Si la saison 6 de Black Mirror vous a laissé sur votre faim et que vous ne savez plus quoi vous mettre sous la dent, nous vous conseillons 5 séries qui jouent également avec les codes de l’anticipation : Love, Death & Robots sur Netflix, Severance sur Apple TV+, Upload sur Prime Video, Years and Years sur Canal+ et Utopia sur Arte.

La saison 6 de Black Mirror était attendue tel un messie, un phare dans la nuit, après une cinquième fournée d’épisodes plutôt décevante. Mais ces nouvelles histoires, qui reposent notamment sur une satire appuyée de Netflix, ne nous ont pas vraiment convaincus et manquent, comme toujours, de constance.

Que ces épisodes vous aient déçus ou, qu’au contraire, vous auriez aimé pouvoir visionner des dizaines d’autres récits de SF, les plateformes de SVOD ne manquent pas d’alternatives sérielles, tout aussi intrigantes.

Utopia // Source : Ryan McNamara
Utopia // Source : Ryan McNamara

Vous avez donc le choix entre plonger dans les somptueuses animations de Love, Death & Robots, sur Netflix, séparer votre vie professionnelle et personnelle avec Severance, sur Apple TV+, explorer l’au-delà avec Upload, sur Prime Video, découvrir ce que le futur vous réserve avec Years and Years, sur Canal+, et échapper à une mystérieuse organisation avec Utopia, sur Arte.

Love, Death & Robots sur Netflix, l’anthologie animée

Lorsque l’on parle de séries similaires à Black Mirror, celle-ci arrive en général en première position puisqu’elle en reprend trois critères majeurs : fonctionner sous le format de l’anthologie, dont chaque épisode est indépendant, s’aventurer dans des thématiques de science-fiction et se trouver sur Netflix. Un combo plutôt engageant donc, pour Love, Death & Robots, qui se distingue tout de même par une petite singularité : proposer un style d’animation différent à chaque nouveau chapitre.

Comme Black Mirror, ne vous attendez pas à adorer chaque épisode, tant les genres et les influences changent constamment. Mais c’est tout ce qui fait le sel du format anthologique, qui permet de sortir des sentiers battus. Dans Love, Death & Robots, les robots côtoient les vaisseaux spatiaux tandis qu’une civilisation perdue s’installe dans un congélateur ou qu’un yaourt s’emploie à conquérir le monde (véridique). Chaque saison (3 au total) est un petit régal, qui procure le même effet que l’ouverture d’un cadeau de Noël, entre effet « wahou » et incompréhension sur le choix de cette surprise parfois décevante.

  • À voir si vous avez aimé : Arcane ; Rick et Morty ; Star Wars : Visions ; Akira ; Futurama
  • À voir si vous cherchez : anthologie ; animation ; science-fiction au sens très large ; robots ; espace ; fantastique ; horrifique ; trash ; humour ; parodie ; épisodes courts ; découvrir la fin alternative d’Hitler avec la saison 1 ; changer de vision sur le Père Noël avec la saison 2 ; partir à la guerre avec des rats dans la saison 3
  • Passez votre chemin si : les univers gores ou décalés vous mettent mal à l’aise

Severance sur Apple TV+ et Canal+, la satire du monde de l’entreprise

Véritable succès pour la presse et les critiques, Severance a pourtant connu une popularité limitée auprès du public, à sa sortie en 2022. Il est donc temps de rattraper ce petit bijou d’anticipation en 9 épisodes, qui met en scène l’open-space de Lumon Industries. Cette entreprise singulière a mis au point un dispositif capable de diviser le cerveau de ses employés, qui doivent alors composer avec deux identités : l’une pour le travail et l’autre pour la vie personnelle. Ces deux facettes de leur personnalité ne communiquent donc jamais.

Severance se concentre sur le quotidien de 4 collaborateurs de Lumon Industries, qui vont tenter (peut-être) de s’extirper de leur vie aliénante. Réalisée en partie par Ben Stiller (La Vie rêvée de Walter Mitty), la série est une sorte de mélange improbable entre The Office pour l’aspect bureaucratique, Black Mirror pour les éléments de science-fiction et Parks and Recreation pour le talent indéniable d’Adam Scott dans le rôle principal. Severance est une expérience à part, aussi efficace qu’angoissante, aussi perturbante que géniale.

  • À voir si vous avez aimé : Mr Robot ; The OA ; Devs ; 1899 ; Westworld
  • À voir si vous cherchez : science-fiction ; dystopie ; satire ; monde de l’entreprise ; identité cachée ; épisodes longs ; cérébral ; atmosphère pesante ; lent ; philosophique ; conspiration ; remettre en question son travail (voire sa vie toute entière)

Upload sur Prime Video, la comédie fantastique sur l’au-delà

Si vous avez toujours trouvé que Black Mirror se prenait un peu trop au sérieux et cachait sa satire sous des tonnes d’éléments narratifs plus dramatiques, vous devriez adorer Upload. Dans ce monde futuriste, les humains peuvent désormais « s’uploader » dans l’au-delà et ainsi continuer à vivre une vie paisible après leur mort. Nathan, un trentenaire riche et insupportable, meurt prématurément et atterrit dans ce monde de luxe, créé pour les défunts. Il est accompagné par Nora, qui sera sa guide afin qu’il prenne ses marques.

Bien plus ancrée dans un univers technologique que The Good Place, autour des mêmes thématiques, Upload est une série légère, sans prise de tête, créée par Greg Daniels (Parks and Recreation, Space Force). Le comique de situation peuple ainsi chaque scène, entre deux séquences romantiques parfois gnan gnan. Mais Upload parvient à dépasser cette façade drôle pour dévoiler une véritable réflexion sur le futur et la virtualisation de nos existences, sans jamais en faire trop. On attend avec impatience la saison 3 de la série, qui devrait arriver d’ici la fin 2023.

  • À voir si vous avez aimé : The Good Place ; Kiss Me First ; Forever ; Miracle Workers ; Pushing Daisies
  • À voir si vous cherchez : comédie ; science-fiction ; romance ; vie après la mort ; humour ; monde virtuel ; amour impossible ; technologies ; mort mystérieuse ; gags ; épisodes courts ; réfléchir à l’au-delà et au sens de la vie

Years and Years sur Canal+, la dystopie familiale glaçante

Si vous n’avez jamais eu la chance de visionner cette pépite britannique, préparez-vous à la claque sérielle de votre vie. Black Mirror, en comparaison, ressemble davantage à une promenade de santé. Years and Years s’attache à suivre la famille Lyons, originaire de Manchester, durant 15 ans. Plus d’une décennie durant laquelle la Grande-Bretagne va faire face à des changements majeurs : l’arrivée en politique de Vivienne Rook, une personnalité publique aux opinions controversées, la sortie de l’Europe, des crises économiques et migratoires…

Diffusée en pleine période de Brexit, Years and Years a fait l’effet d’une petite bombe dans le monde des séries, tant elle anticipait notre monde actuel avec une exactitude terrifiante. Imaginée par Russell T Davies (Doctor Who, It’s a Sin), cette dystopie nous secoue, nous bouleverse, nous agace et nous alarme, tout ça à la fois, dans un cocktail d’émotions intense. Il faut dire que la série ne comporte que 6 épisodes d’une heure chacun, qui ne bénéficient d’aucun temps mort dans les gifles politiques et sociales qu’elle nous assène. Déprimant mais profondément nécessaire.

  • À voir si vous avez aimé : Real Humans ; The Handmaid’s Tale ; Extrapolations
  • À voir si vous cherchez : dystopie ; anticipation ; réalisme ; glaçant ; politique ; histoires de famille ; romance ; immigration ; satire ; casting en or ; technologie ; épisodes longs ; cérébral ; satire ; rester sous le choc pendant 10 minutes sur son canapé après l’épisode 4 (testé et désapprouvé)

Utopia sur Arte, la parenthèse horrifique

Vous avez toujours aimé le côté étrange de Black Mirror, son allure terrifiante, voire parfois dérangeante ? Alors vous ne devriez surtout pas manquer les deux saisons d’Utopia, un thriller aux accents d’épouvante et de science-fiction, actuellement disponibles sur Arte. Mais il faut donc avoir le cœur bien accroché pour suivre les aventures d’Ian, Becky, Grant et Wilson, quatre fans de bande-dessinée qui découvrent un manuscrit inédit de leur œuvre préférée : Utopia. Mais cette belle surprise leur vaut également d’être poursuivis par une dangereuse organisation secrète nommée Le Réseau…

Restée culte depuis sa sortie, il y a déjà 10 ans, Utopia est une expérience inclassable, qui mélange conspirationnisme, relations familiales, séquences trash façon Tarantino et personnages excentriques à la Twin Peaks. Avec sa violence graphique, noyée dans un univers aux couleurs fluo, la série est un choc de tous les instants. Mais pour les plus téméraires, promis, le voyage sera très beau.

  • À voir si vous avez aimé : Legion ; Black Mirror ; Twin Peaks ; Sweet Tooth ; les films de Tarantino
  • À voir si vous cherchez : horreur réaliste ; dérangeant ; série britannique ; violence graphique ; dystopie ; humour noir ; gore ; sensations fortes ; univers geek ; conspiration ; bande dessinée ; esthétique fluo ; épisodes longs ; changer votre vision des petites cuillères à tout jamais
  • Passez votre chemin si : la violence vous met mal à l’aise ; vous n’aimez pas les ambiances décalées et trash façon Tarantino ; vous avez moins de 16 ans

Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.