Netflix, Disney+, Prime Video, Canal+… Les propositions animées ne manquent pas sur les différentes plateformes de SVOD. Alors pour retomber en enfance en famille, voici 13 dessins animés parfaits pour les soirées de Noël en mode canapé au coin du feu.

Vous n’en pouvez plus de revisionner La Reine des Neiges et son Libérée, Délivrée à chaque Noël ? Alors vous êtes au bon endroit pour dénicher des alternatives animées en cette fin d’année bien froide. Que vous souhaitiez passer une soirée en famille ou simplement vous replonger dans les œuvres doudou de votre enfance, nous avons dans notre hotte de quoi accompagner votre lumineux sapin de Noël.

Qu’il s’agisse de longs-métrages ou de séries au long cours, nous avons sélectionné 13 dessins animés pour changer du traditionnel Étrange Noël de Monsieur Jack (que l’on vous conseille tout de même de revisionner sur Disney+). Alors munissez-vous de votre télécommande, de vos abonnements aux plateformes de SVOD et laissez-vous emporter par la magie de Noël et sa fraîcheur hivernale. Après tout, existe-t-il une meilleure période pour vous abreuver de dessins animés, une tasse de votre meilleur chocolat chaud en main ?

Pour exaucer tous vos vœux de Noël : La Bande à Picsou et le Trésor de la Lampe Perdue (Disney+)

On commence avec un classique toujours aussi efficace et des personnages si connus que l’on ne les présente plus : La Bande à Picsou et le Trésor de la Lampe Perdue. Les nostalgiques des années 1990 se souviendront à coup sûr de cet iconique film, qui a bercé l’enfance de milliers de geeks à travers le monde. Le long-métrage n’a pas perdu de son panache avec les années, mêlant références à gogo à la pop culture et protagonistes attachants.

Dans cette folle aventure sur Disney+, Picsou et ses trois neveux, Riri, Fifi et Loulou, ainsi que l’intrépide Zaza, explorent le désert égyptien à la recherche du trésor de Cali Baba. Ils y déterrent une lampe contenant un jeune génie, en quête de liberté. Mais ils devront faire face au terrible sorcier Merlock… La Bande à Picsou et le Trésor de la Lampe Perdue mêle de nombreux genres, de l’infiltration au jeu de piste en passant par la comédie potache, le tout dans une animation très colorée, parfaite pour égayer la saison de Noël et ses multiples réveillons.

Pour découvrir la magie de la Colombie : Encanto (Canal+)

Entrez dans la fantastique famille Madrigal, joyeuse fratrie colombienne dotée de pouvoirs magiques. Au cœur de leur maison vivante, vous rencontrerez Luisa, à la force surhumaine, Isabela, aux spectacles fleuris, Dolores à l’ouïe surnaturelle ou encore Julieta, aux petits plats thérapeutiques. Au milieu de ces personnalités exceptionnelles, il y a surtout Mirabel, une adolescente sans pouvoir. Mais lorsque la maison se retrouve en péril, notre héroïne va tout mettre en œuvre pour sauver sa famille.

Avant de pouvoir enfin vous immerger dans Avalonia, l’Étrange Voyage, qui sortira directement sur Disney+ le 23 décembre, nous vous conseillons de donner une chance à Encanto, le dernier dessin animé de la firme aux grandes oreilles. Cette petite pépite de bonne humeur se mêlera avec joie à la période de Noël, d’ailleurs si souvent associée aux classiques Disney. Laissez-vous surprendre par son histoire en apparence simple, qui dévoile pourtant une narration à mille lieux des romances et voyages initiatiques habituels, sur Canal+. Mais n’oubliez pas : ne parlez pas de Bruno…

Pour comprendre l’origine du Père Noël : Klaus (Netflix)

Jesper est le pire des facteurs : arrogant, égoïste, paresseux et pourri gâté. Il est alors envoyé à Smeerensburg, un petit village perdu au milieu du cercle arctique. Là-bas, il découvre des habitants divisés en deux camps, extrêmement hostiles et peu enclins à s’écrire de gentilles lettres d’amour. Mais suite à sa rencontre avec Klaus, un menuisier solitaire qui adore construire des jouets, il réalise que leur duo pourrait faire étinceler le regard des enfants du village…

Le premier film d’animation original signé Netflix est aussi tout simplement l’un des plus beaux films de Noël jamais réalisés. Il faut dire que Klaus, nommé aux Oscars, a été imaginé par Sergio Pablos, un animateur passé par Disney (Le Bossu de Notre-Dame ou La Planète au Trésor notamment). Il en ressort un magnifique conte de Noël, qui revisite avec bonheur tous les détails associés au Père Noël, pour mieux lui inventer un passé bouleversant. Klaus vous fera autant rire que pleurer grâce à ses dessins somptueux et ses personnages beaucoup trop mignons. Un petit trésor, devenu un grand classique, à ne pas manquer.

Pour (peut-être) sauver Scrat : L’Âge de Glace (Disney+)

Qui dit hiver, dit ère glaciaire, et dit donc paresseux, tigre à dents de sabres et mammouth. Depuis plus de vingt ans, les protagonistes de L’Âge de Glace peuplent nos imaginaires de générations en générations. Désormais doté de cinq volets, mais aussi de courts-métrages dérivés, la saga continue toujours de faire ses preuves, malgré un essoufflement sur les derniers opus. Mais l’on retrouve toujours avec un plaisir non dissimulé l’improbable trio de tête composé de Sid, Manny et Diego, et surtout l’écureuil Scrat, en quête éternelle de son gland préféré.

Aussi extravagant qu’étonnement accrocheur, L’Âge de Glace, sur Disney+, est devenu un incontournable, peu importe la période de l’année. Mais il faut avouer que ses décors polaires se prêtent particulièrement bien au climat hivernal de Noël. Même si vous avez l’impression de connaître les aventures des trois compères par cœur, on vous garantit que vous trouverez toujours de petits détails, des références ou des blagues cachées que vous n’aviez pas encore vus. Et pour les plus petits, les bêtises de Sid restent une valeur sûre.

Pour voyager au royaume du Père Noël : Le Pôle Express (Netflix)

Vous avez perdu foi en l’existence du grand bonhomme rouge ? Le Pôle Express est là pour vous rappeler de croire en la magie de Noël. Comme le personnage principal du film, embarquez, vous aussi, à bord d’un mystérieux train en direction du Pôle Nord. Vous y ferez la connaissance d’un étrange vagabond, vous dégusterez une excellente tasse de chocolat chaud et vous rencontrerez d’autres enfants, curieux de rencontrer le Père Noël. Et lors de ce voyage, vous vous trouverez peut-être vous-même…

Près de vingt ans après sa sortie, Le Pôle Express reste un film d’animation singulier, dont le défi technique est toujours aussi impressionnant. Réalisé par Robert Zemeckis (Retour vers le Futur, Forrest Gump), ce dessin animé a tout simplement inauguré un concept inédit : la performance capture. Cette technique permet ainsi de capter les expressions faciales et corporelles de comédiens pour les transformer en animation. Dans Le Pôle Express, Tom Hanks prend donc les traits de cinq rôles différents, au calme. Une prouesse que Robert Zemeckis a renouvelée en 2009 avec Le Drôle de Noël de Scrooge, un autre conte de Noël tout aussi divertissant, disponible sur Disney+. Et si vous avez envie de pousser la chansonnette, Netflix vient d’en sortir une nouvelle version musicale, Scrooge : Un (mé)chant de Noël.

Pour littéralement retomber en enfance : Erased (Wakanim)

À première vue, la série Erased peut sembler très éloignée de la bonne humeur requise en ces fêtes de fin d’année. Mais sa narration ultra-intelligente peut se déguster en toutes circonstances et particulièrement en plein hiver, pour mieux coller à son ambiance enneigée. Dans cet animé japonais, Satoru est un livreur de pizza solitaire au don particulier : à l’aube d’une catastrophe, il peut revenir dans le passé et ainsi sauver des vies. Un jour, il se retrouve projeté bien plus loin, pour protéger Kayo, une petite fille assassinée lorsqu’il était enfant…

Dans Erased, les personnages principaux retombent littéralement en enfance, et nous avec. L’enquête de Satoru est pleine de rebondissements et les retours dans le passé sont malins. En seulement 8 tomes et une saison animée de 12 épisodes, disponible sur Wakanim, Erased s’est imposé comme l’un des meilleurs mangas de ces dernières années. Vous auriez tort de manquer cette pépite japonaise, dont la précision des dessins et l’évolution des personnages sont simplement bluffantes. À conseiller plutôt aux adolescents et adultes, lorsque les tout-petits sont déjà dans les bras de Morphée.

Pour casser le mythe du yéti : Abominable (Netflix)

Yi est une adolescente intrépide, récemment endeuillée par le décès de son père. Alors qu’elle enchaîne les petits boulots pour espérer réaliser un voyage aux quatre coins de la Chine, elle tombe par hasard sur un yéti perdu. Accompagnée de ses amis Jin et Peng, elle va se mettre en tête de le ramener chez lui : au mont Everest.

