Après Soul, Pixar démontre son savoir-faire d’animation avec Élémentaire, en salles depuis ce mercredi 21 juin 2023. Un rendez-vous où le feu et l’eau se rencontrent, une évasion d’1h40 qui fait le plus grand bien. Critique.

La légèreté n’est pas le meilleur synonyme de l’époque. La fiction, parfois, est la meilleure évasion lorsqu’elle ne déroule pas, elle aussi, le tapis rouge à la violence. Contre la grisaille ambiante, le nouveau Pixar est sur les grands écrans depuis ce mercredi 21 juin. Après un Soul très mature et métaphysique, l’atmosphère change dans Élémentaire pour laisser place à une histoire d’amour guillerette.

L’air, l’eau, le feu et la terre cohabitent à Element City. Une cohabitation qui a ses limites : le feu y a une place restreinte, réduite à son propre quartier et mise au ban par les autres habitants. Flam (Amber en VO) est la fille d’un couple venu à Element City pour y construire une nouvelle vie et y ouvrir sa propre échoppe. En grandissant, Flam est destinée à reprendre l’affaire de ses parents. Quand un accident survient, elle fait la rencontre de Flack (Wave en VO), qui fait partie des éléments d’eau. Le feu et l’eau, voilà une rencontre qui promet le chaos. Ou l’harmonie dans la différence ?

Flam (Amber) et Flack (Wave) // Source : Pixar
Flam (Amber) et Flack (Wave) // Source : Pixar

Élémentaire, une histoire d’amour d’une tendresse infinie

Élémentaire permet à Pixar de franchir un nouveau cap esthétique : la joliesse des images frappe à chaque instant. Fort d’une animation savamment maîtrisée, fluide, elle sert une superbe direction artistique. Laquelle est d’autant plus réussie qu’elle porte le sens du récit écrit par John Hoberg et Kat Likkel, en inspirant aussi une certaine forme de douceur. Les images sont certes pétillantes et colorées, mais étrangement apaisantes.

Ce qui va dans le sens de l’aventure de Flam : une histoire d’amour d’une tendresse infinie. Certes, on ne peut pas dire qu’Élémentaire réinvente la romcom adolescente, en s’appuyant plutôt sur la structure habituelle du genre, mais ce n’est pas un défaut, tant la narration l’assume pleinement. Le film se contente de raconter la belle histoire de Flam et Flack, une simplicité loin d’être déplaisante. De même, Flam vit un récit initiatique relativement classique — l’émancipation des traditions familiales — mais celui-ci, écrit avec cœur, parvient à nous toucher exactement comme on peut en avoir besoin à tout âge. Car, même si le récit est moins adulte que Soul, Pixar reste fidèle à sa capacité à transcender toute délimitation d’âge. Pour cause, le film réalisé par Peter Sohn évoque le renouveau tant à l’échelle d’une vie que d’une communauté plurielle.

Élementaire est de toute beauté ! // Source : Pixar
Élementaire est de toute beauté ! // Source : Pixar

Élémentaire invite à lâcher prise pendant 1h40, à se laisser bercer par les quatre éléments transformés en personnages drôles et attachants. Célébrant les différences et le changement, le nouveau Pixar est un remède à la morosité ambiante, à la médiocrité humaine de l’époque, à l’actualité oppressante et à cette obsession très actuelle pour des œuvres toujours plus pessimistes et violentes. Le film se distingue aussi avec un casting extrêmement investi — Leah Lewis, Mamoudou Athie –, à la hauteur du feu et de l’eau.

Le verdict

Élémentaire est avant tout une jolie histoire d’amour adolescente et un récit initiatique (de type coming-of-age story). Derrière une narration plutôt simple, le nouveau Pixar parvient à nous émerveiller en douceur. Dénué de grandes effusions philosophiques, Élémentaire est surtout une évasion. Ce petit cocon de douceur est réussi : un récit agréable porté par des images d’animation d’une rare joliesse. On en ressort apaisé et ému.

À noter que nous l’avons vu en VOSTFR : nous ne pouvons donc pas commenter la performance du casting en VF.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !