés, mais toujours avec une focalisation sur les joueurs et la qualité  », concède l’intéressé. On sait déjà que le RPG devrait comporter des éléments payants pour le multijoueur en ligne, supposément à la manière de GTA Online (qui rapporte encore aujourd’hui beaucoup d’argent à Take-Two Interactive).

Pour terminer, les propos de Adam Kicinski ne devraient pas rassurer les aficionados de The Witcher espérant un nouvel opus avec ou sans Geralt… Ils se tourneront vers l’adaptation Netflix ou se résoudront à aimer la SF.

Partager sur les réseaux sociaux