Prenez un hommage assumé à King Kong, mélangez-le à la mignonnerie de Dragons et à l’amour de la musique de Coco et vous obtiendrez le cocktail détonnant d’Abominable. Évidemment, le long-métrage n’échappe pas à de nombreux clichés et histoires secondaires inutiles. Mais globalement, ce voyage à travers les paysages chinois puis de l’Himalaya est un régal pour les yeux. C’est également un délice pour les oreilles des amateurs de violon, puisque Yi joue de cet instrument pour activer de merveilleux pouvoirs magiques. À conseiller aux plus petits autant qu’à leurs parents en quête d’une petite expédition sans prise de tête.

Pour retrouver les Enfants du soleil : Les Mystérieuses Cités d’Or (Salto)

Si vous avez grandi dans les années 1980, vous n’avez pas pu louper le destin d’Esteban, Zia et Tao. Noël est le moment idéal pour vous replonger dans les aventures de ces personnages, partis en quête des secrets des légendaires Cités d’Or. Dotées de musiques entraînantes et de dessins traditionnels certes un brin vieillots, les quatre saisons du programme restent des incontournables de la pop culture, à faire découvrir aux nouvelles générations grâce à Salto.

Mélange étonnement réussi entre des éléments historiques et fantastiques, voire de science-fiction, Les Mystérieuses Cités d’Or a permis à des centaines d’enfants d’en apprendre un peu plus sur les civilisations précolombiennes, grâce à des mini-documentaires à la fin de chaque épisode. La période de Noël se prête totalement à un (re)visionnage de ce type de dessins animés nostalgiques, à la lueur du sapin. Et pour déguster d’autres madeleines de Proust, sachez que Les Aventures de Tintin ou Il Était une Fois la Vie sont disponibles sur Netflix. Allez, pour finir, on vous laisse chanter à tue-tête : « Aaaaaaaaah, ah, ah, ah, ah, Esteban, Zia, Tao, les Cités d’Or ! »

Pour affronter le Croque-Mitaine : Les Cinq Légendes (Netflix)

On peut aisément parier que vous connaissez déjà les folklores du Père Noël, de la Fée des Dents, du Marchand de Sable et du Lapin de Pâques. Mais avez-vous déjà entendu parler de Jack Frost, un jeune garçon qui maîtrise le givre à la perfection ? Les Cinq Légendes vous propose de découvrir son histoire, alors qu’il s’associe aux quatre autres grands mythes pour affronter Pitch, le Croque-Mitaine. Objectif : l’empêcher de transformer tous les rêves des enfants en cauchemars, avant qu’il ne soit trop tard…

Adapté des romans The Guardians of Childhood, ce film produit par les studios Dreamworks (Shrek, Dragons) dispose de solides arguments pour en faire un excellent dessin animé de Noël. L’humour est subtil pour plaire aux plus grands, tandis que les personnages, connus de toutes et tous, sont immédiatement attachants, peu importe l’âge. Rempli d’espoir et d’amour, Les Cinq Légendes est un dessin animé d’aventure palpitant, dont les scènes d’action vous en mettront plein la vue.

Pour s’éloigner du froid de décembre : Anastasia (Disney+)

Vous n’y échapperez pas : Anastasia est un incontournable de la période de Noël, avec son histoire située au milieu des flocons de Russie. À Saint-Pétersbourg, en 1917, l’impératrice Marie et sa petite-fille Anastasia sont sauvées d’un funeste sort, mais malheureusement séparées au dernier moment. Dix ans après la chute des Romanov dans cette révolution, la rumeur persiste : la fille cadette de l’empereur serait toujours en vie…

Le nom de Don Bluth ne vous dit probablement rien. Pourtant il a réalisé de nombreux dessins animés devenus cultes, de Fievel et le Nouveau Monde en passant par Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles ou Poucelina. Le cinéaste est donc également à l’origine d’Anastasia, un chef-d’œuvre régulièrement attribué par erreur aux studios Disney. Ce dessin animé de la fin des années 1990 bénéficie de tellement de qualités qu’il est difficile de toutes les nommer : des chansons irrésistibles, une romance efficace, un méchant ultra-charismatique en la personne de Raspoutine et même des personnages plutôt loin des clichés sexistes. Que demander de plus pour passer une belle nuit de Noël, sur Disney+ ?

Pour apprendre à distribuer des cadeaux : L’Apprenti Père Noël (Amazon Prime Video)

On y est : c’est l’heure de la retraite pour le Père Noël. Plutôt récalcitrant à l’idée de laisser sa place, le distributeur de cadeaux va pourtant devoir trouver un apprenti capable de continuer ses tournées. Et le règlement est formel : son successeur doit se nommer Nicolas, être orphelin et avoir le cœur pur. Le Père Noël trouve le candidat idéal à l’autre bout du monde, en Australie. Mais il y a un léger tout petit problème : le petit garçon a le vertige et manque cruellement de confiance en lui…

Ce petit dessin animé français, adapté de la série du même nom, devrait enchanter votre fin d’année. L’Apprenti Père Noël développe ainsi une intrigue adorable, à défaut d’être originale, et vante le partage et la capacité à croire en soi. Aidé par un renne en guise de side-kick, Nicolas va se laisser embarquer dans une quête initiatique plutôt trépidante, à base de traîneau volant et de jouets à distribuer. Réalisé en animation traditionnelle, L’Apprenti Père Noël, sur Amazon Prime Video, bénéficie de dessins aussi haut en couleurs que vos guirlandes flamboyantes, parfaits pour intriguer les tout-petits.

Pour enfin remplir le laissez-passer A38 : Les Douze Travaux d’Astérix (Netflix)

Quoi de mieux qu’un Astérix en cette période doudou ? Chaque année, vous pouvez compter sur les dessins animés de Goscinny et Uderzo pour vous ramener toujours un peu plus en enfance. Dans Les Douze Travaux d’Astérix, l’empereur César décide de proposer un marché au petit village gaulois : s’ils parviennent à surmonter une série de douze épreuves, il cessera enfin de les attaquer.

Ce dessin animé, marqué par la voix charismatique de Roger Carel dans le rôle d’Astérix, a notamment acquis un statut particulier grâce à la Maison qui rend fou et à son laissez-passer A38. Toujours aussi pertinente pour parodier les administrations françaises et autres services après-vente exaspérants, cette étape des Douze Travaux est tout simplement hilarante et a fait l’objet de nombreux détournements depuis. Sans être le meilleur des films Astérix, ce dessin animé des années 1970, disponible sur Netflix, n’a clairement pas pris une ride en 2022. Et un petit tour aux côtés d’Astérix et Obélix, ça ne fait jamais de mal.

Pour débloquer vos pouvoirs magiques : Avatar, le Dernier Maître de l’Air (Netflix et Salto)

Prisonnier à l’intérieur d’un iceberg pendant un siècle, le jeune Aang est libéré des glaces par Katara et Sokka. Mais Aang n’est pas un adolescent comme les autres, non. Il est l’Avatar, un être exceptionnel chargé de garantir l’équilibre sur Terre (rien que ça). Pour rétablir l’ordre et empêcher la Nation du Feu d’envahir les autres civilisations, Aang devra apprendre à maîtriser les quatre éléments (eau, terre, feu, air).

Disponible sur Netflix, mais aussi Salto, ce petit bijou d’animation américaine pioche dans de multiples références, notamment asiatiques, pour développer une quête initiatique tout sauf classique. Dans Avatar, le Dernier Maître de l’Air, les personnages sont loin d’être réduits à de simples caricatures d’eux-mêmes et bénéficient d’une écriture soignée. Résultat : les meufs sont vraiment badass et les mecs montrent leurs émotions. Un parti pris plutôt rare dans ce type de productions des années 2000. Pendant trois saisons, la série évolue pour passer d’un dessin animé enfantin à une véritable réflexion sur les rôles prédéfinis et la liberté, tout en offrant de magnifiques séquences de combats. Et puis, les bisons volants, c’est quand même la classe.

Bonus pour les fans absolus de la Reine de Neiges : La Bûche de Noël du Château d’Arendelle (Disney+)

Si vraiment, vous ne pouvez pas vous passer d’Elsa et Anna à chaque Noël, voici un bonus : un petit feu de cheminée tout cosy, diffusé sur votre écran pendant trois heures, et seulement perturbé par quelques rapides apparitions d’Olaf. La Bûche de Noël du Château d’Arendelle, sur Disney+, est idéale pour ajouter un joli fond apaisant lors de vos soirées de réveillon.

Un petit feu de cheminée tout doux pour terminer cette sélection // Source : Disney+
Un petit feu de cheminée tout doux pour terminer cette sélection // Source : Disney+
Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.